mercredi 25 avril 2012

Une crise de l'immobilier du niveau de 1990

Ouch... Ça va pas arranger la pénurie... Il faut que les prix reviennent à un niveau soutenable pour que ce marché fonctionne sans soutien.

La crise de l'immobilier
Europe1 - L'édito économique, 25/04/2012 (en Français texte en français )
→ lien 

7 commentaires:

  1. Meurt Bulle, Meurt !

    RépondreSupprimer
  2. Qu'elle type de gouvernant été là en 1990 et qu'elle politique a été menée ?

    RépondreSupprimer
  3. Il y a un article sur rue 89 pas piqué des vers...

    A deux dont un agent immo et une fonctionnaire des finances catégorie A, 1 enfant, 2 chiens, trentenaires, 5000 euros par mois à eux deux, ils galèrent.
    Et c'est leur maison de banlieue qui les coulent.

    RépondreSupprimer
  4. pour que la bulle meurt il va falloir une destruction d'argent ...
    cf les agrégats monétaires ...
    malheureusement il va falloir soit une grosse guerre, soit un défaut de paiement de plusieurs pays, soit une loi européenne impopulaire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ca ne devrait plus trop tarder...

      Supprimer
  5. "pour que la bulle meurt il va falloir une destruction d'argent ..."

    et c'est précisément ce contre quoi les crapules vont lutter.

    Ils se sont aperçus que les discours (virtuels) sur l'"austérité" commençait à faire des dégats auprès des clowns, gauchistes, qui sont persuadés de l'existence de ces politiques d'austérité.

    Donc notez le formidable changement dans les "éléments de langage". Avec le retour (Hollande, Draghi etc.) du fameux mot-clé : "CROISSANCE".
    ;-)

    Le truc est donc cousu de fil blanc :
    -on va continuer l'existant (LTRO, crapuleries de la BCE, cartel des banques, bailout secrets, manipulations en tous genres etc.)
    -et on va même encore accélérer le mouvement avec des nouveaux plans, sur lesquels on aura aposé la mention magique "crôassance".

    Emballé pesé !

    Les veaux n'y verront que du feu.

    Et le système poursuivra sa course folle.

    RépondreSupprimer
  6. Il va falloir déflater le patrimoine illégitimement gagné des papyboommers en taxant la plus value sur la résidence principale (indexation intelligente sur l'inflation avec indice de cout de construction) . L'apport personnel de la demande sera moins important, couplée a une politique d'offre qui liberera le foncier..les prix retomberont;

    Je travaille dans l'immobilier, je signe un compromis de vente demain pour un appartement acheté il ya 30 ans 200 000Frcs.. revendu aujourd'hui 150 000 €... 500% d'augmentation. Certes les périodes sont incomparables.. mais en indexant sur l'inflation depuis 1982:
    http://france-inflation.com/calculateur_inflation.php

    Je tombe sur 65 000€ environ... Commencer par Taxer 5 à 10% du surplus (150 000-65 000) et allouer ces sommes au remboursement de la dette me parait être une bonne idée...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.