samedi 8 décembre 2012

Les fleurons électroniques japonais s'effondrent

Les fleurons électroniques japonais s'effondrent
Le blog d'Akli LE COQ , 08/12/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Leur capitalisation boursière a diminué de moitié en deux ans. Les actionnaires investissent des capitaux propres à perte (jusqu'à -45% de retour sur capitaux pour Sharp), les profits étant largement insuffisants.

Le résultat d'exploitation est en effet en chute libre pour ces entreprises, avec une situation désastreuse pour Panasonic, passé de 190 milliards de yen en mars 2010 à - 519 milliards de yen en mars 2012. En conséquence, les trois agences de notation les plus connues dégradent leur note financière, dans la catégorie spéculative.

Au niveau des causes de ce marasme, on peut citer l'appréciation du yen qui mine la compétitivité japonaise à l'exportation et la concurrence des entreprises sud coréennes (Samsung, LG) dans des secteurs à forte valeur ajoutée, qui ne sont plus la "chasse gardée" de l'archipel.

1 commentaire:

  1. est ce que le yen a la moindre influence sur cette chute ? C'est pas des pme dans un monde de brute.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.