samedi 5 janvier 2013

Dans quel pays naître pour réussir ?

Naitre en Suisse pour reussir
Le Figaro via FAITS ET ANALYSE ECONOMIQUES, 03/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Peut-on naître au bon endroit, au bon moment? Une question bien délicate à laquelle l’Economist Intelligence Unit (EIU), une société sœur du magazine britannique The Economist, a tenté de répondre en élaborant un palmarès des pays où il vaut mieux naître cette année pour réussir dans la vie. La Suisse décroche la palme en 2013, suivie de l’Australie, la Norvège et la Suède. Sur les dix premiers pays, dont près de la moitié sont pourtant européens, un seul – les Pays-Bas – appartient à la zone euro. Loin derrière, la France arrive à la 26e place. Elle devance de très peu les pays du Sud malmenés par la crise de la dette (Grèce, Portugal et Espagne). À titre de comparaison, l’Allemagne et les États-Unis se disputent la 16e place. Enfin, en queue de peloton, on retrouve la Russie, l’Ukraine, le Bangladesh, ou encore le Nigeria qui occupe la dernière place.



The lottery of life
The Economist, 21/11/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Its quality-of-life index links the results of subjective life-satisfaction surveys—how happy people say they are—to objective determinants of the quality of life across countries. Being rich helps more than anything else, but it is not all that counts; things like crime, trust in public institutions and the health of family life matter too. In all, the index takes 11 statistically significant indicators into account. They are a mixed bunch: some are fixed factors, such as geography; others change only very slowly over time (demography, many social and cultural characteristics); and some factors depend on policies and the state of the world economy.

A forward-looking element comes into play, too. Although many of the drivers of the quality of life are slow-changing, for this ranking some variables, such as income per head, need to be forecast. We use the EIU’s economic forecasts to 2030, which is roughly when children born in 2013 will reach adulthood.



Ça vaut ce que ça vaut, mais comme d'habitude, on se rend compte que la France ressort à une place médiocre, comme désormais dans la plupart des classements internationaux...

1 commentaire:

  1. Sans dec. Le Nain, est-ce que tu as déjà lu "The Economist". Dans le genre propagande-bidon j'ai rarement vu mieux.
    J'en veux pour preuve que AUCUN de leurs "articles" n'est signé. Les seuls articles signés le sont d'un certain "Charlemagne", voila pour le sérieux de ce mérdia. Tu peux vérifier leur version Online, c'est pareil...

    Cette liste pourrait aussi bien être les pays de villégiature privilégiés par l'hyper-classe.

    Lionel.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.