vendredi 10 février 2012

Luc Ferry sur la querelle des civilisations

Interview très intéressante sur le relativisme, la haine de soi de l'Europe, le Don Giovanni de Mozart comparé au tambourin traditionnel guayaki...

Luc Ferry
France Inter, 10/02/2012 (en Français texte en français )



Et puisqu'il conclue avec ça, je vous mets également un lien traitant du discours de Hollande d'hier et de son programme pour l'école, et effectivement, ça tient la route :
François Hollande prône sa « réforme globale » de l'Éducation et rend hommage à Jean Zay, l'Orléanais
La voix du nord, 10/02/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Le député de Corrèze a confirmé son intention de « rétablir » 60 000 postes parmi les 77 000 supprimés ces cinq dernières années dans l'Éducation nationale.

« les rythmes scolaires devront être réformés », dans le sens d'un « allongement du temps scolaire sur l'année et sur la semaine et en diminuant les surcharges journalières, sans diminuer le temps passé à l'école »

« rétablir une formation initiale et continue des professeurs », annonce que celle-ci continuera à se faire à l'université, mais au sein d'« Écoles supérieures du professorat et de l'éducation » (qui remplaceront les IUFM), lesquelles réuniront « enseignements théoriques et pratiques » et « recherche pédagogique »

hausse du « taux d'encadrement » des élèves par les professeurs, en particulier dans les écoles les plus en difficulté

rétablir les RASED (réseaux d'aides aux élèves les plus en difficulté)

« plan quinquennal pour l'éducation artistique »
Bon ça, on se refait pas   

« grand effort pour la e.education »
Ha ! Tiens ! Faut voir ce qu'il met derrière ce mot...

14 commentaires:

  1. Leur projet éducatif se limite à rétablir le "plus de moyen", plus de profs là où il faut une réforme de fond et surtout un constat de l'échec de cette foutue Ed Nat.

    J'ai une amie qui est prof de musique payée à rester chez elle depuis trois mois. C'est quoi ce bordel. C'est quoi ce pays qui paye des glandeurs à rester chez eux ? Et en quoi 60000 glandouilleurs à 18 heures par semaine vont arriver à rompre avec le schéma des 40000 gamins sortant du primaire avec de grosses difficultés en lecture / Calcul.

    Le vrai calcul aujourd'hui serait de rompre avec ce fonctionnariat centralisé et de coller les profs au boulot (11 heures/semaine pour un maitre de conf. 15 heures pour un agrégé, 18 heures pour un equivalent CAPES)....
    Pour toi, cette politique "tient la route" ; merde j'espère qu'il s'agit d'ironie parce que ce n'est pas avec ces conneries que l'on va pouvoir s'affranchir de cours de grammaire à l'université....

    Il faut tuer le syndicalisme dans l'Ednat et rétablir les coups de pieds aux culs (y compris et surtout pour les gamins)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord, ce n'est pas que du "plus de moyens".

      Mais c'est pas tant les mesures précises qui m'intéressent que la volonté claire de montrer que l'instruction est essentielle.

      Il faut que tout le monde sache lire, écrire, compter, se comporter en société...

      L'enseignement élémentaire c'est la base. Tant Hollande que Bayrou ont raison de se reconcentrer sur ces fondamentaux de la République. Jules Ferry, c'est la base et c'est réellement de l'investissement.

      Si on abandonne ça, alors tout va vraiment achever de foutre le camp.

      Supprimer
    2. Mais, Tonio, c'est le contraire qu'ils veulent faire !

      RASED ==> à 80% inutiles

      "recherche pédagogique" ==> il faudrait virer tout les pédagos et revenir à des enseignements de base en reprenant les bouquins et emplois du temps d'avant 68 ! On savait lire en 3 mois, oui, 3 mois, fils de prolos compris ! Et c'est le cas pour les élèves qui ont la chance d'avoir des instits qui ne suivent pas les conseils des IUFM. C'est à peu près tout ce dont il y a besoin pour "que tout le monde sache lire, écrire, compter".

      Quant à savoir "se comporter en société", c'est le rôle des parents, il faut arrêter avec l'éducation (choix soviétique : l'Etat remplace les parents) et revenir à l'instruction.

      "hausse du taux d'encadrement" : inutile, les problèmes principaux viennent de l'immigration subsaharienne, avec des enfants dans un environnement familial et culturel qui ne leur permet pas de progresser. Il faut arrêter la distribution de cartes de séjour, mais ce n'est pas de gôche.

      Rétablir 60.000 postes : on en a créé plein d'inutiles dans les années 90, alors que le nombre d'élèves baissait. Il faudrait revenir au taux d'encadrement d'avant, oui !
      Et je te parle même pas des administratifs, qui sont 50% trop nombreux quand on compare leur proportion à celle de TOUS les autres pays développés.

