mercredi 17 octobre 2012

Rions un peu avant la faillite... Ratio Tier One des différentes banques

La Deutsche Bank est-telle la banque la plus dangereuse du monde ?
mecanopolis, Spencer Delane, 16/10/2012 (en Français texte en français )
→ lien
La publication par le SIFIs (Systemically Important Financial Institutions) de son rapport pour le deuxième trimestre 2012 démontre que la situation des banques européennes s’est dégradée par rapport au premier trimestre. Le Crédit Agricole et, surtout, la Deutsche Bank sont les deux moins bons élèves, faisant peser à eux-seuls un risque de 4’000 milliards d’euros.

Ratio Tier One (en gros, le ratio fonds propres sur taille de l'actif, c'est à dire le pourcentage de perte à subir sur l'actif pour que la banque se retrouve sans fonds propres, c'est à dire, en faillite) :


La Deutsche Bank est certainement devenue la banque la plus dangereuse du monde, qui présente un risque systémique plus que préoccupant, car le total de ses dettes (2’282 milliards d’euros) représente 39,2 fois le montant de ses capitaux propres (51 milliards) ce qui correspond à un ratio réel de 2,5 % alors que les accords de Bâle III de 2010 exigent un ratio de 10% de fonds propres. Afin de respecter ces règles prudentielles il serait nécessaire pour la Deutsche Bank d’augmenter ses capitaux propres de 148 milliards d’euros.


Youhou ! C'est fête ! Ratio de leviérisation de 40 !

GG le crédit patate et la Deutsche Bank...

Notez le 25 de la BNP et le 28 de la Sogé... A ces niveaux là, 4% de perte sur l'actif, et c'est la faillite...

On comprend mieux pourquoi la déflation est à éviter par tous les moyens, et que la bulle immobilière française est too big to fail...

Sur les banques américaines, je rappelerai que tout ceci n'inclue pas le hors bilan, le shadow banking, et les engagements liés aux produits dérivés par exemple... Donc méfiance sur les super bons ratios des banques US, surtout celles qui tiennent à elles seules le marchés des dérivés (JP Morgan, Goldamn Sachs, BoA, Citigroup de mémoire)...

21 commentaires:

  1. Publié depuis longtemps chez Chevallier.

    http://chevallier.biz/2011/10/leverage-de-banques-dans-le-monde/

    http://chevallier.biz/2011/11/leverage-des-banques-systemiques/

    Chevallier qui fait un travail d'analyse parmi les plus intéressant car chiffré et donc factuel.

    RépondreSupprimer
  2. Chevallier déconne complètement sur tout ce qui est américain. Pour lui les finances publiques et les banques américaines sont très bien gérées, là-bas ce sont des petits génies.

    RépondreSupprimer
  3. Et surtout surtout le mark to fantasy !!!
    facile d'avoir un bon ratio quand on garde dans son bilan des maisons qui ne valent rien mais dont on fixe le prix soi même ...
    ce que ne peuvent pas faire les banques européennes, et ce qui explique la différence.

    aucun mot la dessus de JP Chevalier d'ailleurs, en mode planeur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les banques utilisent en plus le mark to market sur leur passif; ce qui leur permet de dégrader leur dette et de sortir des plus values fictives...

      Supprimer
    2. Yonanda, il semble que plusieurs détails d'importance vous échappent sur les USA :

      1. Ils ont fait leur nettoyage (violent pour les expulsés) ; le secteur immobilier US s'est stabilisé et commence à remonter, quand celui français a bien résisté et ne vas descendre qu'en 2013, mais... pour 5 ans,

      2. L'autonomie énergétique en cours aux US a déjà initialisé une relocalisation d'usines de montages, fabrications, etc.

      3. Ajouté à cela qu'ils détiennent encore et malgré tout : le dollar, la FED, l'armée, les plus grands et efficaces agressifs cabinets d'avocats, la plupart des dépôts de brevets IT et économie verte, ...

