vendredi 4 janvier 2013

L'Espagne a forcé le fond de capitalisation publique pour les retraites à acheter sa propre dette publique bien rance

Spain Plunders 90% Of Social Security Fund To Buy Its Own Debt
ZeroHedge, 03/01/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
As the WSJ notes, Spain has been quietly tapping the country's richest piggy bank, the Social Security Reserve Fund, as a buyer of last resort for Spanish government bonds - with at least 90% of the €65 billion ($85.7 billion) fund has been invested in increasingly risky Spanish debt.

The pensioners sum it up perfectly "We are very worried about this, we just don't know who's going to pay for the pensions of those who are younger now," or those who are older we would add.

3 commentaires:

  1. 9a me fait penser, je en comprends pas cette guerre sur le montant des produits dérivés. Vous nous avez parlé de 600 mille milliards de notionnel, pour un peu plus d'une centiane de milliers de millairds de valeur réel. Hors chez Keiser, on parle de 1 million 200 mille millairds notionnel, pour 600 mille milliards réel. Je en comprends rien.

    http://maxkeiser.com/2013/01/03/jim-sinclair-imf-states-entire-derivatives-market-is-a-wmd-time-bomb/

    RépondreSupprimer
  2. a la japonaise enfin à la japonaise ninja >1. même pas la confiance du peuple vraiment à lapider pour ceux qui ont la tête qui repousse.

    Ps ça va c'est les retraites y a pas de mal de toute façon ...

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur l Anonyme4 janvier 2013 à 16:42

    Chez nous, on a le livret A pour çà:

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120222trib000684383/ou-va-vraiment-l-argent-du-livret-a-.html
    http://cpca.asso.fr/non-classe/le-livret-a-pour-financer-les-projets-associatifs

    Douce France, économisez :)

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.