lundi 10 décembre 2012

Le Portugal au bord du désespoir

Le Portugal au bord du désespoir
RTS via Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie, 02/11/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Débâcle salariale, explosion des impôts, du chômage et de la pauvreté… Trahis par leur classe politique, soumise à la troïka, les Portugais sont eux aussi gagnés par le désespoir. Certains partent pour le Brésil ou l’Angola, les anciennes colonies… « En fait, cette crise a tout simplement effacé la classe moyenne dans ce pays ». Quant aux jeunes, ils n’y croient plus : « L’émigration est la meilleure solution ».

5 commentaires:

  1. "Je ne comprends pas comment des politiciens ont permis"... mais qu'est ce que c'est que ce ramassis de sottises ?

    "Ces dettes ne nous appartiennent pas" ??? !!!

    Stupéfiant.

    Il faudrait dire à Pedro Le Fonctionnaire que... les politiciens en question... ont été élus !

    -22 % de salaire en 2 ans ? Et alors ! Il a un boulot, lui !

    C'est à cause de gens comme lui, en partie, que le Portugal est la dérive.

    Et le prix à payer ce sont ses 2 fils... au chômage.

    Les Portugais, comme les autres veaux européens, en ont bien profité. Ils ont d'abord frayé avec les socialos. Puis en colère, ils ont voté pour les crapules... d'en face.

    La boucle est bouclée.

    Et maintenant, ils sont "à bout" ?

    Eh ben mes chéris, votez néo nazi à la grecque ou Stals.

    Mais arrêtez d'être vos propres bourreaux, esclaves volontaires.

    Virez vos politiciens, virez vos fonctionnaires, et sortez de l'euro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc si vous subissez ce genre de traitement de choc un jour, vous vous en estimerez responsable et vous prendrez sur vous-même sans trop broncher ?

      Supprimer
  2. Les neufs dixièmes des gens ont des difficultés à accepter qu'ils puissent être responsables de leurs malheurs. C'est sur cette corde que les politiciens peuvent jouer : Il suffit de désigner un bouc émissaire.

    " Dieu rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes " (Bossuet)

    RépondreSupprimer
  3. Les pauvres prolos, quel que soit le pays ne comprennent même pas ce qui se passe... d'où vient la dette... qui est responsable...

    Alors messieurs les Censeurs-commentateurs arrêtez s'il vous plaît de les accabler.

    Ils ont été trompés, voilà tout.

    Et maintenant on les pille et on les plombe pour plusieurs générations.

    On verra ce que vous direz quand votre tour viendra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai, ils ne comprennent pas ce qui se passe, MAIS ils ne cherchent pas à savoir, à comprendre, et pas seulement les prolos, les bac+5 aussi ne font pas d'effort !!! ils se sont déresponsabilisés !

      parce que nous sommes dans un système démocratique (ou une équivalence comme dirait Bertez), avec des messieurs en costard cravate soit disant élus pour œuvrer pour le bien collectif (un mythe), le peuple estime qu'il n'a plus à se préoccuper de son avenir, de ce qui se passe, des dérives, de la corruption... le peuple s'est déresponsabilisé !

      la richesse d'un peuple ne se décrète pas, elle se mérite, génération après génération.

      nous ne méritons pas notre richesse actuelle "voila tout" !
      d'où le Grand Appauvrissement Généralisé en cours, comme dirait l'autre.

      yongtai

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.