jeudi 29 novembre 2012

La Palestine sur le point de devenir Etat observateur à l'ONU

La Palestine sur le point de devenir Etat observateur à l'ONU
Nouvel Obs, 29/11/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Le président palestinien Mahmoud Abbas va faire voter jeudi à l'ONU une résolution faisant de la Palestine un État observateur aux Nations unies, une victoire diplomatique qui pourrait coûter cher financièrement aux Palestiniens.

La résolution est assurée de recueillir la majorité simple requise à l'Assemblée générale des Nations unies. Elle accorde à la Palestine le statut "d'État observateur non membre" de l'ONU et "exprime l'espoir que le Conseil de sécurité considérera de manière favorable" sa candidature comme membre à part entière, déposée en septembre 2011 par Mahmoud Abbas.

Nous aurons une vaste majorité, de plus des deux tiers" des 193 membres de l'Assemblée

Les États-Unis ont confirmé mercredi qu'ils voteraient contre.

Les États-Unis ont tenté in extremis mercredi, sans succès, de dissuader M. Abbas.

Les Européens voteront jeudi en ordre dispersé: France et Espagne sont en faveur du nouveau statut, comme l'Autriche ou le Danemark, alors que Londres et Berlin devraient s'abstenir. La Russie s'est dite favorable.

Israël a tenté, "par l'intermédiaire des États-Unis et du Royaume-Uni, d'obtenir l'engagement qu'il ne serait pas traduit devant la CPI"

Face à cette initiative, Israël et les États-Unis ont brandi la menace de sanctions.

Le département d'État américain a ainsi indiqué lundi que si la résolution passait, il ne faudrait pas "compter sur une réponse favorable du Congrès" sur le déblocage de 200 millions de dollars d'aide promis par Washington.

Israël a également brandi la menace d'une panoplie de mesures de rétorsion, dont le blocage des taxes perçues pour le compte de l'Autorité palestinienne, la réduction du nombre de permis de travail pour les Palestiniens, voire une abrogation des accords de paix d'Oslo de 1993.

La Ligue arabe a de son côté promis un "filet de sécurité" de 100 millions de dollars par mois en cas de sanctions financières israéliennes et américaines.

10 commentaires:

  1. Les masques tombent ...
    Je suis loin d'être spécialiste de la question, mais comment Israël peut-il prétendre vouloir la paix s'il refuse le statut d'état ?

    J'ai bien conscience que c'est la balkanisation d'Israël qui se joue, comme c'est arrivé a beaucoup d'autres pays (avec la bénédiction des US par contre), et comme ça pourrait arriver un jour à la France.

    RépondreSupprimer
  2. Si les israéliens laissaient les palestiniens en paix, le développement économique de la Palestine serait assez rapide.

    Arrivé à un certain niveau d'éducation et de richesse (et s'ils étaient assez patients), les palestiniens ne ferait qu'une bouchée d’Israël avec le support d'au moins 300 millions de musulmans voisins.

    La situations actuelle convient très bien à Israël. Ça fait 60 ans que les Palestiniens sont maintenu à l'état de bestiaux et même dans ces conditions Israël à du mal à contenir la masse intérieur comme extérieur.

    Si j’étais Palestinien, je collaborerais avec Israël sans haine et avec bonne volonté jusqu'au jour où moi ou mes enfants aurions assez de force pour leurs faire faire Exodus à l'envers toujours sans haine mais sans pitié. Quoi de plus légitime ?

    C'est pas comme si les juifs étaient venu tranquillement par une immigration de peuplement.

    Malheur aux enfants juif d’Israël qui n'ont d'autre choix que d'être bourreau ou futur victime.

    RépondreSupprimer
  3. Tu plane littéralement Ronron, jamais l'Islam ne sera capable de dépasser ses Chiismes pour se reconfigurer en mode solidaire. Il n y a qu'a regarder déjà au sein de l'Autorité Palestinienne et du Hamas les courants divergeant.

    Le bordel local arrange très largement l'AP dont l'incompétence en matière de gestion civile (infrastructures, santé, transports, éducation) serait très largement mise en exergue si d'aventure une paix durable s'installait dans la région ; cet état de guerre n'arrange pas qu'Israël...

