vendredi 20 avril 2012

Alexandre Adler : le chaos afghan

Le chaos afghan
Europe 1, Alexandre Adler, 20/04/2012 (en Français texte en français )


Bientôt sur vos écrans...  

6 commentaires:

  1. Pas sûr...

    Pour une raison très simple : l'Afghanistan n'est rien... sauf dans le cadre du plan visant l'Iran.

    En clair : si un conflit est déclenché avec l'Iran, alors ipso facto un "retrait" d'Afghanistan serait repoussé...
    ;-)

    Il faut rappeler aux jeunes qui nous lisent que la guerre en Afghanistan n'a pas été déclenchée il y 10 ans (!!) pour virer les méchants talibans ou tuer le méchant Ben Laden ou même pour convertir à la "démocratie" les barbus locaux cinglés (ils le sont tous)... ça c'est la version Hollywood.

    L'Afghanistan fait simplement partie du plan pour encercler l'Iran.

    RépondreSupprimer
  2. Et cette patte molle qui veux se retirer d’Afghanistan pour à coter aller jouer les gros bras en Syrie...
    Et après, on conteste qu'il se pourrait qu'on soit dirigé par des imbéciles heureux.

    Un petit bilan libyen:
    - On a mit des islamistes au pouvoir, mais bon ils n'ont aucune autorité. (dont des membre du GICL affilié à al qaeda, genre abdelhakim belhadj, ex torturé par la CIA MI6 qui a porté plainte et un procès va avoir lieu à Londres mais maintenant c'est notre allié)
    - séparatisme entre les 3 grandes régions, dont la cyrénaïque, où les héritiers du roi déchu par kadhafi, les Senoussi veulent récupéré le pouvoir, dynastie bien connu pour sa soumission aux intérêts britanniques et pétrolier style BP, SHELL.
    - Rébellion et affrontement entre tribu arabe et toubous dans le sud, pouvant destabilisé le Tchad.
    - Activiste de ce qu'il reste de soutient à Kadhafi
    - Activisme de milices armée par notre intervention et par les stock d'arme de kadhafi
    - déstabilisation du Mali par les touaregs, ex alliés de kadhafi.

    Et pourtant, quand on interroge nos élites sur le sujet, on a répandu le bien.

    Bref, du grand art. et on veux continuer sur ce chemin en Syrie.

    Et petit point afghan, il se pourrait qu'on soit piégé là bas pour encore quelque temps.
    Le Pakistan ne coopère plus, les routes entre les pays sont fermés aux convoies militaires. C’était là route la moins cher et la plus utilisé.
    Après les corans brulés, les vidéos de pisse sur cadavre, le massacre de civils par un soldat américains, voilà les nouvelles photos de militaire en parade devant des cadavres en charpie. La démocratie s'exporte bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au commentaire précédent.

      Tu fais un énorme contresens.

      Beaucoup de gens pensent que l'opération en Lybie (pour ne parler que ce pays) a été un désastre.

      Et les pleureuses d'en rajouter : regardez l'Irak, un échec des Américains, regardez les printemps arabes, on a mis le souk, encore des échecs ! on a poussé des islamistes, on s'est fait avoir. C'est horrrrrrrrible.

      Mais... c'est un contresens total.

      Il ne faut pas se tromper sur le but de guerre des Américains. S'agissait-il d'apporter la "démocratie" dans tous ces pays ? Ah ah ah. S'agissait-il de "conquérir" quelque chose ?

      Le but de guerre est pourtant simplissime : remodeler en effet toute la région.... mais la remodeler sur son modèle ancestral : c'est à dire la tribalisation.

      Une Lybie unifiée c'est embêtant surtout avec un dictateur. Une Syrie unifiée c'est embêtant. Un Irak unifié avec un Saddam Hussein, et du pétrole, c'est encore plus embêtant. Et l'iran ? Super embêtant ! Quand en plus l'Iran se pique d'être une puissance régionale avec un gros paquet d'hydrocarbures en plus...