      Et aussi : Hollande voudrait des formations communes allant des profs de maternelle à ceux d'université : mouahahaha ! Pourquoi pas aussi avec les assistantes scolaires, voire les surveillant(e)s de cantine ! C'est une extension des vieilles revendications du SNI devenu FSU, réclamant la parité entre instits et profs certifiés, qu'ils ont fini par quasiment obtenir. Quelle méritocratie !

      Tout ce que dit et fera Hollande, c'est caresser dans le sens du poil son électorat de profs de gôche, point barre.

      Supprimer
  2. Je me méfie de ce Luc Ferry comme de la peste. Il a fait l'interprétation de Nietzsche la plus grotesque qu'on puisse imaginer...

    Là encore il interprète Claude Lévi-Strauss à sa manière... Ce dernier n'a jamais dit que tout se valait... En voici la preuve :
    http://www.nouveau-reac.org/textes/claude-levi-strauss-extraits-doeuvres-et-dentretiens/

    RépondreSupprimer
  3. Qui parmi ceux qui crachent dans ces commentaires sur les profs nécessairement de goche seraient capable de tenir une journée devant des classes dites difficiles?.

    C'est un festival de haine recuite.

    D'ailleurs vu les fautes d'orthographe, une formation continue en français ne serait pas du luxe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'espère que c'est Alecton qui est visé, sinon ça tombe un peu à plat : ma femme est instit :o)))
      Quant à mes parents, ils étaient tous 2 profs...
      Alors, le milieu, je connais, et au passage, ma mère embrigadait littéralement ses élèves lors de ses cours sur la Révolution d'Octobre.
      Il y a quelques années, je suis allé au 70ème anniversaire de ma belle-mère, ex-instit Ecole Emancipée. Sa meilleure copine, instit elle aussi, a fait un long discours dont le seul et unique sujet était la célébration des "luttes" (photo des dames allongées sur la plage !) qu'elles avaient menées. On aurait dit une réunion de section du PS, aucun respect pour tous les autres invités.
      Et des comme ça, j'en ai à la pelle.
      Alors, les profs, nécessairement de gôche ? Non, bien sûr. Mais l'écrasante majorité l'est.

      Quane à la haine...
      C'est de la haine que dire qu'il faut revenir à ce qui a été détruit et fonctionne très bien ?
      En Afrique, du temps des colonies, des centaines de milliers d'enfants qui étaient dans un environnement matériel et social des plus difficiles ont appris à lire avec la syllabique, mais ici, en France, en 2012, on a des pédagos bien plus intelligents, n'est-ce-pas, qui expliquent le contraire et des politiques qui disent qu'ils vont en rajouter...

      Supprimer
    2. Vous dîtes du début à la fin n'importe quoi. Tous ce que vous sortez est faux.
      "virer tout les pédagos et revenir à des enseignements de base en reprenant les bouquins et emplois du temps d'avant 68 ! On savait lire en 3 mois, oui, 3 mois, fils de prolos compris"
      C'est tellement fou d'écrire ça, d'inventer des choses comme ça. C'est tellement faux. Il y avait plus de non lecteurs et de non scripteurs avant 70, bien plus.
      Tant mieux si la majorité des profs est de gauche. Réjouissez vous en bon sang ! Tant mieux si la majorité des profs sont intelligents.
      Quand au RASED ils sont 100% utiles et sauvent littéralement des centaines d'enfants chaque année. Donc réjouis t'en aussi putain de toi ! Sois humain !

      Supprimer
  4. « grand effort pour la e.education »
    Ha ! Tiens ! Faut voir ce qu'il met derrière ce mot...


    Mais enfin du vent le nain !

    Le propre de tout politicien c'est de mettre des mots bateaux et on laisse chacun y voir ce qu'il veut ^^

    Vs

    RépondreSupprimer
  5. Ma grand mère, aujourd'hui 96 ans, avait, lorsqu'elle exerçait, 80 élèves en primaire, allant de 2 ans (oui deux ans, elle torchait des fesses) jusqu'à huit ans. 80 mouflards (dans une seule et unique salle de classe qui, au sortir de ses mains, savaient lire et écrire. De la bonne vieille syllabique, simple et claire, et de l'autorité, rien de plus.
    Il faut arréter de planer, le plus de prof n'a aucun interêt. Il faut responsabiliser les parents et remettre tout le monde au boulot. Quant au e-education, je gage une couille que comparé au site que tu nous avait présenté sur la formation par le net, Hollande n'aura jamais les gonades suffisantes pour mettre en concurrence sa fameuse ednat ou son flamboyant secondaire avec de vrais structures, officiellement diplomantes et officiellement privées.
    Hollande est une baudruche socialiste de gauche.
    Je suis à 100% avec Fred, le social, c'est au parents de l'inculquer, le lire, écrire et compter, c'est à l'école.

