samedi 26 janvier 2013

La route de la servitude : profits financiers par employé aux USA

Guest Post: The Road To Debt-Serfdom
Of two minds via ZeroHedge, Charles Hugh Smith, 26/01/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien

2 commentaires:

  1. central ce graphe! il montre ce que les banques prélèvent sur notre dos!

    Il manque plus que l'équivalent avec les impôts.

    RépondreSupprimer
  2. Il ne montre pas ce que les banques prélèvent !!!
    C'est chiant à la fin que les gens ne comprennent pas que les banques sont des INTERMEDIAIRES.
    La capital ne s'arrête pas à la banque, il circule chez les épargnants.

    Ca signifie juste que les capitaux rapportent et que si tu es capable de dégager un surplus et d'épargner, tu peux toi aussi en profiter !
    Ca signifie que le capital rapporte de plus en plus par rapport au travail.
    Ce qui signifie que le travail des robots (capital) rapport plus que celui d'un humain.

    Ce qui est logique, et même, dans une certaine mesure souhaitable. Ca signifierait dans un monde idéal que l'homme fait travailler les machines à sa place et que le travail humain ne vaut plus rien.
    A quelques détails près parce que ceux qui accumulés plus de capital que les nouveaux nés sont automatiquement avantagés.

    Mais faut arrêter de croire que "financier = les banques qui récupèrent tout et envoient tout le cash chez Rockefller" !!!

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.