      4. US Corporate n'en a rien à battre, certes, des citoyens lambda US (raison pour laquelle les états et org publiques sont sur la paille), MAIS US Corporate, elle, a des milliers de milliards de trésorerie, n'a jamais été aussi forte en marge, et est fort bien positionnée en zone ASEAN, là où la middle classe va quadrupler nombre entre 2012 et 2030 (pour atteindre 66% du volume mondial).

      5. Après leurs élections, les USA vont annoncer un coup de trafalgar tel celui annoncé par Nixon en 71.

      Conclusion : tout fantasme anti ou pro USA de côté, c'est une erreur de penser que les USA sont en train de perdre leur leadership puisqu'ils sont en train de le consolider.

      Cldt. Harry.

      Supprimer
    3. @Harry,

      attention, je ne dis pas que les US n'ont pas encore quelques atouts dans leurs manches... mais je ne suis pas pour autant en extase devant les US comme JP Chevalier, juste parce qu'il font du "monétarisme" et que le monétarisme c'est "l'apha et l'omega" qui a remplacé la bible ! lol

      pour répondre a vos remarques :
      1/le secteur immobilier fait un blip, mais de la a remonter, ce n'est pas avéré encore, et les tendances longues montrent au contraire que les saisies vont continuer et les prix probablement encore baisser. Mais on verra.

      2/L'autonomie c'est juste un leurre électoral, et aussi de la part des pétrolier en mal d'investisseurs. C'est juste du gros pipo, surtout pour les gaz de schistes, j'ai écrit 1 article sur mon blog après investigation. C'est une bulle qui ne tiendra plus d'ici quelques mois.

      3/L'armée ? laissez moi rire. Défait par quelques montagnards afgans, catastrophe Irakienne dont le pétrole leur file entre les doigts, sans compter l'image internationale très dégradée, et sans compter la réalité du terrain : armée gadgétisé, soldats de fiotes et pays traumatisé au moindre bobo, etc... Et le budget du pentagone, mobbydick est "coupé automatiquement" a cause du non accord sur la dette. Ils sont a genou. Sans compter que les fronts se multiplient.

      Le dollar ? oui, pour l'instant. Mais les rats quittent le navire. La Chine construit son union asiatique. L'amérique du sud crée son union bancaire. Ne parlons pas de la Russie et d'autres. Le dollar est tous les jours abandonné au profit d'autre chose pour le commerce international.

      4/ Oui, je vous le concède. Probablement la plus grande force US pour l'instant. Mais la middle class ne quadruplera pas. Pas assez de pétrole pour ça, et la Chine est en proie a des grosses difficultés internes et revoltes (moins drôles que celles de Melanchon je vous assure).

      5/ Oui, probablement aussi. Mais bon, quoi comme coup de trafalgar ? mis à part faire défaut sur le dette ... ce qui serait un peu "lol" !

      Donc attention, je ne dis pas que les US sont morts, loin de la, et je pense qu'il sacrifieraient même l'Europe pour gagner quelques années. Mais je ne suis pas d'accord pour fantasmer sur leur puissance. On n'est plus en 1945.

      Supprimer
    4. @Harry : vous pouvez nous rappeler combien de citoyens américains se nourrissent grâce aux bons alimentaires ?

      Je souscris complètement au message ci dessus.

      Supprimer
    5. Dreamer... tu dreames.

      Explique nous la différence entre :
      -un bon alimentaire
      -un RSA ? un RMI ? une alloc bien française (prime de rentrée par exemple, allocation logement) ?
      -les repas de l'assoce (financée par l'état et contributeurs) Restos du coeur ?

      Hein... ?

      C'est fou quand même. Comment des gens éduqués, qui ont le bon goût de lire ce blog, peuvent continuer à faire des erreurs d'appréciation aussi énormes ?

      L'explosion (bien réelle) des "bons alimentaires" aux US... est du même tonneau que chez nous l'explosion des dépenses "sociales".

      Mais le premier semble infâmant (ça renvoie aux périodes de "famine") alors que le second... est parfaitement invisible, ou en tout cas semble moins infâmant.

