jeudi 31 janvier 2013

Goldman Sachs conseille une baisse générale des salaires de 30 % en France

Goldman Sachs conseille une baisse générale des salaires de 30 % en France
Le Journal du Siècle, 30/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Interrogé par le Huffington Post sur une éventuelle solution pour sortir la France de la crise financière, Huw Pill, économiste en chef de Goldman Sachs en Europe, répond qu’il faudrait baisser la « moyenne salariale d’environ un tiers », précisant toute de même que ce serait « politiquement impossible à imposer ».


Nos zélites ont vendu la France (la propriété du vrai capital) aux anglo saxons, dans le même temps qu'ils distribuaient de l'argent gratuit à leurs clientèles...

Aujourd'hui, plus de 50% du CAC40 appartient aux étrangers...

Merci le passage de l'ombre à la "Lumière", la retraite à 60 ans à crédit, l'épargne investie uniquement en dette publique bien rance, alors qu'il aurait fallu racheter le capital français pour payer nos propres retraites avec nos profits...

Mais non, aujourd'hui, les travailleurs payent les retraites de nos goinfres par répartition, et celles des fonctionnaires du Dakota du Nord par capitalisation...

Or celui qui tient le capital tient le reste...

On n'est plus maîtres de notre destin. Pendant qu'une partie de la France se paye en dette publique, l'autre partie, est devenue salariée des fonds de pension...

On est devenu une nation de prolétaires... Faut croire que la gôche avait besoin de se refabriquer des électeurs dévoués...

38 commentaires:

  1. Voilà une option à ne pas négliger
    http://www.youtube.com/watch?v=XsRQP7TifME
    Article 35 de la déclaration des droits de l'homme :
    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    RépondreSupprimer
  2. Ouf ! On est sauvés !

    Alors que les veaux commencent à se lasser du barnum homo... la Normalitude a trouvé un nouveau sujet "sociétal" et hypeeeeeeeeeeeeer important.

    Ca donnera un nonos à ronger aux veaux pour quelques semaines.

    Prêt ? Ca va aller très vite : suppression du mot race dans la constitution.

    Pesé, emballé, c'est cadeau.

    Plus belle la vie. ;-)

    http://tinyurl.com/amhy8tk

    RépondreSupprimer
  3. Goldman Sachs rules the world...
    Et pendant ce temps là, on a des débats droite-gauche complètement inutiles pour amuser les masses qui ne comprennent rien.

    RépondreSupprimer
  4. Et pendant ce temps, les branlotins fonctionnaires font grève et réclament... une hausse des salaires !

    Ce n'est plus de l'indécence, mais de l'obscénité pure, adamantine, une gifle doublée d'un coup de pompe dans la gueule de tous les français du "privé" (indépendants, salariés et... chômeurs).

    Mais çe ne fait aucune vague. Tout le monde s'en tape. Totalement décérébrés.

    C'est stupéfiant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jour ou tu comprendras que ton ennemie n'est pas le fonctionnaire (qui fait partie du peuple) mais le couple ploutocrates-oligarques qui te mène à l’abattoir on pourra « tous » descendre dans la rue pour les virer à coup de pompe dans le cul !!!!
      Qui a délocalisé les usines, qui réclame le remboursement de la dette, qui réclame plus de flexibilité, qui veut des baisses de coût du travail pour les transféré à la consommation, qui trouve que tu es trop payé, qui veut tout privatiser pour pouvoir faire des profits avec la santé et l’éducation de tes gamins, qui veut faire sauter le amortisseurs sociaux pour te précariser (prolétariser), à qui profite ce retour programmer au 19ème siècle ??? C’est le fonctionnaire !!! Ou est l’indécence ???
      Biensur le fonctionnaire est plus protégé mais il n'est pas responsable de tes malheurs!!! C'est toi qui est stupéfiant!!!

      Supprimer
    2. Mais oui, mais oui la vieille antienne "on est tous du même bord", ou du "il suffit d'étendre au privé le status de la fonction publique".

      Si, le fonctionnaire est responsable de mes malheurs, des impôts, des taxes que je paye, et plus largement de l'ambiance de merde qui règne dans ce pays.