      La solution ? Limpide.

      Foutre la merde.

      Une merde totale. Réactiver les tribus, les haines ancestrales, les conflits religieux, ethniques... Les laisser s'entretuer, sans fin.
      Livrés à eux-mêmes, ils ne savent faire que cela. Ils en meurent (si j'ose dire) d'envie. Il faut juste "enlever" les hommes/régimes forts !

      Et par la bande, on déstabilise du même coup l'Europe, avec des vagues migratoires. Cerise sur le gâteau.

      Vous avez compris ?

      C'est un coup de génie des Américains, ayant été à la meilleure école : l'école britannique.

      Diviser pour mieux régner.

      Et tous les veaux tombent dans le panneau.

      La Lybie d'aujourd'hui est de ce point de vue, une réussite TOTALE. L'opération, téléguidée par les USA, a été un succès stratégique absolu.
      D'autant plus car les gens y voient une... défaite. ;-)

      Je le répète : un coup de génie.

      Une fois qu'on a compris cela, alors la suite du plan apparaît limpide également : on va se faire la Syrie... et l'Iran.

      Et là on aura tout gagné : plus de puissance régionale étant capable d'utiliser les réserves pétrolières locales comme arme stratégique : juste une collection de tribus, facile à manoeuvrer, et passant leur temps à s'entretuer.

      Le plan, sur 20 ans, est un modèle du genre. Et les Américains, à l'image des Chinois, ont une profondeur de vue stratégique bien supérieure à ce que la plupart des gauchistes haineux anti US veulent bien croire.

      Supprimer
    2. La profondeur de vue stratégique des américains n'existe plus. Elle est fini l'époque de la guerre froide, l'époque des malins génies Kissinger et Zbigniew Brzezinski.

      L’Afghanistan, c’était quoi? Couper les chemins vers l’extrême orient du pétrole et du gaz des pays bordant la mer Caspienne.
      Résultat? Les projets de pipeline non soumis aux intérêts US continuent de progresser, et même l'Inde commence à y poussé alors qu'il était jusque là plutôt soumis aux USA. De plus la chine est bien mieux placé pour l'exploitation des ressources de l'Afghanistan. (genre cuivre, etc..)

      L'Irak. Ok les USA arrivent a fricoté avec les kurdes pour avoir du pétrole dans leur région plus ou moins autonomes. Mais le pouvoir central est à qui? au chiite sous forte influence Iranienne. Perdu.
      Et la question kurde n'est pas évidente non plus, leur gain d'influence ne plait pas aux Turcs, allié musulman de l'OTAN.

      On pourrait parler aussi du Soudan, notament du Sud Soudan, nouvel allié des USA, auront-ils le temps de profiter de leur pétrole avant que le Nord n'attaque vraiment?

      La Libye, tu as raison, c'est une victoire des USA contre l'Europe. Mais en profiteront-ils vraiment? N'est-ce pas à long terme une nouvelle balle dans le pied qu'ils se tirent ces américains?

      La théorie du chaos déstructurant pour empêcher les autres puissances en devenir de contester le rêve d'hégémonie US, je l'ai lu. Mais pour moi elle sera un échec.

      L'Iran ne sera pas attaqué, et si ce pays l'est vraiment,genre invasion terrestre, cela marquera la chute américaine. Au premier plan, la Russie et la Chine ne laisseront pas une intervention avoir lieu. Les autres BRICS soutiennent cette position, et même toute l’Amérique latine. Ce qui pourrait être probable est une guerre de basse intensité, en sous-main, genre ce qu'il se passe en Syrie. Mais à part renforcé les liens entre les opposants aux USA, comme actuellement pour la Syrie, ça n'apportera rien de positif.

      Supprimer
    3. Toutes tes réfutations s'effondrent si l'Iran est attaquée.

