dimanche 9 décembre 2012

Ces socialistes, caricatures de kleptos

Je vous pousse ce vieil article que l'on m' posté en commentaires sur Cahuzac :

Jérôme Cahuzac reconnu coupable, mais sans peine
La Dépêche, 10/11/2007 (en Français texte en français )
→ lien
Condamné sans peine ni inscription au casier judiciaire. Il n'a pas fallu plus de cinq minutes au tribunal de la 31e chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris pour prendre sa décision. L'avocat général avait demandé une « amende proportionnelle aux revenus du prévenu », Jérôme Cahuzac, député de Villeneuve depuis le printemps dernier, maire de la localité et chirurgien parisien.

La cour n'a pas retenu cette suggestion. Il est vrai que d'entrée de jeu, les juges avaient déclaré avoir à se prononcer sur une affaire « qui ne mérite pas un ample développement ». De quoi s'agit-t-il ? D'une affaire de femme de ménage philippine sans papier employée au noir et payée en liquide de juillet 2003 à novembre 2004 pour 40 heures mensuelles à raison de 250 € par mois. Le pot-aux-roses a été révélé par une lettre anonyme postée en Lot-et-Garonne, diligentée à petite vitesse et qui atterrit étrangement sur la table d'un procureur de la République parisien. Pas de plainte déposée, pas de partie civile à la barre du tribunal.

On comprend d'ailleurs aussi beaucoup mieux l'amour inconditionnel de ces richards illégitimes du XVIème ou de la place des Vosges pour l'immigration la chance...

16 commentaires:

  1. Ce qui est stupéfiant... c'est qu'à aucun moment la "presse" n'a rappelé ce fait... dans les papiers au sujets des accusations sur le compte en suisse.

    Pourquoi ?

    Il faut aller sur des blogs pour trouver cette info !


    Comme dit l'autre, ce pays est foutu.

    RépondreSupprimer
  2. Le mec reconnais donc avoir commis « une erreur, une négligence » pour avoir fraudé l'URSAFF. Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit.

    Et ce type est minustre de quoi déjà ? Du budget ! Enfin... Il doit connaitre les rouages du budget, comme Juppé connais celles de la justice !

    Ces énarques... Le pays pourrait éventuellement arriver à s'en sortir, mais pas sans se débarrasser de cette engeance. (C'est donc foutu.)

    yp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Cahuzac est degôche. Il ne saurait donc faire le mal sauf par inadvertance ou négligence. Eût il été de droite, ou pire encore encarté au FN, il est certain que cette fraude à l'URSSAF eût relevé d'un complot contre la classe ouvrière. Mais là non. Car un degôche vise forcément à faire le bonheur du peuple.

      Supprimer
  3. Quelle honte.
    Qu'il ne vienne pas donner des leçons de morale ce clown.

    RépondreSupprimer
  4. Et employer un clandestin ? Double fraude !

    C'est un scandale.

    Et sa déclaration, à la fin de l'article, laisse pantois : "Jérôme Cahuzac souhaitait sortir de « cette médiocrité et respirer un autre air »."

    Le pauvre chéri... la "médiocrité" ambiante lui fait du mal ?

    A moins que ce ne soit les lois ambiantes qui lui fassent du mal, hein ?

    Cahuzac démission !

    Y'en a marre de ces donneurs de leçons !

    RépondreSupprimer
  5. Compte suisse : Cahuzac aurait un moyen simple d’écarter les soupçons.

    Mediapart accuse Jérôme Cahuzac d’avoir eu un compte en Suisse, dans la banque UBS. Le ministre du Budget, estimant son honneur atteint, a indiqué qu’il allait poursuivre notre confrère en justice. Avec des mots très forts :

    « Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger. »

    Il y aurait un moyen assez simple pour le ministre de pulvériser les soupçons : délier l’UBS du secret bancaire.

    C’est ce qu’avait fait l’essayiste Alain Minc en 2004. A l’époque, dans le cadre de l’affaire Clearstream, un corbeau avait publié une liste de personnalités ayant prétendument touché de l’argent de façon illégale. Il y figurait (la liste se révèlera bidon). Le 9 juillet, Alain Minc avait écrit au juge Van Ruymbeke pour affirmer qu’il autorisait :

    « Tous établissements bancaires suisses, luxembourgeois, ou sis dans un autre Etat étranger à fournir toutes informations et tous documents sur le ou les compte(s) prétendument ouverts auprès d’eux. »

    Si Jérôme Cahuzac est soupçonné à tort, une telle déclaration permettrait d’éloigner les soupçons avec bien plus d’efficacité que tous les démentis outragés. Pas besoin d’un juge pour cela : il lui suffit d’une lettre recommandée à la banque suisse concernée, en l’occurrence l’UBS.