      Déficit du budget de l'état ? 80 milliards (plus ou moins) d'euros par an. Emoluments des personnels de l'état ? 110 milliards.
      Montant des intérêts sur la dette payés chaque année : 46 milliards.

      Voilà.

      5,6 millions de glandus inscrits au pole emploi. Des millions d'autres qui bossent, avec la trouille au vente de se faire virer. Voilà la réalité du "privé".

      Et en face ? 5,5 millions de branleurs qui en plus se permettent de faire la morale, de défendre leurs privilèges ahurissants, mais en plus en demandent toujours davantage.

      Ta minable arnaque réthorique repose sur le mélange de la micro et de la macro économie.

      Tes privilèges sont financés par quelqu'un. Pas par l'opération du saint esprit. La mondialisation, les méchants financiers, les salauds de patrons n'y sont pour rien (ce sont d'AUTRES SUJETS).

      Donc arrêtons de mélanger des poires et des oranges.

      Mais il est bien évident que pour toi la cible ne peut être que les méchants "privatiseurs", puisque ce sont les gens qui veulent abattre tes privilèges.

      La bonne nouvelle, c'est que vous y passerez. Comme tout le monde. Enfin l'égalité !

      Toi aussi tu goûteras au joie des lendemains qui déchantent, au poison de l'incertitude, des revenus qui baissent, et de la vie avec la trouille au ventre.

      Oui, enfin la vraie "égalité". Toi l'homme de "gôoooooche" (forcément) ça devrait te rejouir, non ?

      Supprimer
    3. "...

      Oui, enfin la vraie "égalité". Toi l'homme de "gôoooooche" (forcément) ça devrait te rejouir, non ?"

      Pas mieux :)

      Supprimer
    4. si tu ouvre la boite de pandore et que tu te sert dedans largement consciemment t'es un peu responsable.

      Supprimer
    5. Moi je persiste à dire que les salariés du privé, surtout les 2 dernières générations, ont bien intégré le baissage de froc.

      Alors ça vous débecte que les fonctionnaires sachent eux, encore défendre leurs droits.

      Regardez les grassouillets seniors qui se prélassent en haut des administrations des grands groupes privés. C'est surtout eux qui vous la mettent profond.

      Pour bosser à 2200 euros dans une SSII, faut vraiment aimer se faire enfiler.

      Supprimer
    6. @Ced,

      c'est quoi cette provoc a 2 balles ?
      tu veux monter les français les uns contre les autres ou quoi ?
      C'est quoi cette haine du privé ! On dirait du fascisme, son volant corporatiste.

      La république c'est l'égalité de tous. Etre fils de fonctionnaire, ce n'est plus l'égalité des chances aujourd'hui.

      Il ne s'agit pas de baisser son froc, mais d'être solidaire avec les autres français, de partager un peu de votre GRAS.

      Mais ca, ca vous dépasse ... être généreux c'est toujours avec l'argent des autres.

      Quelle honte.
      Léo Ferré disait "la gauche c'est l'anti chambre du facisme"... et Staline l'a fait en plus.

      Supprimer
    7. Ced +24

      Bien d'accord : c'est facile d'accuser le fonctionnaire, parce que lui il a décidé de ne pas se faire enfiler...

      Supprimer
    8. D’abord je suis désolé pour vous mais je ne suis pas fonctionnaire !!! J’ai 36 ans et je bosse depuis l’âge de 21 ans mais j’ai signé mon premier CDI à 30 ans après avoir fait 8 boites différentes !! Alors vos leçons sur la précarité vous pouvez vous les mettre là où je pense !!!
      Oui je suis de gauche, mais je ne suis pas partisan du toujours plus de dépense (qu’elles soient sociales ou non), mais il me semble que les crédits d’impôt pour l’immo, la prime à la casse et autres joyeuseté ont été voté par la droite !!
      Oui je pense qu’il y a trop de fonctionnaire (surtout au niveau territorial avec des doublons hallucinants), trop d’agences d’état, trop d’élus trop payés et consanguins !! Oui il faut faire des réformes pour réduire les dépenses de l’état !! Oui le statut du fonctionnaire est écœurant par rapport à mon statut et il faut le réformer !!!
      Au-delà de toutes ces considérations, répondez honnêtement aux questions que j’ai pausées ???
      Diviser pour mieux régner, c'est pas une vu de l'esprit!!!!

