vendredi 11 janvier 2013

Piqure de rappel : conférence d'Alain Soral à Hong Kong

Avis au boboland, aux niais et aux soumis au système, passez votre chemin... Ça envoie du steak... Y'a de vrais morceaux de punk et de pilule rouge dedans...

7 commentaires:

  1. Video d'utilité public d'Asselineau

    Qui gouverne la france et l'europe ?

    https://www.youtube.com/playlist?list=PLKVgrNogVYWK41wLTn8MUD_UO6n1V64RC&feature=edit_ok

    RépondreSupprimer
  2. Il y a aussi de vraies quenelles anti soraliennes dedans...
    Notamment son lapsus "clientèle"

    RépondreSupprimer
  3. J ai du arrêter après 2 minutes, quand il explique que le Francais colonise peu, car il fait bon vivre en France...
    Non sérieusement, là il faut consulter. Faut retourner vivre dans une grotte avec des photos de De Gaulle et des peinture de Napoléon vraiment pathétique.

    RépondreSupprimer
  4. Je m'en suis tapé 2 heures...
    Il y a des bons morceaux mais tous les aspects conspirationnistes font beaucoup de mal à l'ensemble.

    RépondreSupprimer
  5. Une journée faste pour Sa Molitude 1ère !

    Pensez donc !

    -Hollande déclare sa propre petite guerre en Afrique (pour faire comme tonton Sarko)

    -et Hollande crie victoire et salue "un succès du dialogue social" après l'accord trouvé entre les partenaires sociaux sur la réforme du marché du travail.

    Voilà. Hollande est content. Il a fait une double crotte.

    Le changement c'est toujours plus maintenant qu'hier ! Ah ah ah. Une pensée émue pour tous les gogos gauchistes qui ont voté pour cet ectoplasme.

    Hollande ? C'est pas le coup d'état permanent, mais plutôt le viol permanent.

    Mais on est habitué : les français veaux adorent ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HS !
      Un peu de respect et de discipline. Merci.

      Supprimer
  6. Je trouve les gens de E&R toujours aussi à côté de la plaque quand ils mettent en avant les Etats-Nations comme espaces de réenracinement face à l'Empire, alors que la construction des Etat-Nations a relevé précisément des même logiques d'uniformisation que celle de l'Empire. Comme disait je sais plus qui (la phrase est souvent attribuée à Einstein) on ne résoud pas un problème avec les mêmes modes de pensée qui l'ont généré. Faut aller chercher plus loin que ça.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.