    L’UBS refuse de commenter publiquement l’affaire, jugée sensible. Mais un banquier suisse me confirme la règle :

    « La loi nous interdit de dire si une personne est cliente ou bien n’est pas cliente chez nous. La seule possibilité dans laquelle nous sommes autorisés à le faire, c’est le cas où cette personne nous délie explicitement de cette obligation. Si Jules Tartempion nous autorise à dire à un média qu’il a chez nous un compte, ou bien qu’il n’a pas de compte, nous pouvons le faire sans déroger à la loi. »

    A vous de jouer M. Cahuzac...

    http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/12/06/cahuzac-aurait-un-moyen-tres-simple-decarter-les-soupcons-237616

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. encore une fois vous tombez dans le piège au sujet des listes clearstream:qui a dit que ces listes étaient complètement fausses?le but c'est d'ajouter deux ou trois faux noms et après ça on en dédouane des milliers d'autres.les listes clearstream étaient probablement vraies en majorité

      Supprimer
  6. A part ceux de Mediapart, tous les Journalistes semblent être des journalistes de Connivence, car en effet, rien de cette affaire dans les jounaux... Les Connivards, la pire espèce.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, à vous de jouer M. Cahuzac...

    Il faudrait être un brin benêt pour ouvrir un compte en Suisse ou ailleurs à son propre nom.
    Les holdings, et autres trusts servent à masquer le nom du détenteur.
    Médiapart fait du buzz et n'a rien de crédible dans sa besace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui a parlé d'un compte "à son nom" ? On a parlé de "possession d'un compte en Suisse".

      C'est très différent.

      Les comptes en Suisse avaient la particularité d'être... à numéros.

      C'est ce qui faisait le charme de ce petit pays.

      En outre, on parle d'un compte qui aurait existé avant l'an 2000...

      En outre, Cahuzac vient du privé (clinique, chirurgie esthétique) Et de nombreux chefs d'entreprises, médécins riches... possédaient à la grande époque des comptes en Suisse.

      C'est un secret de polichinel.

      Donc Cahuzac a le profil (je parle simplement de profil).

      C'est un peu le même problème qu'avec la benête écolo qui s'est fait gauler il y a quelques mois.

      Son compte en suisse venait... de sa grand-mère.

      Supprimer
  8. Bonsoir BA,

    Je vous lis par ailleurs également chez le Yeti, Olivier B. Etc. Et pour une fois je ne suis pas d'accord avec vous. On pourrait donc accuser une personne de sorcellerie sans apporter la preuve de sorcellerie ? Développement peu dans vos cordes, habituellement.

    RépondreSupprimer
  9. L'explication de la crise par Jacques Attali, à partir de 6:00

    http://www.dailymotion.com/video/xdnkle_debat-melenchon-attali_news#.UMTUsOSzKSp

    Brillant

    RépondreSupprimer
  10. Et pendant ce temps, tout va très bien en Syrie. Assad gagne du terrain ! Les USA sont épuisés, les Occidentaux perdent la guerre, les rebelles reculent, tout ça tout ça.

    Un papier ébouriffant de l'AFP :

    http://tinyurl.com/bvqbnk3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui ! Encore une jolie dictature islamique mise sur pied par les occidentaux. "Mission Accomplished !"

      Je ne comprends pas l'intérêt des occidentaux a favoriser l'installation de ce type de régime qui est viscéralement hostile à tout ce qui n'est pas conforme à leur loi.

      Quel est l'intérêt d'aider un ennemi à de se développer quand on sait qu'il attaquera une fois fort et qu'il faudra se défendre face a un ennemi dont le but sera nous faire disparaitre ? A moins qu'on ait déjà accepté de se laisser conquérir... Mais dans ce cas, quel avantage tirons nous en échange (ou plus exactement, quels avantages en retirent nos hommes politiques) ?

      yp

      Supprimer
    2. salut yp,
      on en a deja parlé ici.
      il semble que cela soit simple :
      les USA ont besoin d'ennemi pour exister (en tant que gendarme du monde, Empire...), or il y en a pas assez, donc ils en fabriquent (des futurs ennemis), pour pouvoir leur taper dessus le moment venu avec 100 avions de chasse, 3 portes avions, 5000 blindés... et ... comme par hasard installer des bases américaines dans des endroits stratégiques.

      bref... l'art de la guerre (toc toc ! qui c'est ? la démocratie :-)
      quel cynisme...

      yongtai

      Supprimer
  11. Deux minutes.

    Deux petites minutes.

    Ca prendra deux petites minutes au ministre Cahuzac pour mettre fin à la polémique.

    Le ministre Cahuzac envoie une lettre à la banque suisse UBS : il autorise la banque UBS à dire si, OUI OU NON, il a eu un compte dans cette banque.

    Cette lettre mettrait fin immédiatement à la polémique :

    1- Première possibilité : la banque répond que le ministre Cahuzac avait un compte chez elle. Conséquence : le ministre est mort. François Hollande nomme un nouveau ministre pour lui succéder. Fin de la polémique.

    2- Seconde possibilité : la banque répond que le ministre Cahuzac n'a jamais eu un compte chez elle. Conséquence : le site de Mediapart est mort. Mediapart fait faillite. Fin de la polémique.

    Allez, monsieur le ministre, écrivez cette lettre et qu'on en finisse : ça ne vous prendra que deux petites minutes.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.