      Supprimer
    9. En termes de "baissage de froc" je me permets de donner mon avis et d'oser une image que je trouve assez pertinente : pour moi un fonctionnaire du public est comparable à une pute qui bosse dans une "maison" et un salarié du privé une pute qui bosse dans la rue ...

      En tant qu'indépendant j'ai peu de temps à consacrer à geindre ou à me plaindre alors devenez enfin des hommes et le "baissage de froc" et les "passes gratos" ne seront qu'un lointain souvenir ...
      (Pierre)

      Supprimer
    10. Il ne faut pas oublier que les fonctionnaires sont aussi responsables du mauvais temps, du réchauffement climatique et du complot réchauffiste, du peak oil aussi bien sur, de la bulle immobilière, du non éclatement de celle ci et de son futur éclatement...

      > et plus largement de l'ambiance de merde qui règne dans ce pays.

      Ah ça c'est sur qu'insulter tout le monde, traiter les autres de veaux ou autre joyeuseté aide beaucoup à améliorer l'ambiance. On est tous le veau d'un autre, le tout est d'en avoir conscience.

      Ils ont peut être tort mais eux au moins se bougent le cul. Vous êtes peut être un être Supérieur qui détient la science infuse mais vous n'avez rien pu faire contre le système. Eux se sont mobilisé, ont été solidaires et ont pu se battre pour garder certains de leurs privilèges. Si au lieu de les insulter vous alliez les éduquer, discuter avec eux, trouver ensemble un système qui conviendrait à tout le monde vous pourriez profiter de leur capacité à rassembler et à s'opposer au système.

      Mais vous préférez rester à râler dans votre coin, drapés dans vos certitudes, vous posant en victime absolue de tout le reste du monde. Finalement le vrai veau cela pourrait bien être vous...

      Et avant de sortir vos petites attaques personnelles du niveau de la ceinture sachez que je ne me considère pas plus de gauche que de droite ou du centre. Je suis pour la disparition du statut de fonctionnaire ainsi que des privilèges en tout genre, que ce soit ceux des grands que ceux des petits.

      Mais quand je vois un fonctionnaire je vois avant tout un être humain, un concitoyen avec qui construire la société de demain, aussi bêtes et têtus soient ils.

      Supprimer
    11. "Oui, enfin la vraie "égalité". Toi l'homme de "gôoooooche" (forcément) ça devrait te rejouir, non ?"

      +1000, bravo, rien à ajouter.

      Fred, bossant dans le privé et dont une bonne partie de la famille est ou était dans le public : beau-père coco cgt fasciste rouge, compagne du beau-père école émancipée franc-maçonnoïde gauchisante, parents profs à la gauche de la gauche puis proviseurs plus du tout de gauche, conjoint instit tradi bosseuse et jamais gréviste, par contre.

      Supprimer
    12. C'est dingue ce que je lis ... et ça va mal finir !

      "les ponctionnaires se bougent le cul".

      Ils se bougent le cul pourquoi ?
      Pour moderniser l'administration ? Pour augmenter la qualité de leur "service" ? Pour que le système éducatif s'améliore ? Pour que le citoyen ai plus de libertés ? Pour que la France rayonne ? Ils se bougent le cul pour s'autoformer aux nouvelles technologies ?

      POUR QUOI AU JUSTE ILS SE BOUGENT LE CUL ???

      Ils se bougent le cul pour faire venir toujours plus d'immigrés (a part les ponctionnaires protégés qui d'autres veut faire venir tous ces bac-12 ultra violents) ? Ils se bougent le cul pour toujours plus de normes idiotes, toujours plus de dépenses publique, toujours plus de lois contraignantes, toujours plus de complications et de sévérité pour ceux qui produisent la richesse de la nation. Ils se bougent pour produire toujours plus d'illetrés ? Toujours plus d'ingérence, toujours plus d'impôts et de couches et de couches d'absurdités les unes sur les autres.

      Je fini par me dire que tous ces imbéciles gaucho aux raisonnements tordus qui ne connaissent rien en économie qui viennent donner des leçons de bien pensance partout sur le web ce sont justement des ponctionnaires. Ces gens semi-intelligents qui croient avoir un avis éclairés parce qu'ils se bouffent des tartines de moraline tous les matins.

