vendredi 4 mai 2012

Analyse du 1er tour de l’élection présidentielle (2/2)

Sociologie électorale du premier tour... Sans surprises... Les fonctionnaires votent à gauche. Les vieux à droite. Et les sans rente FN...

Analyse du 1er tour de l’élection présidentielle (2/2)
Les-Crises.fr, Olivier Berruyer, 03/05/2012 (en Français texte en français )
→ lien












19 commentaires:

  1. Et toi Disco, qu'en penses tu ? Peste ou Choléra ?
    Les deux candidats étant particulièrement "détendus du portefeuille", il semblerait que les différences fondamentales se trouvent plutôt "à la marge" même si les discours sont eux vraiment différents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, aucun des deux ne sont des "pères la rigueur", l'un fait des largesses vers les classes moyennes au dépend des plus riches (allocation rentrée scolaire, hausse de l'ISF, tranche à 45% et 75%, maintien de la TVA) et l'autre fait des largesses vers les plus riches au dépend des classes moyennes (baisse de l'ISF, hausse de la TVA) ou reprend d'une main ce qu'il donne de l'autre (TVA/baisse des charges)... les deux disent vouloir réduire les charges sociales sur les entreprises mais on ne voit pas bien le mécanisme, sinon des rééquilibrages sur la taxation des revenus du capital. Et à droite, c'est une litanie de promesse de baisse d'impôts.

      Que ce soit l'un ou l'autre, Bayrou va devoir peser politiquement pour les rappeler à l'ordre en permanence sur la question des dettes.

      Pour moi, Hollande a un programme, ce qui n'est pas le cas de Sarkozy, et il y a quelques idées intéressantes proposées (progressivité des tarifs en fonction de la consommation, c'est très novateur). Et a priori, on sait aussi de façon détaillée, ce qu'il va faire les 100 premiers jours. Alors que pour Sarkozy, on ne sait quasiment rien. Son programme est une catastrophe. Flou, il n'y a que des incantations (la règle d'or, c'est typiquement une incantation, comme les critères de Maastricht) à peine digne d'un militant UMP de base.

      Mais le plus important pour moi, c'est que seul Hollande semble pouvoir apaiser le climat politique très tendu (on a vu la bousculade anti-journaliste, en direct sur BFM au meeting de l'UMP) et la moraliser un peu (l'affaire du financement libyen semble se confirmer).

      Après 17 ans, un peu d'alternance ne fera pas de mal, et ça devrait aussi faciliter la tâche de la Droite (par effet boomerang) aux élections locales en 2014, ce qui ne peut pas faire de mal.

      Supprimer
    2. J'ajouterais que les hypothèses de croissance des deux candidats ne sont pas réalistes. D'un autre côté, on voit bien avec l'Espagne, la Hollande, l'Angleterre et la Grèce qu'une politique mal pensée est finalement contre-productive et aggrave les problèmes au lieu de les résoudre. Le fait que la question des investissements pour l'avenir et du produire en France/en Europe soit enfin reposé me semble aller dans la bonne direction, quel que soit le candidat.

      Faut sortir un peu du déclinisme aigris.
      Garder son sang froid et la tête haute.

      Supprimer
    3. Soyons sérieux, moraliser la vie politique française est une duperie à moins de rendre inéligible à vie les personnes reconnues coupables de certains délits (abus de bien sociaux, détournements de biens publics....et d'interdire tout cumul de mandat) ce qui conduirait les trois quart du PS/UMP en tôle.

      La progressivité des tarifs EDF fleure bon la vaseline et le verre pilé, ajouter du millefeuille régalien sur un domaine qui devrait être libre et concurrentiel me semble assez peu novateur en France.

      Apaiser un « climat tendu », ma foi, on me paraît plutôt détendu de la ceinture en hauts lieux et toujours aussi pleurnichard et revanchard chez les pleureuses encartées d'en bas ; ce climat si tenté qu'il soit un peu « tendu » me semble plutôt sain en période de pré-banqueroute....Je me permets de douter des capacités du Choléra mollasson à changer quoique ce soit à l'inertie de la bête. Bien sûr les bas du front de gauche seront bien emmerdés lorsqu'il s'agira de manifester contre ce « vil » gouvernement (qu'ils ont appellé de leurs vœux) contraint par le mur de la réalité (comprendre de la dette) de réduire la voile....J'avoue m'en délecter d'avance....