      On sera vite fixés.

      Pour moi, c'est la clef de voûte de tout l'édifice.

      Quelques remarques à ce sujet :
      -le but de guerre n'est absolument pas d'"envahir" l'Iran, de l'"occuper". Le calque irakien n'en est pas un.

      -en outre, il faut élargir le débat. L'un des autres buts de guerre (et il est très important) : faire diversion, solder même si j'ose dire, la crise économique.
      L'idée est de remettre les compteurs à 0, de détruire les surcapacités, d'accroître le contrôle sur les populations, et surtout de laver de toutes responsabilités les politiciens.

      Une guerre majeure remplirait tous ces objectifs.

      Tout le monde "sent" confusément qu'on arrive au bout des politiques économiques "extend and pretend"... Un pétard dans le détroit d'ormuz permettrait instantanément de désigner les coupables pour la dépression économique qui couve : le blocus iranien.
      On solderait des décennies de veuleries politiques en Occident.

      Au-delà du pétrole, c'est même devenu le but numéro 1 je pense.

      La réalité est terrible : nous avons besoin de ce conflit.

      Et ça tombe bien, les mollahs sont eux dans une optique apocalyptique. Ils mordront à l'hameçon comme des imbéciles (bien)heureux.

      Dernière remarque : comme du temps de l'irak, certains disent "ils iront pour le pétrole". Et donc, occupation. Et comme occupation = pas possible = alors ils n'iront pas. Parallèle trompeur.

      Il ne s'agit pas de "voler" le pétrole. Il s'agit d'éviter que les mollahs puissent s'en servir comme arme stratégique.

      Ce qui permet de comprendre pourquoi les mollahs n'auront jamais la bombe atomique.

      -les mollahs veulent la bombe pour sanctuariser leur territoire, leur régime, et leurs ressources (sur cette question, ils sont parfaitement rationnels).

      -c'est précisément que les US ne peuvent pas accepter

      -donc l'Iran tombera.

      La logique me semble imparrable, même si elle est effrayante.

      Et je ne parle même pas dans cette affaire d'Israël, ainsi que de tous les régimes sunnites qui seront ravis de voir l'iran tomber.

      Si tu analyses froidement la chose, tu verras qu'il y a une conjonction d'intérêts EXTRAORDINAIRE pour faire chuter l'Iran.

      Largement de quoi dépasser les risques posés par les russes, ou les chinois (les autres brics n'ont absolument aucune voix au chapitre... on se demande bien ce que pourrait faire le brésil... hein ? protester ?)

      A noter : la guerre de "basse intensité" en iran... est déjà longue !

      La prochaine étape s'approche donc : le conflit chaud.

      Supprimer
    4. à noter aussi: ce qui se passe en mer de Chine et en Corée.

      mer de Chine: conflit larvé entre la Chine d'une part, et les Philippines et le Vietnam d'autre part, marionnettes des US (qui font des exercices militaires conjoints avec eux, chose inimaginable dans le passé en ce qui concerne le Vietnam) = pourrait dégénérer et embêter la Chine. La Chine vient d'ailleurs de redéployer un paquet de soldats dans le sud.

      Corée du Nord: cela arrange bien les US, ce trublion incontrôlable, c'est également une épine dans le pied chinois car la péninsule coréenne demeure une poudrière latente.

      Ajoutons à cela le coup avec Bo Xi Lai et son bras droit qui est allé déballer son sac dans un consulat US à Chengdu, l'augmentation de la cyberattaque ces derniers mois entre la Chine et les US, on a tous les ingrédients pour un conflit multi-fronts et indirect entre la Chine (et derrière la Chine, la Russie) et les US, par l'intermédiaire de l'Iran, la Syrie, les Philippines/Vietnam, la Corée. Il faut aussi voir la possition stratégique de l'Afghanistan par rapport à la Chine, et l'encerclement de cette dernière par les US.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.