      Ponctionnaires qui REFUSENT de voir le pic pétrolier depuis 30 ans. S'ils s'étaient bougés le cul comme ils disent, on n'en serait pas la oui. Idem pour l'écologie, et pour la pollution. Ceux sont justement eux qui sont censés nous protéger de tout ça, puisque ce n'est pas le rôle des entreprises par définition.

      En quoi les fonctionnaires se bougent le cul au juste ? Pour avoir la fierté de se dire que eux ils ne sont pas soumis a la "barbarie de la concurrence du privé", de se dire qu'ils sont supérieur au privé, alors qu'ils n'ont juste pas les couilles. Tout juste bon a se plaindre a l'état papa nounou quand ils ont du mal a se regarder en face. Pleurnicher au lieu de sortir les doigts... c'est ça leur combat, parvenir a nous arracher une larme.

      Et quand je vois comment au lieu de se faire vraiment tout petit petit ils viennent la ramener avec leur médiocrité et leurs soit disant "acquis sociaux", eux qui sont tellement enviés par le privé que ça explique qu'aucune critique ne peut leur être adressé sous peine d'être taxée (encore une fois) de jalousie maladive....
      Oui quand je lis les fonctionnaires se justifier, je fini par me dire qu'ils ont foutu le pays dans la merde. Qu'on leur a trop donné.
      Qu'on devrait leur retirer soit le droit de vote, soit la sécurité de l’emploie. Trop de confort confine a la dégénérescence.

      Comment on peut tordre l'intelligence a ce point la pour en arriver à travestir la réalité au point de l'inverser ?

      Ce qui est sûr, c'est qu'il va falloir que ça change.
      On va pas se laisser suicider par ces fous furieux qui se bougent le cul pour que les gays puissent se marier, que 2 femmes ou 2 hommes puissent faire des enfants via la technologie génétique, au mépris même des études scientifiques qui montrent que l'homosexualité est mauvaise pour les enfants (http://www.alliancevita.org/2012/06/letude-de-mark-regnerus-us-sur-les-enfants-ayant-eu-un-parent-homosexuel/) et au mépris même du bon sens. Ni par ceux qui laissent les immigrés agresser les gens "parce que les prisons sont trop pleines et qu'aller en prison c'est trop inhumain qu'il vaudrait mieux se faire des bisous, et pardonner aux méchants-gentils-qui-sont-pauvres-et-qui-n'ont-pas-eu-la-chance-de-naître fonctionnaire-qu'il-faut-les-aider".

      Supprimer
    13. @yoannanda
      Je trouve que vous avez bien le droit d'être en colère de l'incurie qui règne en France et ailleurs !!! J’ai juste fais remarquer que les responsables de tous nos problèmes sont les oligarques politiques (Remplacez « ils » par « nos élus » et nous serons je pense tous d’accord : Ils se bougent le cul pour faire venir toujours plus d'immigrés (a part les ponctionnaires protégés qui d'autres veut faire venir tous ces bac-12 ultra violents) ? Ils se bougent le cul pour toujours plus de normes idiotes, toujours plus de dépenses publiques, toujours plus de lois contraignantes, toujours plus de complications et de sévérité pour ceux qui produisent la richesse de la nation. Ils se bougent pour produire toujours plus d'illetrés ? Toujours plus d'ingérence, toujours plus d'impôts et de couches et de couches d'absurdités les unes sur les autres) et la ploutocratie (qui réclame que l’Europe du sud abaisse son niveau de vie : pas pour prendre en compte des considérations écologiques qui me semblent légitimes mais pour gagner en rentabilité et en retour sur investissement !!! les gueux leurs coutent trop cher !!! De plus au sujet de l’immigration je pense que Bouygues a plus intérêt à voir ses sous-traitant payés au lance-terre embaucher des sans-papiers aux noirs que l’employé de mairie mais peut-être que je me trompe !!

      Supprimer
    14. Ils se bougent le cul pour se défendre. Pas comme les pleureuses ici qui passent leur temps à insulter les autres, à les accuser de tous les malheurs du monde.

