lundi 10 décembre 2012

Mieux comprendre Le Meilleur des Mondes ou le CV de Julian Huxley, frère de Aldous Huxley

Vous noterez au passage dans le CV la ligne "premier directeur de l'Unesco"...

Julian Huxley
Wikipedia (en Français texte en français )
→ lien
Sir Julian Sorell Huxley, FRS (22 juin 1887 – 14 février 1975) est un biologiste britannique, théoricien de l'eugénisme, auteur et internationaliste, connu pour ses livres de vulgarisation sur la science. Il a été le premier directeur de l'Unesco et fait chevalier en 1958, mais il aura longtemps été l'un des plus prestigieux chantre de l'eugénisme, à savoir la théorisation de la nécessaire sélection des éléments les plus sains de l'humanité, ce qui signifie pratiquement la stérilisation des handicapés.

Ça devait être sympa les repas de famille...

4 commentaires:

  1. Hello, rien a voir, mais ça merite de jeter un coup d'oeil. Le Japon va vraiment mal:

    http://feedproxy.google.com/~r/FukushimaDiary/~3/l2uI1MTyS4U/

    Salutations

    RépondreSupprimer
  2. OK, mais il n'en demeure pas moins que la planète terre et le genre humain s'en porteraient mieux.

    l'eugénisme est vu comme le mal absolu, car les champions de la loi godwin l'associe au "nazisme", au "fascisme".

    Or, c'est simplement du bon sens.

    Comme il est de bon sens de réfuter le délire mystico-bobo de tous les religieux au sujet de la natalité.

    Ces cinglés continuent de dire "croissez et multipliez" comme il y a 2000 ans... Alors que nous sommes déjà 7 milliards, que des centaines de millions de "humains" crèvent la bouche ouvert ou vivent dans des conditions dignes de l'"enfer"...
    Mais un enfer bien réel lui.

    Bref un délire absolu, un délire collectif.

    L'eugénisme devrait être le pendant d'une natalité maîtrisée.

    On réduit les naissances, pour avoir une population moins nombreuse, qui puisse vivre dignement, des individus qui puissent vivre la plénitude de leur qualité d'humain... et dans le même temps on veut bien sûr éviter de donner naissance à des crétins congénitaux.

    Là aussi où est la dignité de donner naissance à un handicapé ?

    Ce sont pourtant des questions à la fois fondamentales et très simples, mais elles demeurent entourées de tabous totalement hystériques.

    RépondreSupprimer
  3. Le gros problème est ce que signifie "handicapés" pour les eugénistes.

    Au choix on a eu :
    - les juifs
    - les roms
    - les pauvres
    - les améridiens
    - les illettrés
    - les handicapés mentaux
    - les handicapés physiques
    - les dissidents

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vois pas bien le rapport entre l'eugénisme et le contrôle des naissances. Ou plutôt si, je le vois bien, et cela me semble terrifiant. Cette planète ne supportera pas des milliards d'individus supplémentaires, et en effet, on n'en parle guère, c'est tabou.
    De là à juger (comment ? par qui ? par vous anonyme number 1 ?) quelle personne sera digne de vivre... Qu'il y ait des choix individuels d'ivg, pour malformation ou trisomie de l'enfant, why not. De là à faire un loi obligeant les femmes à avorter si le moutard a la tronche de travers...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.