      Supprimer
  4. Vous inquiétez pas, la crise est bientôt finie, c'est Flamby qui le dit.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/17/francois-hollande-l-europe-ne-peut-plus-etre-en-retard_1776532_823448.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! la crise est finie ;) tous en récré !

      Supprimer
  5. donc si je comprends bien,moi avec mes petites économies a la bnp,aujourd'hui je les tiens par les couilles si je menace de retirer mon fric?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ton fric elles s'en foutent. Au pire, elles vont se fournir en passif auprès de la BCE, qui peut remplacer les dépôts.

      En revanche, que les défauts de paiement sur les crédits accordés augmentent, et là, c'est la boucherie...

      Supprimer
    2. c'est bien ça qui est rassurant pigeon un jour pigeon pour 35 ans + le faite que Le credit immobilier est mort ils veulent du japonais pour 20 ans.

      paris perdu on est foutu

      Supprimer
    3. Heu non Tonio, not' fric elles s'en foutent pas, ca fait un trou dans leurs capitaux propres. ca le leviérise encore plus.
      Bon évidement si tu va le mettre dans une autre banque ca change rien, mais si tu converti en "real asset", la c'est autre chose...
      Tu démonétise.
      Et eux ,leur business c'est de nous faire monétiser tout et son contraire.

      Supprimer
    4. Bien sur que si ça change; si tu récupères ton pognon tu tapes dans le stock de liquidité; et quand il y a trop de dépôts en fuite; normalement les banques passent par le marché interbancaire pour se refinancer; et quand le marché interbancaire est coincé...

      Supprimer
    5. ah bon!y'en a qui me rassurent.les banques sont sensibles au montant de leurs fonds propres.l'augmentationdu plafond du livret A est peut etre lié a bale3.reste la question de voir si la bce peut réalimenter comme tonio le dit.quand on voit ce qui se passe en italie et espagne,la bce a t elle la capacité de renflouer en plus les banques françaises?le montant des lignes de crédit de la bce est il limité?

      Supprimer
  6. Attention à cet article et aux autres du même thème sur Mecanopolis: c'est un resucé limite plagiat de jpchevallier.com . D'ailleurs ça fait des années qi'il en parle de ces problemes de ratio...

    RépondreSupprimer
  7. En plus le vrai levier n'est pas là ! là ce n'est que le levier de calcul du ratio tel quel !
    Il faut savoir que pour calculer le ratio de solvabilité on pondère l'actif prêté ! Exemple une banque A prête à une banque B classée en AAA alors dans l'actif de la banque A on ne compte que 20 % Cette pondération va de 20% à 150% mais dépend des notations qui à mon sens aujourd'hui sont un peu fantaisistes !
    Voir le lien suivant et les annexes C

    http://www.acp.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/acp/International/Les_grands_enjeux/2012-modalites-de-calcul-du-ratio-de-solvabilite.pdf


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute manière entre le hors bilan; les règles comptables fantaisistes (mark to model / mark to market) la compta bancaire est un grand foutage de gueule; les banques US sont à peine mieux loties que les autres.

      Supprimer
  8. Harry,
    Quelles seraient les directions concrètes de la transposition d'une réforme US inspirée de la politique Nixon ?
    J'ai lu http://en.wikipedia.org/wiki/Nixon_Shock, mais je n'arrive pas à imaginer quels outils seraient appliquables aujourd'hui. A quoi pensez-vous?
    Obliger la Chine à réévaluer le renminbi? Faire une sorte de défaut sur les Bonds?
    Merci!

    RépondreSupprimer
  9. "Outils applicables aujourd'hui" ?

    Très simple : une guerre...

    ... conduisant à un choc pétrolier.

    De quoi mettre à genou la Chine, faire imploser leurs bulles, faire imploser l'Europe, redistribuer toutes les cartes... le Grand Reset.

    Et les USA en sortiront inévitablement vainqueurs.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.