      Ils ont un boulot, que ce soit tamponner des papiers ou soigner des gens et ils le font. Que leur boulot soit utile ou non n'a rien à voir avec la choucroute. Ce n'est pas eux qui décident de quoi que ce soit. Mais c'est leur force collective qui fait qu'ils peuvent garder certains privilèges.

      Ce n'est pas le rôle des fonctionnaires de faire en sorte que la société se porte bien ou prenne la bonne direction. Ça c'est le rôle des citoyens, fonctionnaires ou non, dont vous faites donc partie. Alors qu'avez vous fait vous pour faire bouger les choses? Rien? Alors ne vous plaignez pas que les autres ne fassent rien non plus.

      Les fonctionnaires sont des individus comme les autres, comme vous ou moi. Ils peuvent se tromper, se battre pour de mauvaises raisons, comme vous et moi. Ce n'est pas en les insultant que vous les ferez évoluer, encore moins les amener à se battre de votre coté. Ils ne sont pas responsables à titre individuel de ce que fait l'état, ce n'est pas eux qui prennent les décisions. Et en tant que citoyen vous êtes autant responsables qu'eux de la déliquescence de notre société. Alors plutôt que d'insulter tout le monde bougez vous le cul vous aussi, descendez dans la rue, allez convaincre vos concitoyens de vos idées, faites bouger les choses.

      Vos propos transpirent la haine. Vous mélangez tout et n'importe quoi. Quel est le rapport entre les fonctionnaires et le mariage gay? Aucun. D'ailleurs Mark Regnerus dont vous citez l'étude semble bien être un fonctionnaire (professeur et chercheur à l'université du Texas d'Austin). Ce sont les fonctionnaires et eux seuls qui ont fait venir des immigrés? Il y aurait les fonctionnaires qui refusent de voir le pic pétrolier et les non fonctionnaires qui le voient bien? Foutaises, cette non vision du pic pétrolier n'a rien à voir avec le statut de fonctionnaire ou non.

      Supprimer
    15. Ce genre de débat m'agace, ne s'y expriment que la haine et la rancœur.
      En période de prospérité économique les fonctionnaires sont taxés d'incapables de faire autre chose et en plus, les minables, ils passent à côté des profits faciles , j'ai un peu de mémoire de ce que qui se disait il y a 30 ans.
      En période de vaches maigres tout le monde leur tombe dessus parce qu'ils ont la sécurité de l'emploi et que les autres comptent leurs pertes. Quand on fait des choix de vie il y a des avantages de chaque côté, mais regarder la gamelle de l'autre quand la sienne se vide conduit à des raccourcis dialectiques assez nauséabonds.
      Je vais vous mettre d'accord: personne ne travaille pour l'autre en dépit des beaux atours qu'ont les beaux discours, On n'agit que pour sa propre survie, lisez un peu Laborit pour comprendre ce qui nous fait agir.
      J'ai été profession libérale 15 ans et maintenant fonctionnaire. Autrefois je n'aimais pas non plus les fonctionnaire mais je vis leur vie depuis 15 ans. Il a bien fallu que je survive.
      Ma vie n'est ni pire ni meilleure et je ne me roule pas non plus les pouces maintenant,je suis instituteur.
      Arrêtez vos débats stériles et stupides.
      j'aime bien ce blog qui ne fait pas dans la langue de bois mais je n'aime pas la chasse aux sorcières qui s'y mène parfois.
      je ne me reconnais dans aucun parti politique actuel.

      Supprimer
    16. Pour être plus clair cela m'énerve aussi de voir des manifestations pour des augmentations de salaire alors qu'on est déjà en surconsommation. Je n'aime pas non plus les différences de statut des fonctionnaires. Cela crée du clientélisme, cela sert à la division de la société.

      Mais je n'aime pas plus ceux qui passent leur temps à insulter les autres, les rendant responsables de tous les problèmes. Cela n'a rien de productif, cela augmente encore les divisions, empêchant alors toute recherche de solution collective.

