mercredi 21 mars 2012

Réforme fiscale en Angleterre

Et beh... Ils mettent tout dans l'investissement là...

Baisse des impôts sur les riches, sur les sociétés, et régionalisation du salaire des fonctionnaires afin de les faire baisser dans le nord du Royaume Uni...

La Chronique de François Lenglet
BFM Business, François Lenglet, 21/03/2012 (en Français texte en français )
→ lien 

L'idée de diminuer la consommation et d'augmenter l'investissement est la bonne pour les pays en déficit de la balance courante.

Mais je suis pas sûr que baisser les impôts des riches soit le seul moyen d'y arriver... Surtout qu'on a bien vu avec les subprimes que les riches investissent leur épargne n'importe comment, et l' "investissent" surtout pour que les pauvres puissent consommer à crédit...

Ça sent "bon" les reaganomics tout ça... Décidément, la droite anglo saxonne ne changera jamais... On le voit bien d'ailleurs aux USA. Les républicains en sont encore à militer pour baisser les impôts des riches...

6 commentaires:

  1. Tonio... y'a pas de réforme fiscale au UK.

    Il n'y a pas non plus d'"austérité" au UK, malgré les discours depuis 2 ans.

    Regardez les chiffres bon sang !

    http://tinyurl.com/72e5923

    Février :

    -le déficit explose : 15,2 milliards de gbp. record absolu pour un mois de février (février 2011 = -8,9 milliards).

    -les revenus (taxes) baissent de 2,7% (y-o-y)

    -mais surtout... les dépenses explosent de 8,3 % (dépenses courantes et... welfare) !

    Elle est où... l'austérité ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonio, il me fait penser au type qui dialogue avec Olivier delamarche sur BFM ...
      Mais non olivier, l’économie redémarre, je l'ai lu ce matin !

      A un moment, le mainstream, faut arreter. il n'y a plus rien de vrai dans ces infos.

      Supprimer
  2. Stamp Duty 7% sur biens > 2m £.
    15% si acquis via "corporate envelop". Avec des possibilités de rétroactions (!!!).
    Au moins ils tentent de faire quelque chose concernant l'achat de ultra riches de propriétés à Chelsea, Hampstead et cie.

    RépondreSupprimer
  3. Attention la blague grecque du jour ! Comme les grands humoristes, c'est la phrase de chute qui est la meilleure.

    *********************
    ATHENES, 21 mars (Reuters) - Le déficit budgétaire de la Grèce des deux premiers mois de 2012 a diminué de 53% sur un an à 495 millions d'euros, a annoncé mercredi le ministère des Finances.

    Le déficit budgétaire avait été de plus d'un milliard en janvier-février 2011.

    Ce déficit du début d'année est largement inférieur à l'objectif de 879 millions d'euros du gouvernement, a précisé le ministère.

    Il s'agit là du déficit budgétaire, qui ne tient pas compte de celui des collectivités locales ni de celui de la sécurité sociale.
    *************

    Ce serait peut être intéressant... de donner les chiffres AVEC les collectivités locales et la Sécu, non ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
  4. C'est sûr que de baisser les impôts des plus riches ça marche très bien, y a qu'à voir :

    Le pétrole monte donc les producteurs de pétrole s'enrichissent et ils peuvent enfin consommer ou investir et l'économie redémarre.

    Enfin, je crois ?!?

    RépondreSupprimer
  5. Clientèlisme façon tax cut:
    tu réduis les impôts des copains et tu exonère d'impôts un peu plus de très pauvres pour faire bien et éviter une émeute, après tu fais du deficit ou tu matraques les classes moyennes comme d'hab:
    "
    M. Osborne a annoncé l'abaissement de 50% à 45% du taux marginal d'imposition décidé par le précédent gouvernement travailliste sur les revenus annuels supérieur à 150.000 livres -- environ 180.000 euros.
    r calmer les critiques, le gouvernement a fait un geste en direction des ménages modestes, dont le pouvoir d'achat est actuellement sous pression, en relevant le seuil d'imposition sur les revenus à 9.205 livres - environ 11.000 euros.
    "

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.