samedi 5 mai 2012

Philippe Béchade (Chronique Agora) prévoit un prochain “haircut” sur la dette espagnole

Philippe Béchade (Chronique Agora) prévoit un prochain “haircut” sur la Dette espagnole
BFM Business via Le blog à Lupus, 02/05/2012 (en Français texte en français )
→ lien

3 commentaires:

  1. Je le trouve mou sur ce coup là Béchade.

    Il enfonce quelques portes ouvertes : oui bien sûr que l'Allemagne va "s'assouplir"...

    Seul problème : elle n'a jamais cessé de le faire.

    Il faut en finir avec le mythe de la rigueur allemande.

    Bref. Donc oui ils vont s'occuper de l'Espagne.

    Sur les moyens, là par contre c'est plus intéressant. Il fait l'hypothèse d'un "haircut" prélable, genre négo grecque, gentiment conçu et appliqué...

    Là par contre, Béchade est bien téméraire.

    Les risques d'une telle opération seraient bcp trop élevés.

    -effet systémique : un haircut de 25 % les banques espagnoles (gorgées à la gueule de papiers souverains) s'effondrent. Et de nombreuses autres banques européennes prendraient un grand coup dans la gueule.

    -effet systémique bis : si l'espagne gagne son hair cut... Les irlanderais feront quoi ? et les portugais ? et les italiens ?
    Bref, tout les autres demanderaient leur propre haircut.

    Il faut se souvenir à quel point les crapules avaient insisté : la Grèce serait un cas unique...

    Bref, ce serait incontrôlable, bcp trop voyant, démontrerait que le roi est totalement à poil.

    Mon scénario : la poursuite (et accroissement) des "stealth bailouts".

    C'est à dire que l'ensemble des programmes "non conventionnels" (ceux que l'on connait officiellement, et.... les autres... secrets) seront étendus.

    Il n'y a pas d'autres solutions.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.youtube.com/watch?v=oN5tdMSXWV8

    La cause des causes.

    RépondreSupprimer
  3. Je compte sur Hollande (lol) pour mettre de l'ordre dans ce bordel...
    Woouuuuaaffff....

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.