      Supprimer
    17. Oui l'anathème de la haine ... fallait s'y attendre. Si on est pas d'accord, si on gueule, ou simplement si on dit la vérité, c'est qu'on a la haine ! pfff

      A titre individuel, ce sont peut-être des gens normaux. Seulement, il y a un effet de "corps", de groupe qu'on ne peut pas renier. Les ponctionnaires votent à gauche. Ils véhiculent une certaine idéologie dont ils ne peuvent se dédouaner. Les gouvernements ne peuvent être responsable de tout, ils sont non seulement élus, mais appuyés par des pans entiers de la population qu'ils séduisent par leurs discours de pseudo tolérance ou de rêves de bisoux sociaux, ou simplement de promesses de bombom fiscaux. Les cardinaux du gouvernement ont une armée de prêtres avec eux. Sinon ils ne pourraient rien faire.

      Les fonctionnaires sont simplement indécents de venir manifester pour leurs salaires. Au nom de quoi ? ils ont besoin d'argent pour quoi au juste ? pour construire une annexe pour accueillir des immigrés chez eux et être généreux avec l'argent des autres ?

      Ils sont payés par les impôts je le rappelle. On a le droit de demander des comptes à l'état et a ses employés sur la gestion de la nation.

      Et oui, je suis sûr qu'il y a beaucoup plus de fonctionnaires qui manifestent pour les gay que l'inverse.
      Ce qui m'exaspère par dessus tout, ce sont les justifications mesquines, le manque de solidarité, le corporatisme, et l’hypocrisie dont ils font preuve en groupe.

      Qu'il y en ai 1 ou 2 qui sortent du lot, on s'en fou, ce n'est pas ça qui fait l'histoire.
      En groupe l'intelligence de l'homme ne s'additionne pas, elle se divise.

      Supprimer
    18. C'est clair que pas mal de salariés du privé ou d'indépendants sont juste des larbins aigris de pas réaliser leurs petits rêves minables de success story façon self made man.

      Alors, ils se défoulent sur les fonctionnaires pour pas penser à leur propre vie moyenne.

      Et là-haut, ça se frotte les mains.

      Supprimer
  5. Merci pour ton billet !
    Mais, il me semble que ton analyse ne va pas jusqu'au bout : ces banquiers arrogants n'existent uniquement que grâce aux lois scélérates comme celles de 1973 pour la France.

    Ces parasites, en spéculant sur les denrées alimentaires, ont conduit d'une part à la mort de centaines de milliers de personnes dans le monde et d'autre part aux 'révolutions' arabes dont le résultats est de mettre au pouvoir des islamistes.

    Quelque soit les coupures budgétaires, les baisses de salaire, le résultat sera le même : enrichir les plus riches et appauvrir les classes moyennes.

    Je rejoins les analyses de Jovanovic et de Soral : l'antéchrist est en marche, la bête montre les crocs.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne vois pas où tu as lu ça dans l'itw sur http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/20/goldman-sachs-france-huw-pill-france-interview-2013_n_2517175.html?utm_hp_ref=economie ?

    RépondreSupprimer
  7. Modele berger 1872 !!! Ca devrait convenir à calmer les marchés.

    RépondreSupprimer
  8. j'ai rien dit, je viens de lire la phrase en question, désolé.

    RépondreSupprimer
  9. Oui logique, vu que la France ne peut plus dévaluer sa monnaie, elle devrait donc en principe dévaluer les salaires. Faire comme la Grèce en somme.

    C'est ça ou finir par tuer l'Euro de toute manière.

    On est pas compétitif face à l'Europe du nord. On a le méga boulet de l'immigration qui plombe les comptes (sécurité, social, urbain), la compétitivité, et l'éducation.

    Donc, 2 solutions, soit on casse la solidarité en France, et on baisse les presta sociales, on laisse les boulets a leur triste sort. Soit on fait baisser tout le monde. Soit on sort de l'Euro.

    Pour moi, il est clair que l'avenir de l'Europe se joue en France. Et je pense que ce sera l'enjeu des prochaines élections présidentielles, si jamais ça tient jusque la.
    Parce que la, sans le retour de la croissance, avec l'explosion de la bulle immo, plus la politique calamiteuse de la gauche, l'exaspération des partenaires européens, la France devrait être au pieds du mur.

    Vu que l'Europe, c'est France+Allemagne. On est le maillon faible.

    RépondreSupprimer
  10. Je signe de suite si en contrepartie des 30% de diminution du salaire l'état s'engagerait à oeuvrer pour l'intérêt général (baisse des dépenses de fonctionnement, ne plus écouter les lobbies), ce qui permettrait de diminuer les dépenses subies.