    Quant à ta vision idyllique des « lumières palestiniennes en devenir », laisse moi rire, à part une bande de culs terreux analphabètes mal dégrossis, un tissus économique inexistant, des ressources « grises » (n'en parlons pas...). L'AP est le plus gros déversoir à pognon du monde ; et cet argent n'a pas servi à investir durablement dans le développement, comme dans tous les pays de la région, il a servi à entretenir le bordel ambiant....et à nous donner bonne conscience.

    Bof ma première réaction, quand j'ai lu cette nouvelle était « qu'est ce que j'en ai à cirer ? En quoi ça me concerne et pourquoi est ce relayé par ces lavettes de la presse aux ordres ? »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est possible qu'une Palestine en paix n'ait jamais l’opportunité de prendre sa revanche mais j'en doute.

      C'est pas comme si ça n'avais jamais eu lieu par le passé ...

      Rappel moi quel pays de la région est durablement en paix avec Israël ?

      PS : mais j'oublie sûrement que les arabes sont une race inférieur non ?

      Supprimer
    2. "Il est possible qu'une Palestine en paix n'ait jamais l’opportunité de prendre sa revanche mais j'en doute.

      C'est pas comme si ça n'avais jamais eu lieu par le passé ..."

      Tu fais référence au Grand Mufti de Jérusalem qui était pote avec Hitler ?

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini#Responsabilit.C3.A9s_du_Mufti

      http://www.youtube.com/watch?v=DBUrgPzLw9I

      "Rappel moi quel pays de la région est durablement en paix avec Israël ?"

      L'Egypte ?

      (je ne suis pas pro-israël)

      Supprimer
    3. Il faut relire mes commentaires sans idée préconçu. Je ne supporte pas les palestiniens, je ne pense pas que ce sont des gars géniaux et que les israéliens sont des salopards, d'ailleurs, je pense globalement l'inverse.

      Je pense juste que fonder un état non arabe par la force et au milieu d'une région massivement peuplé par des arabes, c’était pas trop une bonne idée et que ça finira mal.

      "C'est pas comme si ça n'avais jamais eu lieu par le passé ..." : la guerre des six jours

      Quand à l'Egypte, je suppose qu'un sondage donnerait 80% de la population pour la destruction de l'état d’Israël.

      Supprimer
  4. Moi je dis "Vive Israel". Petit pays qui a accompli beaucoup. Beau pays qui offre la mer (enfin, des mers, dont la Morte), le désert, la montagne, les collines verdoyantes. Pays chaleureux avec une population diversifiée et dans l'ensemble plutôt enjouée & sympathique. Pays juste qui laisse sa chance aux jeunes, lui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C’est vrai qu'avant l’indépendance, ce pays était un désert, ou la population local était des barbares sanguinaire".
      Bref sans l'appui des USA ce pays n'aurai même pas la moitié du PIB du Burkina Faso.

      Supprimer
  5. Tu nous fais une intervention "bac à sable" là. Le problème n'est pas de savoir qui a raison ou tord des descendants du peuple de Salomon ou de ceux de Mahommet, ils furent tous cousins à une époque ou à une autre et franchement, le plus important : je m'en contrefout. Tiens si cela ne tenait qu'à moi et si cela garantissait une paix durable, je procéderai bien à une vitrification de la région (ça nous éviterait de voir ces drapeaux à la con flotter n'importe où sur le territoire français).

    Je note le fait que tu ne réponds pas sur le fait que l'AP est une éponge à subventions mondiales et encore moins sur le retentissement au sein de la presse fonctionnarisée française sur cette non-nouvelle dont le péon français moyen se contrefout comme de sa première pignole.

    Les peuples sont ce qu'ils font ; le jour ou un pays islamique deviendra un modèle de développement scientifique, éducatif et culturel ; respectant l'autre comme un être humain à part entière, fais moi signe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas l'impression qu'on parle de la même chose.

      Je faisais juste remarqué qu’Israël fait tout pour maintenir un état de guerre et empêcher les palestiniens de prospérer en paix.

      Ils ferons toujours capoter les processus de paix et multiplierons les provocations pour éviter la paix, pas parce qu’ils sont mauvais mais parce que c'est dans leur intérêt : un état palestinien, c'est à moyen ou long terme une nouvelle guerre pour Israël.

      Tu penses que les palestiniens seront d’éternel analphabète inculte et sous assistance alimentaire, très bien, mais je ne pense pas que c'est ce que pense les dirigeants Israéliens.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.