mercredi 9 janvier 2013

Christian Saint Etienne : France état d'urgence

Christian Saint Etienne sur BFM Business
BFM Business - Good Morning Business, Christian Saint Etienne, 08/01/2013 (en Français texte en français )


C'est clair qu'il y a un parfum de fin d'un monde.

L'émission de Brunet  d'hier était encore assez révélatrice. La France bouillonne. La pauvre Karine Berger, avec ses 30 glorieuses qui sont devant nous, en déni total de réalité, s'est faite dézinguer...

8 commentaires:

  1. Christian St Etienne dit tout dans cette vidéo du mal français bien connu depuis des années et de comment en sortir.

    Le seul peut-être à être sceptique c'est Stéphane Soumier ...

    RépondreSupprimer
  2. Stéphane Soumier il est à moitié dans une phase de deuil moitié dans sa réalité.

    RépondreSupprimer
  3. Il devrait un peu visionner certaine vidéo d'un certain François Asselineau, ça changerais un peu !

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a hélas plus rien à faire. La situation économique n'est qu'une conséquence d'une cause plus profonde. Le problème fondamental est sociétal : Aucun individu ne veut plus accepter que son voisin puisse réussir mieux que lui-même, ce que Monsieur de Saint Etienne traduit par "nous sommes passé à une société de droit à". Nous vivons en plein délire collectif.

    Tout ceci me rends *très* pessimiste pour l'avenir, car il ne s'agit pas simplement d'orientation de la politique économique, mais d'une mutation profonde de la mentalité des individus qui composent le peuple de ce pays.

    Cette mutation a été obtenue après des années d'un travail laborieux, qui nous soumets à un lavage de cerveau permanent, grâce à l'école depuis notre enfance et par l'intermédiaire des médias ensuite : il faudrait beaucoup de temps pour pouvoir se désintoxiquer de ce conditionnement.

    Or, la convergence (planifiée) de plusieurs phénomènes fait que du temps... Il n'y en a plus...

    RépondreSupprimer
  5. Excédent ce monsieur.
    Très bonne analyse.
    Il oublie le facteur immigration. Si on détruit l'excellence française c'est au nom de l'égalité des chances pour ne pas que les bac-12 qui ne font pas l'affaire pour les emplois aidés (cf actu du jour) puisse ne pas être largués.

    Donc d'abord il faut changer la politique immigratoire. Pour cela, il faut sortir de l'UE. Etc...

    Il ne réalise pas que tout est verrouillé, et qu'on ne s'en sortira pas de la manière dont il l'espère.
    Oui c'est râlant vu le potentiel d'excélence qu'on a.
    La voie qu'on a choisi, en ce moment même, c'est de détruire l'éducation nationale, au profit de quelques cancres qui finiront dealer.

    Le problème n'a jamais été le manque de solutions. Le problème c'est l'aveuglement idéologique. Le problème c'est en partie les fonctionnaires nouveau clergé de la repentance colonialiste et de la grasse retraite festive payée par des immigrés au chômage ! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, d'ailleurs en parlant de la repentance, les évènements commencent à prendre une tournure délirante :

      http://www.franceinfo.fr/justice/une-descendante-d-esclave-porte-plainte-contre-l-etat-francais-854085-2013-01-08

      Je pense que l'avenir nous réserve des surprises intéressantes. A suivre...

      Supprimer
    2. je suis assez d'accord avec toi.
      Du reste, tu rejoins zeymour dans sa dernier intervention.

      Supprimer
  6. La seule chose que je lui reproche c'est d'être un indécrottable fédéraliste, même si on sent dans ce qu'il dit un amour pour son pays qui semble sincère. Pour le reste il est très très bon. La robotisation, par l'investissement, de la France comme moyen de lutte contre la mondialisation sauvage( sous entendu l'esclave chinois) est une idée absolument fondamentale de son intervention.

    Par contre 4/5% de croissance, la il fume un peu. Il faudrait commencer à prendre en compte le peak everything.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.