    RépondreSupprimer
  11. Les salaires n'ont quasiment pas bougés en 20 ans... un debutant demande la meme chose que moi par rapport a 1993... excellent ca...
    Apres une baisse de 30% ?? et pour goldman sachs c'est le salaire *4x en 10 ans avec des bonus de plusieurs millions d'€ ?
    Oui les salairiés du privé ont baissé leur forc par ce qu'il ont la trouille, la trouille d'etre viré et de ne plus se payer les I-bidules, le credit pour un immo qui est 2 a 3x trop cher ... Bref un SALE époque ...

    RépondreSupprimer
  12. Dans ce débat public / privé, je me pose sérieusement une question. Bon, voilà ma vision des choses:

    1) Il y a , d'un côté, la recherche de l'optimum dans l'utilisation des ressources humaines, qui pour moi passe par un marché du travail complètement libéralisé, c'est-à-dire travail à la journée ; on vire un employé du jour au lendemain, sans indemnité, sans préavis, sans justification. Bref, fluidité maximale pour le marché du travail. Pas de statut de fonctionnaire, pas de licence de taxi, pas de numerus clausus. Tous intérimaires / autoentrepreneurs en quelque sorte. (utilisation massive des nouvelles technologies pour trouver les bons profils histoire de fluidifier tout ça)

    2) D'un autre côté, il y a des êtres humains, qui ont un certain nombre de besoins de base: boire, manger, une protection contre le froid (vêtement, logement), auxquels j'ajoute un minimum de soins de santé (ça me ferait chier de crever à cause d'une carie non soignée...) et éducation de base lire/écrire/compter. Mais aussi d'autres besoins, comme peut-être... la stabilité ?

    Et voici ma question: dans quelle mesure une fluidité maximale du marché de travail est-elle compatible avec les besoins humains ?

    Max

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une solution pour résoudre cela est le revenu de base (http://revenudebase.info/2012/09/revenu-base-utopie-revolution-realite/) ou allocation universelle (http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle) ou tout autre nom qui lui est donné.

      Le principe est de donner à chaque citoyen un revenu inconditionnel lui permettant d'assurer ses besoins vitaux. Suivant les systèmes proposés les modalités peuvent très fortement varier (somme fixe versée par mois, payé en nature...) mais le principe est le même. Pour tout le reste (loisirs, plus de confort...) chacun doit se débrouiller et donc travailler pour le gagner. Mais cela n'étant plus aussi vital qu'aujourd'hui cela permet d'assouplir très fortement le code du travail. Embauche et licenciement fortement simplifiés, disparition éventuelle du salaire minimum avec son effet seuil. Le travail étant moins vital pour le salarié cela change également fortement le rapport de force entre salarié et patron en l'équilibrant.

      Ce revenu de base peut alors remplacer toute une partie (voire la totalité) des aides en tout genre. Donc très forte simplification de toute la partie administrative. Cela peut soit donner moins de fonctionnaires (surtout les tamponne papiers) tant honnis par ici, soit les réaffecter à des postes plus utiles. La simplification du système permet également de limiter fortement la fraude qui se nourrit de la complexité. L'inconditionnalité du revenu étant importante à ce niveau là. Le montant fixe étant également un gros frein au clientelisme.

      Pour le financer en fait cela revient à prendre toutes les aides actuelles, y compris la retraite et l'assurance chômage, et fusionner tout cela en cette allocation universelle. Toutes ces cotisations actuellement principalement basées sur les revenus du travail pourraient être supprimées et remplacée par une taxe sur la consommation par exemple. Le coût du travail serait alors fortement allégé, de même pour toute la partie administrative.

      Pour que le système soit équilibré l'allocation peut être calculée chaque année en répartissant en part égale une partie des recettes de l'état. De cette façon on ne dépense que ce qu'on a, donc pas de déficit. Donc les années ou l'économie marche bien cela peut permettre de travailler un peu moins et faire plus d'activité non rentables. Les années ou l'économie va moins bien ceux qui ne vivent qu'avec l'allocation voient leur niveau de vie se durcir ce qui les incite plus à aller travailler.

