mercredi 9 janvier 2013

Immobilier : Orpi incite les vendeurs à baisser leurs prix de 5 à 15 %

Immobilier : Orpi incite les vendeurs à baisser leurs prix de 5 à 15 %
Le Monde, 09/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Face au gel du marché immobilier, le réseau d'agences Orpi veut inciter les propriétaires vendant leur logement à baisser leurs prétentions de prix "de 5 % à 15 %", a annoncé mercredi son président, Bernard Cadeau.

Il faut dire que le marché est aujourd'hui gelé, ce qui met en péril bon nombre d'agences. Selon la Fnaim, les agences immobilières ont perdu 10 000 emplois, sur un total de 80 000, dans la transaction immobilière en 2012 et ont vu 3 000 d'entre elles (sur un total de 30 000) fermer leurs portes.

11 commentaires:

  1. C'est pathétique.

    "S'il vous plait, donnez une miette aux acheteurs pour qu'on puisse... conserver notre fromage. Allez quoi, soyez pas vache, en plus 5 % c'est queue dalle, ces crétins n'y verront que du feu, allez..."

    Bande d'enfoirés.

    On veut du -50 %, minimum, tarif syndical.

    Suffit d'attendre.

    Cela étant, disclaimer, je ne suis pas certain de vouloir encore... vivre dans ce pays de cinglés même quand les prix immo auront chuté de 50 %...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meme constat.
      Je suis la bulle immo depuis plusieurs années. Attendant patiemment que les prix baissent. Aujourd'hui je ne pense pas acheter en France, quand bien meme 2013 nous réserverait un -10 ou -15 % (rêvons !)
      pourquoi ? Parce que acheter fait partie d'un projet de vie sur le longterme, surtout dans un pays a la pyramide demo inversée ou l'on sait que les prix ne peuvent que baisser sur les long terme. Or pour revenir a des prix du tunnel de Friggit il faudrait une baisse de 50% des prix dans les villes dynamiques economiquement parlant (la ou il y'a du travail). Les -50% on peut les attendre encore longtemps...

      Alors que pour moi se profile l'occasion de m'expatrier en europe, avec des biens immo a prix bien plus intéressants. Pourquoi est ce que je ferais un projet de long terme dans un pays décadent qui file droit vers la guerre civile et en brûlant toutes mes économies dans un bien qui ne vaudra surement plus grand chose dans 10 ans ?

      Supprimer
  2. Ah donc pour sauver leurs emplois l'immobilier est trop cher mais autrement non.
    D'accord, d'accord.

    RépondreSupprimer
  3. Apres des années de gavage ...
    -50% de suite, et 30 000 de moins de ces parasites !
    Le changement c'est maintenant :-)

    RépondreSupprimer
  4. Si vous voulez savoir le coût de l'immobilier en France dans 10 ans, regardez celui de Damas aujourd'hui, après deux ou trois Merah et quelques déroulements des lois de la démographie, on peut parler de logique mathématique ...

    RépondreSupprimer
  5. Avec un peu de chance les loyers finiront par baisser... Dans 10 ans !

    RépondreSupprimer
  6. ça va s'effondrer grave, suffit d'attendre patiemment... Mais c'est vrai : est-ce que ça vaut le coup, franchement ? Ce pays est foutu. Mieux vaut se chercher un avenir ailleurs.

    RépondreSupprimer
  7. Tant qu'à acheter un bien immobilier prenez quelque chose de bien clos, sécurisé, inexpugnable... et gardez un peu de sous pour acheter aussi des armes à feu ; ça pourra toujours servir à vous défendre lorsque tout partira en c...

    RépondreSupprimer
  8. tous les riches se barrent et ils ont raison, rien ne leur est proposé en terme d'investissement
    la nouvelle politique Française c'est la France aux miséreux
    super futur.

    RépondreSupprimer
  9. A 1000 euros le parpaing moi je dis STOP. Avec l'ouragan qui se profile mieux vaut acheter autre chose : or et métaux précieux, boîtes de conserve, poulailler, potager, AK47 etc.

    RépondreSupprimer
  10. J'espère que ça va baisser ! Je pense que c'est une bonne chose pour les méritants et l'avenir de la France (cf les arguments développés sur ce blog).

    Mais dans les zones en manque de logement par rapport à la demande je ne crois pas aux -50% : ça va s'ajuster, certes, mais il y a un réel besoin de toit sur la tête.

    Et dans les zones sans demande les prix sont déjà quasiment à zéro...
    - 2€/m2 constructible dans la Meuse.
    - 50k€ la vielle ferme sur 5.0000 m2 avec source et forêt dans le Limousin
    - etc
    Comment voulez-vous que ça baisse plus ? A ce prix c'est déjà presque donné

    Il faut donc distinguer les zones bullesques qui vont s'ajuster et les zones qui sont déjà à zéro. L'immo en France, n'est pas chère partout.

    La vraie baisse dans les zones bullesques arrivera lorsque ce pays aura été décentralisé, disloqué ou orienté vers plus de télétravail. Perso je ne parie sur aucun des 3 en 2013.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.