mardi 8 mai 2012

La coalition de gauche grecque rejette l'accord de sauvetage et veut un moratoire sur la dette

Sauf à s'asseoir sur nos fausses créances, la sortie de l'euro se précise...

Enfin, de toutes façons, quelle que soit l'issue, on les reverra jamais nos ronds...

Greek Left Coalition Leaders Says Bailout Accord "Null And Void", Demands Greek Debt Moratorium
ZeroHedge, 08/05/2012 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Hardly a surprise to anyone, but here it is black on white - Greece officially makes the odds for a Euro departure well over 50%:

  • TSIPRAS SAYS GREEK RESULTS MAKES BAILOUT ACCORD NULL AND VOID
  • TSIPRAS SAYS GREEKS HAVE VOTED AGAINST BARBARIC BAILOUT
  • TSIPRAS SAYS WON'T JOIN A GOVT OF NATIONAL SALVATION FOR LOAN
  • TSIPRAS SAYS GREEKS HAVE ENDED PLANS FOR ADDITIONAL AUSTERITY
  • TSIPRAS SAYS TO REDISTRIBUTE TAX BURDEN, DEVELOP GROWTH PLANS
  • TSIPRAS SAYS WILL STICK TO PRE-ELECTION PLEDGES
  • TSIPRAS ASKS VENIZELOS, SAMARAS TO RENEGE PLEDGES IN WRITING


And here it comes

  • GREECE'S TSIPRAS SAYS WANTS INTERNATIONAL COMMISSION TO INVESTIGATE IF GREECE'S DEBT IS LEGAL
  • TSIPRAS SAYS MUST BE MORATORIUM ON GREEK DEBT PAYMENTS



Et l'indice de la bourse grecque a atteint un plus bas de 20 ans :
Greek Stocks Plummet To 20-Year Lows
ZeroHedge, 08/05/2012 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
ASE Index at 20 year lows...


and Greek banking index at record lows down 97% from its 2007 highs...

5 commentaires:

  1. Ouh la la, tu vas vite en besogne...

    Ce gars... n'a rien. Pas de gouvernement. Et certainement pas le poste de PM...

    Il faut revoir le fil des événements depuis 2008... et même si certains médias commencent à parler ouvertement d'une Grèce qui sortirait de l'Euro... sur un ton finalement assez anodin...c'est tout bonnement impossible.

    Les crapules ont dépensé une énergie considérable (et un fric fou) pour maintenir coûte que coûte la Grèce dans L'euro.

    Le piège de l'Euro est qu'il doit maintenir sa crédibilité de "monnaie Reich de 1000 ans".... celle qu'on ne pourra jamais remplacée.

    Un pays sortant, pouf, le mythe s'effondrerait totalement.

    Et avec le mythe de l'euro, tomberait le mythe de l'"Europe" avec lequel les crapules nous enfument depuis 1995.

    Vous ne mesurez pas bien l'obsession politique des crapules de bruxelles.

    C'est inconvevable. Et ca n'arrivera pas, certainement pas "cette année" et de manière badine. (ca arrivera plus tard, et dans un chaos absolu).

    Bref, bruxelles et la BCE vont déployer des trésors de crapuleries, de triche pour parvenir à leurs fins.

    Ainsi la Grèce va revoter. Vous verrez... grâce à des manips et fraudes, que cette fois ils auront une "coalition"...

    Ca permettra de gagner quelques mois.

    L'euro ne tient que... parce qu'il est l'euro.

    Je sais c'est sottement tautologique, mais c'est ainsi.

    Laisser montrer au monde qu'un pays peut en "sortir" (comme d'un hôtel) et tous les mythes qui nous asservissent depuis 30 ans s'effondreraient.

    Tout est polique, n'oubliez jamais ça.

    RépondreSupprimer
  2. Jon Stewart se hâte d'en rire.

    http://www.thedailyshow.com/full-episodes/mon-may-7-2012-admiral-general-aladeen

    RépondreSupprimer
  3. La gauche, la vraie.

    RépondreSupprimer
  4. "c'est tout bonnement impossible."

    non mon bon monsieur. quittez ce catéchisme néolibéral et ouvrez un livre d'histoire. Toutes les monnaies ont un début et une fin! L'euro n'échappera pas à ce destin.

    RépondreSupprimer
  5. Ils peuvent en effet être suffisamment stupide et borné pour virer la Grèce de l'Euro, mais au final, les conséquences seront telles qu'ils devront aussitôt sanctuariser la monnaie pour le reste de la zone et prendre ainsi les décisions qu'ils se refusent à prendre.

    Après 10 ans d'intégration monétaire, le piège du fédéralisme est refermé.
    Le fédéralisme ou le grand fracas.

    ça fait jamais que trois ans que des gens l'expliquent.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.