mardi 29 janvier 2013

"Quand les riches maigrissent, les pauvres meurent" : c'est faux !

Comme je l'ai déjà expliqué, la caste parasitaire étatique et financière vit du prélèvement de la dîme sur les flux d'aller-retours des gueux : production de valeur ajoutée via travail salarié / consommation de valeur ajoutée par échange marchand.

L'idée générale de ce dicton "Quand les riches maigrissent, les pauvres meurent" étant que quand la masse générale d'activité baisse, les riches s'amaigrissent, mais que c'est surtout le signe d'un appauvrissement généralisé, et que donc les plus pauvres tombent dans la misère.

Mais là où ce dicton est faux, c'est que j'insiste bien sur les mots "salarié" et "marchand" dans les flux qu'ils ponctionnent.

Or le gueux peut très bien diminuer ce flux salarié/marchand sans s'appauvrir lui-même.

La solution est simple : choisir de déspécialiser le travail, et travailler soi même à produire de la valeur ajoutée pour soi-même...

Je vous renvoie à ce post ci où je détaille un peu plus le cheminement...

Il y a tout à fait moyen de faire maigrir les riches tout en enrichissant les gueux ! Et ce sans gros bousin politique, uniquement par une révolte individuelle qui ne dépend que de soi.

Il suffit que les gueux se mettent à travailler pour eux-mêmes, la déspécialisation du travail étant largement compensée par le poids exhorbitant de la ponction qu'opèrent les parasites...

7 commentaires:

  1. D'ailleurs, quand on rapporte ça au post précédent de Patrick Raymond où il explique qu'une municipalité distribue des poules à ses habitants, ils n'imaginent pas à quel point ce genre de politiques salvatrices menace en réalité totalement le système.

    Chaque fois qu'un habitant se fait un oeuf par et pour lui-même, c'est la TVA, les charges sociales de l'éleveur, toussa toussa, qui sont un manque à gagner direct...

    RépondreSupprimer
  2. OUI MAIS ...

    ce que tu dis est vrai "SI", c'est à dire, les pauvre ne crèvent pas quand les riches maigrissent SI ils le font comme tu dis. Le reste du temps, c'est à dire le cas général, c'est vrai.

    Autre remarque : la déspécialisation ca demande un gros cerveau !!! Faut un sacré surplus cognitif pour le faire. Sauf à le faire mal, et dans ce cas, tu vas en effet réduire tes gains et t'appauvrir. (ou alors il faut cesser de dormir la nuit et travailler tout le temps ! lol)

    Donc, attention a ne pas tomber dans l'excès inverse.

    Ce que tu proposes est une voie élitiste.
    Mais c'est celle qu'on doit choisir en effet, car plus on sera, plus ce sera "facile".
    Remarque aussi que ce n'était pas possible avant internet, et ce ne sera pas possible sans lui (d’où l'importance de préserver à tout prix la neutralité du net).
    Ce n'est envisageable que parce qu'on peut partager les meilleurs pratiques et réfléchir en commun.
    Sans le net, c'est fichu cette démarche.

    Donc si c'est devenu faux, ca l'est pour certains, depuis peu de temps.
    Avant c'était juste vrai.

    Quand il n'y avait pas internet, seuls ceux qui avaient dégagé assez de surplus pour se déplacer et faire circuler l'information pouvaient pratiquer cette option.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce que tu proposes est une voie élitiste."
      J'ai toujours dit que contrairement à son élite, qui veut forcément grossir, faire Empire, seule l'excellence était une voie de sortie par le haut pour un peuple.

      "Sans le net, c'est fichu cette démarche."
      Ça va être dur pour nos kleptocrates de trouver à justifier qu'ils censurent les sites expliquant comment faire un poulailler, un potager ou fabriquer un meuble en bois...

      Supprimer
    2. Tu crois ?
      détrompes toi ...
      l'internet a 2 vitesses arrive.
      Quand pour accéder ou mettre en ligne ta vidéo poulailler il faudra payer, y aura plus personne ...

      regarde ce qu'ils font pour l'HADOPI : ils vont fusionner CSA, ACERP, ANFR, et HADOP (manque plus que la SACEM dedans).
      Ils interdisent les potager en australie, etc...

      RIEN de les arrête.

      Je crois que tu n'as pas bien saisis les enjeux de la neutralité.
      Y aura un internet riche et un internet pauvre. Et ceux qui sortent du système, je te garanti qu'il seront dans le net pauvre. Avec du facebook pipi caca, du dailymotion lolcat ... mais pour le reste, ca sera banni.

      Supprimer
  3. Discussion très intéressante. Je pense aussi que les possibilités de censure du web sont sous-estimées. Les pseudos sont en voie de disparition sous youtube : on vous propose (pour l'instant) votre vrai nom après identification automatique, y compris les comptes anciens...

    RépondreSupprimer
  4. "Ça va être dur pour nos kleptocrates de trouver à justifier qu'ils censurent les sites expliquant comment faire un poulailler, un potager ou fabriquer un meuble en bois..."

    bof, il suffit de voter des lois coercitives établissant des normes et des processus de certification qui empêcheront les Bétas de le faire.

    Vois l'affaire Kokopelli, puisque tu veux faire ton potager. Interdit de vendre des graines non certifiées, interdit de vendre du purin d'ortie, leur troc est limite.

    --neuneu

    RépondreSupprimer
  5. Tu oublies encore une chose :

    Les kleptos ont des armées de ponctionnaires violents. Les pauvres n'ont que la force du nombre.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.