vendredi 25 janvier 2013

Apple perd plus de 12% en une journée. 60 milliards de wealth effect qui font pschiiit...

APPLE INC



Et la comparaison Apple/Microsoft qui va bien :
Good News Apple Bulls: Today's $60 Billion Market Cap Loss Is Not The Biggest One Day Drop In History
ZeroHedge, 25/01/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Apple lost a remarkable $59.63bn in market cap today



2 commentaires:

  1. Jolie et classique "tête d'épaule" (ETE) sur le graph Apple. Elle était déjà bien visible et vient d'enclencher la dernière phase, comme à la parade.

    Normalement, ca va à 400, soit la base de l'ETE visible fin 2011. Mais ça reste de la théorie.

    RépondreSupprimer
  2. Apple est le condensé de l’idiotie des capitalistes occidentaux…
    Apple est le symbole micro-économique des causes du déclin macro-économique de l’occident : « le rendement maximisé sans stratégie long terme qu’on s’en fout des conséquences et après moi le déluge » !!
    C. Sannat à écrit ce matin dans le contrarien sur la raison de son déclin futur:
    « Elle tient dans le business model même d’Apple qui est une entreprise de conception et de marketing mais plus du tout de production. Résultat des courses : ce sont les concurrents d’Apple, qui eux disposent d’usines, qui fabriquent ses appareils et sont donc capables d’acquérir le savoir-faire technologique pour développer des produits en propre ou pour d’autres fabricants.
    Apple avait anticipé ces problèmes majeurs en se lançant dans une guerre des brevets qui était de toutes les façons vouée à l’échec pour une simple et bonne raison… C’est que tout n’est pas « brevetable », et que lorsque l’on est sans usine… on est dépendant de ses fournisseurs qu’il est difficile de faire condamner en permanence tout en continuant à les faire travailler efficacement pour vous.
    Apple a voulu pousser la logique de la création de valeur (boursière) à son paroxysme. Un marketing efficace, des produits de qualité mais vendus très cher, aucune usine et une fabrication sous-traitée dans des pays low cost.
    Aujourd’hui, le plus grand vendeur de smartphones est… Samsung, alors que c’est Apple qui a créé et ouvert ce marché qui n’a que… 3 ans !
    En privilégiant la rentabilité à court terme avec le moins d’investissements industriels possibles, Apple est devenu une machine à cash condamnée à une disparition rapide car, finalement, Apple n’est propriétaire de rien. Apple est copié, dépassé par des concurrents dont il a facilité l’émergence. »

    Voilà pourquoi les émergeant ont tout intérêt à faire sauter le système, car ils ne laisseront pas les Ploutos vider leur pays de ses usines au profit des Philippines ou du Viêtnam… Ils ne seront pas aussi bêtes que nous !!!!

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.