vendredi 14 décembre 2012

Du côté du futur front

   Syrie: Assad "perd le contrôle" (Russie)
   Syrie: Washington appelle Moscou à retirer son soutien à Assad

2 commentaires:

  1. Ce qui est terrible c'est que le scénario se déroule, imperturbable, comme un rouleau compresseur.

    Il est consternant de voir et d'entendre encore de belles âmes (mues par des motivations différentes) nous expliquer que mais non, Assad tiendra, les USA sont épuisés, les Occidentaux reculent bla bla bla.

    Dans ce lot, on trouve les pacifistes, les illuminés, les gochos qui haïssent les USA au point d'en perdre le sens commun et la moindre capacité d'analyse critique etc.

    Ca fait écho au niveau historique avec l'avant 39. Quelques années durant lesquelles un paquet de gens refusaient de voir, ce qui était pourtant évident : la montée des antagonismes, et la nécessité d'une guerre, son inéluctabilité.

    Anyway.

    Donc voilà, Assad va tomber. Il n'y a pas d'échappatoire possible... Le plan peut simplement dévier en terme de calendrier et/ou de modalités.

    Il faut quand même rappeler la bottom line de toute cette affaire :
    -se faire l'Iran juste derrière
    -et la nécessité d'une guerre au MO comme moyen de faire diversion au niveau de la crise économique, diversion qui permettra au Système de se défausser.

    Ces deux objectifs permettent d'affirmer l'inéluctabilité de la chute d'Assad.

    Hollande ne pourra pas s'en sortir simplement en répétant comme un dément (hier encore) que la "crise est finie" et que "les conditions d'une sortie de crise sont réunies".

    Son seul espoir, pour lui et les autres crapules, c'est bien entendu une guerre régionale au MO, qui fera flamber le prix du pétrole, et qui leur permettra de laver leurs responsabilités.

    Il leur suffira de dire : "regardez ma bonne dame, c'est la crise à cause du choc pétrolier".

    Je ne dis pas que cela résoudra le problème, mais cela résoudra la partie politique du problème, ce qui est déjà très important.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement le "Figaro","l'Express",etc ... ont donné des infos fiables ce matin...en coupant et tronquant les déclarations de l'ambassadeur ci-nommé.

    Pas de quoi s'exciter et d'en faire déjà tout un fromage.

    Cf ce matin le rappel de la position officielle russe et la mise au point dans "Ria Novosti" sur ces supposées déclarations.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.