    RépondreSupprimer
  6. Vite, un triplement du budget la culture, en écartant ce nul chien de garde qu'est ce non-philosophe, une sorte de BHL tout aussi autosatisfait de sa pauvre personne grassement rémunérée sans rien faire au ministère de l'Education (c'est d'ailleurs plutôt mieux in fine) ! Et qui cite "André-comte-sponville", cet autre régressiste de bas étage... Totale absence de pensée ; où sont passés Derrida, Foucault et autres ? Pauvre France, vraiment pauvre France ! Dire que "Don Giovanni" (que j'aime bien certes, mais bien moins que plein d'autres opéras russes ou allemands, et là n'est d'ailleurs pas la question...) est "supérieur" aux tambourins susmentionnés est complètement débile (et inutile, et vain) sachant par ailleurs que des compositeurs contemporains de renom (inconus de ce pauvre non-penseur) ont intégré de nombreux instruments "africains" dans des oeuvres magistrales ("Le marteau sans maître" - des gamelans balinais -, de nombreuses compositions de l'immense Luigi Nono, etc.). La culture agit par interactions multiples et se moque de ses débats complètement ridicules, populistes, ethnocentristes, vains et régressifs. Enfin bon, ça plaît au nain qui trouve cela "intéressant", lui qui est trop bête et qui, dans moins de 10 ans, aura sa carte au fn, après tant d'aigreur et d'incompréhension du monde contemporain accumulées

    RépondreSupprimer
  7. Il suffirait de faire les cours avec les cartes heuristiques tout en gardant (rétablissant) les fondamentaux comme le ba.ba, mais ceci obligerait des cours collaboratifs et une grosse remise en cause des instits, profs, mais quel confort pour le élèves (j'ai diminué déjà de 25% le temps des devoirs du soir en reprenant les cours de l'école avec mes enfants).....

    RépondreSupprimer
  8. "en reprenant les cours de l'école avec mes enfants"

    on voit bien le délire dans lequel on est tous tombés !

    L'école ne sert plus à grand chose, alors il faut "doubler" le travail par ailleurs : profs particuliers, "stages", investissement massif des parents.

    Bref.

    Encore une fois le débat ne va pas à la source.

    L'éducation c'est un projet collectif, cela forme une société. on a donc besoin d'une vision, d'un destin national, d'une unité.

    Tous vos débats (très intéressants au demeurant) tourneront à vide tant que vous n'aurez pas répondu à cette question : comment fait on avec des centaines de milliers d'enfants (millions ?) d'origine étrangère ?

    Vous aurez beau envoyer une armée de vieux normaliens, commandos de la culture, hyper compétents et hyper expérimentés dans une ZEP en banlieue parisienne avec 80 % des mômes qui ne parlent pas le français chez eux, et dont les familles font tout pour rejeter la culture française, l'histoire française, les moeurs françaises... ca donnera quoi d'après vous ?

    RépondreSupprimer
  9. "Luc Ferry, philosophe, ancien ministre."

    Déjà ça sonne faux. C'est quoi "philosophe" ? Un métier ?

    Ensuite, "ancien ministre". OK donc il ne gouvernes plus, donc qu'il laisse sa place, on l'a déjà assez entendu.

    RépondreSupprimer
  10. @ Anonyme du 10 fevrier :
    Le coup de la haine recuite, laisse moi rire, je suis fils de prof, neveu de prof, petit fils d'instit, alors l'idéologie Ednat, je peux te dire que dans tous les barbeccues, j'en ai bouffé. Oui les profs sont dans leur extrême majorité du coté de la rente (je n'ose dire socialiste, considérant, pour ma part que la droite franchouille est elle aussi socialiste). Oui, ils sont dans la plainte perpetuelle du manque de moyen (dont les faits et la comparaison avec d'autres systèmes européens, nous montrent que l'efficacité n'a rien n'a voir avec le taux d'encadrement). Oui ils sont dans l'immobilisme le plus débile.

    "Qui parmi ceux qui crachent dans ces commentaires sur les profs nécessairement de goche seraient capable de tenir une journée devant des classes dites difficiles?."

    Je suis d'accord avec toi quand tu dis que cela manque de cours d'orthographe...et j'espère que tu n'es pas prof ; il y'a une belle faute d'accord dans cette phrase.....

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.