vendredi 4 janvier 2013

Pourquoi Bercy veut voir baisser les prix de l'immobilier

Alors on a eu les déclarations de Duflot sur la question... Comme si cette minustre, qui avec un DEA de géographie place le Japon dans l'hémisphère sud, avait la moindre idée de quoi faire et de comment le faire   

Surtout quand le marché immobilier français crève justement de socialite aïgue...

Entre la pénurie du foncier organisée par les pouvoirs locaux (de gôche), les normes de construction trop chères et dont ce pays en vois de tiers-mondisation n'a plus les moyens, la baisse des taux artificielle due à l'euro, la bulle de crédit qui sert à créer de la devise pour financer le tittytainment des clientèles impériales par le surendettement des jeunes, la subvention du foncier (toute subvention de l'acheteur dans un marché de pénurie est une subvention au vendeur), la surprotection des locataires malhonnêtes, le ponzi démographique au forceps...

Du coup, les echos préfèrent y voir une intention de Bercy :
Pourquoi Bercy veut voir baisser les prix de l'immobilier
Les Echos, Frederic Schaeffer, 04/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les prix ont explosé en France alors qu'ils sont restés stables en Allemagne.
Une étude de Bercy souligne les effets néfastes sur la compétitivité.

Les gars découvrent seulement aujourd'hui que la bulle immobilière a organisé un gigantesque transfert de richesses des jeunes actifs vers les retraités, via un système d'enrichissement sans cause dont les moteurs principaux sont décrits au dessus   


Sauf que voila, comme dit plus haut, sans bulle de crédit, d'où vont venir toutes les devises indispensables au pouvoâr dâchâ des clientèles de gôche ? Comment on va remplir les usines à déficit commercial que sont les centres commerciaux pour que les clientèles de ponctionnaires à la retraite puissent jouir sans entrave des bienfaits de la môdernité et du prôgrâi promises par la religion maçonnique d'État ?

Prix de l’immobilier et balance courante
Le Blog d'Acrithène, 04/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Ce qui est certain, c’est qu’il existe une corrélation entre le déficit commercial et la hausse des prix de l’immobilier. Et il ne s’agit pas d’une découverte de Bercy. Le graphique qui suit (source) en donne un aperçu assez clair sur la période qui a précédé l’éclatement de la bulle immobilière américaine. La corrélation est même assez impressionnante pour deux choses qui paraissent au quidam relativement sans rapport.



Plus la balance courante (dont la balance commerciale est la principale composante) est déficitaire, et plus les prix de son immobilier s’apprécient. Expliquer cette observation est beaucoup plus complexe que ne le laisse entendre le ministère de l’économie.

le déficit commercial a comme contrepartie un crédit octroyé par le reste du monde à la nation commercialement déficitaire, c’est-à-dire une entrée de capitaux étrangers. Déficit commercial et entrée de capitaux étrangers sont indissociables, l’un nécessitant l’autre.

2 commentaires:

  1. La chronique de Nicolas Doze aujourd'hui etait claire..
    Immo =
    trop d'argent la dedans, pas ds la vrai economie
    l'immo DOIT baisser
    travers vers les vieux rentiers
    etc etc
    poste la elle est super, un collector !

    RépondreSupprimer
  2. beaucoup de gens auraient vendu en espagne pour invrstir en france?sachant que l'immobilier s'écroule en espagne,ils vendent le plus tot pour rappatrier sur un marché plus stable?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.