      Que Hollande ait un « programme » ma foi, cela semble être une bonne blague ; ce type est bac+12 et siège à la cour des comptes, si il possède la moitié du cerveau qu'il prétend avoir, il doit savoir pertinemment que son « programme » est inapplicable et suspendu aux prochaines adjudications.

      Entre la rente des vioques et celle des feignasses de fonctionnaires, j'avoue être « partagé », j'ai bien peur qu'à un conflit de génération ne vienne se superposer un conflit « identitaire » dont les germes couvent depuis une bonne décennie...et dont les initiatives socialistes actuelles (droit de vote, réouverture des robinets à pognon, culture de la repentance et de l'excuse...) ressemblent à un fin brouillard de SP95 sur une voiture qui crame.

      Bien évidemment, la peste que nous avons connu durant ces cinq dernières années, si elle se pare des oripeaux droitistes n'en n'a pas la saveur, on y est pas vraiment « stressé » à l'idée de cramer du pognon que l'on n'a pas ; de tuer les TPME à grands coups d'instabilité fiscale et de verbaliser le solvable tout en foutant la paix aux vrais emmerdeurs. Personne bien, sûr, ces cinq dernières années n'a évoqué le « léger problème » des prestations sociales qui nous crament 46 % du budget annuel de la France ; par contre, et cela me semble aller dans le bon sens, l'autonomie des universités et le statut d'auto-entrepreneur ont été de bonnes idées.


      Je vais vraiment finir par dessiner un « attribut priapique » sur ce foutu bulletin....

      Mais c'est plutôt l'avis du « taulier » de ce noble établissement que je souhaitais connaître...

      Supprimer
    4. "La progressivité des tarifs EDF fleure bon la vaseline et le verre pilé, ajouter du millefeuille régalien sur un domaine qui devrait être libre et concurrentiel me semble assez peu novateur en France."

      Juste là-dessus, la concurrence libre et non faussée n'a pas l'air de se préoccuper de la bonne gestion des ressources. D'ailleurs, d'une manière générale, l'information "prix" des ressources non-renouvelables ne fonctionne pas bien. Puisqu'elle touche un plus bas quand les capacités de production touche un plus haut. Et donc, l'information "prix" chère à Smith est in-foutu d'inscrire la question de la ressource non-renouvelable dans un temps long. L'information "prix" contribue à épuiser la ressource le plus vite possible, et non pas à en échelonner l'usage.

      Et c'est en quoi, la progressivité des prix, en fonction de la quantité consommée est une idée novatrice et moderne, tout en restant plus libérale que la fixation de plafond de consommation par exemple.

      Supprimer
  2. En complément, voilà les proportions des différentes catégories professionnelles par rapport à l'ensemble des actifs (en 1982 et en 2010):

    http://www.cndp.fr/stat-apprendre/insee/emploi/poppart/poppartjeunesgsp.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note au passage que ça fait des mois que Tonio (et d'autres) répètent la même chose.

      Certains continuent de s'en offusquer, malgré les preuves, les faits, les chiffres. Et même malgré le bon sens.

      -oui les fonctionnaires sont des rentiers, et donc votent pour celui qui perpétuera leurs privilèges

      -oui les vieux cons votent pour Sarko (il les rassure, et il les a soigneusement épargnés lors de sa non réforme des retraites)

      -oui quand t'es jeune, fauché, et pas fonctionnaire et que tu subis les "nouveaux français" festifs et joyeux... eh bien tu votes Lepen.

      -oui quand tu es bobo, parisien, avec bac + 18 en sociologie ou en histoire de l'art, tu votes Mélanchon. ou verts. Au 1er tour. Et ensuite, bien sûr, tu votes PS au second tour car il faut barrer la route de la "Bête" etc.

      Clichés ? Oui. Mais qui collent au réel.

      bref, zéro surprise. la routine.

      quelques guignolos continueront bien sûr de nier la réalité. pas grave.

      ensuite, on commencera à avoir des stats sur l'origine ethnique des votants. et là aussi, des tas de gens nous diront "c'est surprenant, comment n'aurait on pu deviner" etc.
      ;-)

      Bref, la France continue, moyennement, son chemin vers le précipice, à un petit train de sénateur.

      Tout va bien. Et n'oubliez pas d'éteindre la lumière en sortant.