      Ce n'est pas une simple aide sociale, c'est une façon différente de voir la société. Cela permet d'accorder plus de temps à des activités non marchandes mais qui peuvent être importantes pour la société. Cela modifie le rapport entre salariés et patrons. Cela diminue la fraude et le clientelisme...
      C'est une des rares mesures qui a des supporters de l'extrème gauche à l'extrème droite en passant par toutes les sensibilités intermédiaires. La palette des mécanismes d'application est tellement grande que cela permet de l'adapter à de nombreuses cultures et objectifs différents.

      Supprimer
    2. Et vous pensez que l'ardeur au travail de ceux qui voudront bosser suffira à payer toutes ces belles choses qui ne sont qu'un revamping de l'assistanat actuel ?
      Avec un cours d'économie sociale 1ère année et un plant de jamaïcaine, on arrive vraiment à faire des merveilles.

      Supprimer
    3. Le revenu de baseen soi n'est pas une mauvaise idée. Sauf qu'il n'est pas applicableen Francea l'heure atuelle. La pppopulation et trop hétérogèe pour c, la solidarité pèse trop sur lespopulations productrices derichesses.l'immigration massive estéjà en train de détruire lanotion de vivre ensemble, de sentiment d'appartenanceaun destin commun.
      Donc, d'une part, cela ne ferait que donnerl'impression a ceux qui produisent qu'on leur prélève encore plus, et ensuite, ça netiendrait pas du fait des abus.que quelqu'un se contente dde son salaire minimum pour rien faire, c'est limite mais ca peut passer, par contre, qu'ille fasse pour contenter deson plan debeu ou pire qu'il complémente son revenu par du traffic, la ça nepasse plus.entre autre...

      Supprimer
  13. Vive Goldmann Sachs ! Moi je suis banquier et j'espère enfin que les privilèges des fonctionnaires qui ne font rien seront prochainement abolis ; nous pourrons alors dicter nos nouvelles règles, à travers le marché, où l'information pure et parfaite circule pour toutes les unités de consommation.

    RépondreSupprimer
  14. une baisse générale des salaires est stupide:alors on baisse aussi celui des productifs au meme titre que celui des improductifs?par contre une baisse de nombreux salaires est indispensable,la france ne crée plus suffisamment de richesses pour assumer son train de vie.il y a autant d'efforts a faire dans l'administration que dans les médias la culture,les assurances,la santé ou les boites style vinci,total véolia:bref tout ce que le système clientéliste a aidé depuis 73(choc pétrolier)

    RépondreSupprimer
  15. Quand l'employeur est en faillite, on a au moins la descence de ne pas demander d'augmentation de salaire. En temps que contribuable je ne veux plus donner d'argent à un système qui ne me rends pas service. L'école apprend de moins en moins à nos enfants (lire, écrire, compter), la police et la justice ne me protègent pas (j'ai du acheter une alarme et il y a certains endroits ou je ne vais plus), me faire soigner me coute de plus en plus alors qu'en même temps mes cotisations augmentent, la poste de mon village ne me sert à rien, ces heures d'ouvertures sont de 9h00 à 12h00 et 14h00 à 16h30, donc le jour ou j'ai un recommandé à récupérer je dois poser 2 h.00 (là, on la sent bien la notion de service public)bref nous n'avons pas la contre-partie de nos împôts. le jour ou les fonctionnaires seront dans la rue pour une amélioration du système, je les soutiendrais mais par contre manifester pour de l'argent en plus sans qu'aucune contre-partie d'obligation de résultat ne soit demandé, non.

    RépondreSupprimer
  16. Ceux qui sonnent l'hallali contre les fonctionnaires seraient les PREMIERS à être soulagés et contents si demain leur fils ou leur fille réussissait un concours administratif..."OUF !!! lui au moins il est casé j'ai plus de soucis à me faire pour lui"; Voilà ce qu'ils se diraient. Ils vont me dire que c'est pas vrai, mais ils n'en seront que plus ridicule d'hypocrisie car nous savons tous, au fond de nous, que ce que je dit c'est vrai car ainsi va la nature humaine. Je précise que je ne suis ni de droite, ni de gauche, ni du centre, mais un penseur libre inclassable sur l'échiquier politique. A bon entendeur...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.