mercredi 19 décembre 2012

Quand google trends nous donne un bon aperçu de la défiance montante envers la propagande

Via l'outil google trends, on peut faire des recherches du volume de recherches google réalisées sur des termes précis...

Voici par exemple ce que l'on obtient pour la presse quotidienne :



En retirant Le Monde qui tasse tous les autres, j'obtiens ça :


On constate qu'alors que le Parisien et le Figaro décollent, Marianne stagne et Libération s'effondre... Ce qui confirme bien que la gauche a déjà perdu la bataille des idées...


Du côté de la dissidence, on constate que ça grimpe très fort :

(J'ai essayé aussi avec des libéraux comme h16 ou Charles Gave, mais là, les résultats sont microscopiques. Visiblement, les libéraux authentiques n'ont aucune visibilité)

Même si comparé au monde, tout ça reste tout petit :



Rapporté à Libération en revanche...

Et si avant la crise on avait 2 recherches de dissidence pour 61 Libération (janvier 2008), aujourd'hui, on en est à 9 de dissidence pour 41 Libération... Comment dire...   

Côté gros médias financiers US, on a ça :


Et là encore, ça va pas fort. L'érosion est continue...


Côté dissidence, là encore, ça grimpe très fort :



Même si tout ça reste tout petit par rapport aux gros golgoths US :

Mais bon, alors qu'avant la crise on avait 1 recherche de dissidence pour 51 CNBC, (janvier 2008), aujourd'hui, on en est à 6 de dissidence pour 34 CNBC... re  

Bon, après... Il s'agit des recherches dans google. Je suis pas sûr que ça me soit arrivé souvent de taper le nom d'un journal dans google... Mais les tendances sont quand même révélatrices...

12 commentaires:

  1. Et Le Monde qui écrase tous les autres... tu penses que c'est encourageant ?

    Le pic Soral... tu as vu le même en 2007 ? Avant donc le début officiel de la crise. Ca devait être pour la présidentielle, et ensuite ca retombe.

    Quant à H16 et Gave.... rien.

    Bref... Tonio, on peut se rassurer comme on peut... mais ça demeure peau de balle.

    Nibe dans le grand ordre des choses.

    C'est une erreur fondamentale (si humaine) que de penser que les autres suivent le mouvement quand soi-même on commence à s'écarter des rails.

    Un sérieux, un énorme biais cognitif !

    Au lieu de cela il faut regarder les grandes masses : les millions de veaux qui votent Sarko en 2007 ou Royal... suivis par les millions de veaux qui votent Sarkozy ou Hollande en 2012.

    Voilà la réalité.

    Et si on creuse, je vois au contraire que la démence collective EMPIRE avec le temps.

    Un exemple : Montebourg avait tout pour exploser en vol, être moqué, tourné en dérision... Ce fut le début... Mais regarde maintenant... C'est ROBIN DES BOIS !

    Les veaux l'adorent.

    Tu verras qu'il continuera à gagner en popularité. Dès qu'il prononce le mot "nationalisations", les veaux jouissent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sûr que ce soit si négligeable... Regarde comment le rapport dissidence/propagande a explosé...

      Et vu que c'est pas parti pour s'arranger, prolonge les tendances...

      Supprimer
  2. Plutôt que H16 ou Charles Gave (personnellement je n'avais jamais entendu parler d'eux avant de lire ce blog), j'aurais tenté Contrepoint qui semble clairement le média libéral/libertarien le plus connu du web. Et comparé avec fdesouche et Atlantico (très pensée unique à ses débuts et de plus en plus riche et intéressant aujourd'hui). Sinon je parie (et je vais faire le test tout de suite) que Rue89 a connu un pic en 2007 et s'est effondré depuis sa récupération par le nouvel obs'.

    RépondreSupprimer
  3. je suis lecteur du monde.Pas parce que j'adhère a sa ligne politique mais parce que j'y retrouve toujours des reportages intéressants.libé s'est voulu un organe de soutien politique avant tout,c'est une erreur qu'ils payent cher,comme le payera le figaro qui va avoir du mal a redresser son image

    RépondreSupprimer
  4. Les commentaires du Figaro sont lamentables, mais alors à un point ! Incroyable.

    Disons sur 10 commentaires, il y a 8 conneries, en gros.

    On se rend compte qu'éventuellement en adhérant à certaines idées du Figaro, on se rapproche de gens qui ont un vrai petit pois dans la cervelle, bête, méchant, rétrograde, xxxxxx-phobe en tout genre, sans argumentation, rien. On a l'impression de revenir 75 ans en arrière.

    Exemple : "les socialistes ont toujours peur et pour se défendre créent des nkvd comme en urss "


    J'ai pas envie de me mélanger avec des gens aussi bêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui... Et c'est les commentateurs du monde, ces intellectuels preux et rationnels, qui relèvent le niveau !

      Voir les commentaires sur Depardieu, qui avant de partir nous a offert un detecteur de hourets pour Noël !

      yp

      Supprimer
  5. C'est normal: les journaux "d'opposition" ont toujours la côte (même si entre nous, on sait qu'il n'y pas d'alternative dans les grands médias). Il y a eu le mouvement inverse quand Sarkozy a été élu. En 2017, Libé et Marianne reviendront en force si un président de droite est élu.

    RépondreSupprimer
  6. google tendance sur Paul Jorion, c'est aussi intéressant, en comparaison à Delamarche...

    RépondreSupprimer
  7. "(J'ai essayé aussi avec des libéraux comme h16 ou Charles Gave, mais là, les résultats sont microscopiques. Visiblement, les libéraux authentiques n'ont aucune visibilité)"

    Comme quoi il y a une justice. mdr

    Je l'avais dit à plusieurs reprises que les libertariens n'existaient pas dans la vraie vie...

    RépondreSupprimer
  8. "On constate qu'alors que le Parisien et le Figaro décollent, Marianne stagne et Libération s'effondre... "

    personnellement je ne vois pas la meme chose.

    Libération reste stable, Marianne a une très légère croissance -qui est meme supperieur a celle du parisien en valeur absolue-

    RépondreSupprimer
  9. Intéressant mais on peut se demander si un journal ayant un nom "commun" (notamment monde, parisien) est avantagé par Google Trends qui agglomère (?) des recherches n'ayant pas toutes pour but de trouver un journal.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.