samedi 12 janvier 2013

Exxon, Shell, BP, Total : les rois du pétrole sont-ils nus ?

Exxon, Shell, BP, Total : les rois du pétrole sont-ils nus ?
Oil Man, Matthieu Auzanneau, 08/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien

   ExxonMobil
Quatre des principales compagnies pétrolières internationales font face à un déclin de leurs productions globales de brut, en dépit de profits sans précédent. Peuvent-elles inverser la tendance ?

En 2011, les extractions de pétrole d'ExxonMobil ont atteint 2,312 millions de barils par jour (Mb/j), en chute de 4,5 % par rapport à 2010 et de 11,6 % par rapport à 2007, d'après les données disponibles dans le dernier rapport annuel du groupe.

Pourtant le nombre des forages entrepris par ExxonMobil de par le monde a augmenté très fortement, passant de 971 nouveaux puits en 2007 à 1 249 en 2010, puis 1 606 en 2011, soit une hausse de 65 % sur quatre ans. Même tendance pour ce qui concerne les coûts nets de production annuels : Exxon est passé de 78,6 milliards de dollars en 2007 à 152,5 milliards en 2010, puis à 166,7 milliards en 2011 (+ 112 % en quatre ans !).

La chute de la production d'Exxon se transforme en effondrement si l'on considère la seule production de brut conventionnel ― le pétrole liquide classique, qui constitue près des deux-tiers de l'offre du géant américain : 1,338 Mb/j atteints en 2011, après 1,496 Mb/en 2010 (-10,5 %) et 1,875 Mb/j en 2007 (- 27,5 % !)

   Royal Dutch Shell
La Royal Dutch Shell, n°2 parmi les grandes compagnies pétrolières internationales, ne connaît pas une situation aussi manifestement délicate que celle d'Exxon.

Néanmoins, ses extractions de pétrole brut et de gaz naturel liquide ont enregistré un recul de pas moins de 9,5 % entre 2010 et 2011, pour s'établir à 1,536 Mb/j, selon le dernier rapport annuel.

   BP
L'ex-British Petroleum voit aussi sa production globale de brut décliner très fortement. En 2011, celle-ci a atteint 2,157 Mb/j, en recul de 9,1 % par rapport à 2010, et de 15 % par rapport à 2009, d'après le dernier rapport annuel.

   Total
La production de brut Total a donc reculé de 8,5 % entre 2011 et 2010, et de 18,8 % entre 2011 et 2007

2 commentaires:

  1. D'un autre côté, on est en période de crise économique, donc le déclin de la production n'est pas forcément étonnant. L'augmentation des coûts et des forages est plus parlant, par contre, mais il serait intéressant d'avoir ces chiffres aussi pour les autres entreprises du secteur.

    RépondreSupprimer
  2. les compagnies chinois sont-elles meilleur ?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.