      Supprimer
    2. vas prendre ton prozac!

      Supprimer
  3. Et plus on est éduqué, moins on vote comme un con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en tire la conclusion inverse. Plus on est "éduqué" (on devrait plutôt dire plus on a passé de temps dans le système éducatif), plus on est formaté, plus on vote UMPS.
      L’éducation nationale fait des ravages, mais a atteint son but.

      Supprimer
  4. Quand tu vois de tels graphs et que tu vois la constance de Hollande sur tous, ça ne te vient pas à l'idée que c'est peut etre parce qu'il est le plus equitable ?

    RépondreSupprimer
  5. On remarque plusieurs choses :

    - les vieux défendent leurs rentes, donc votent pour un "conservateur"

    - les fonctionnaires défendent aussi leurs rentes. Certains par clientélisme clair, d'autres par ignorance.

    - les jeunes veulent des aides sociales pour démarrer leur vie, et sont les plus pauvres. Ils votent donc soit hollande (aide sociale), soit Lepen (antirente).

    - les artisans et patrons de PME se font enfler. Sarkozy est clairement l’électorat des riches, mais ceux à leur compte fustige les fonctionnaires et les aidés.
    Du point de vue marxiste, les "à leur compte" devraient plutôt voter Lepen.

    - l'hyperclasse joue parfaitement ses intérêts. Sarkozy et Hollande, qui se ressemblent beaucoup en terme d'allégeances.

    - les diplômés et bacheliers se font en partie avoir, cause de lavage de cerveau à la fac et au lycée, profs gauchistes 68tards oblige.

    RépondreSupprimer
  6. salut,
    je vous propose de voter Charles De Gaulle au 2e tour des élections ce dimanche.
    Je rêve d'une élection avec 30% de vote blanc/nul.
    Le gagnant serait complètement illégitime, impossible de gouverner, les gens seraient dans la rue, ça serait un bordel monstre !! et enfin, on regarderait la vérité en face ! Dehors cette classe politique de me*de, on veut autre chose ! On veut qq'un qui en a comme CDG en avait !!
    Yongtai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est plié.

      Ca sera vote blanc.

      Entre la peste et le choléra, je ne choisis rien.

      Supprimer
    2. http://sceaux.blog.lemonde.fr/2012/05/04/des-militants-modem-enfin-sortis-du-dilemme-leur-choix-est-fait/

      Supprimer
    3. je crois qu'ils s'en foutent totalement d'etre élus avec 5 pour cent des voix.il n'y a pas de contre pouvoirs une fois que tu es élu.d'ou l'argument que tous les maires te sortent:j'ai été élu je fais ce que je veux,si vous n'etes pas contents il y a des élections dans 5 ans

      Supprimer
    4. @anonyme10:20
      je ne te parle pas d'une mairie, je te parle de la présidentielle.
      avec seulement ton 5%, les gens auront montré à quel point ils sont complètement furax ! Les gens seraient dans la rue et demanderaient de refaire les élections, avec d'autres candidats ! Mais comme je le disais, c'est un rêve !
      yongtai

      Supprimer
    5. yongtai,pareil pour le président ou le maire.sarko a fait ce qu'il a voulu pendant 5 ans sans contre pouvoirs.les resultats du 1er tour étaient instructifs:27 pour cent des votants exprimés c'est a dire environ 15 pour cent de la population majeure pour chacun des deux finalistes.tu prends les vieux et les retraités qui ont la trouille t'arrives largement a 15 pour cent pour sarko.tu prends les fonctionaires et ceux qui vivent du social sans rien branler tu arrives largement aux 15 pour cent de flamby.honetement si en 2017 ils passaient avec 10 pour cent ça ne changerait rien.tu ferais un procès au président?les gens sont furax depuis 30 ans!et pourtant on retrouve les deux partis les plus discrédités en finale.le système est rodé.l'exemple des maires c'était pour te montrer ce qui se passe a tous les niveaux décisionaires:plus aucun contre pouvoirs,plus de responsabilité et impunité judiciaire générale.la fin on la connait:rupture et gouvernement autoritaire(facho fn probable pour la france)
      m.pokora

      Supprimer
  7. Pourquoi t'as censuré mon commentaire sur les salariés qui votent à gauche et les patrons à droite ?
    Il n'y avait rien d'insultant dedans...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.