lundi 7 janvier 2013

Un génie lycéen envisage d’aller étudier à l’université… à l’étranger

Un génie lycéen envisage d’aller étudier à l’université… à l’étranger
e-orientations.com, 07/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Un lycéen français de 15 ans vient de cosigner une étude dans la prestigieuse revue scientifique Nature, et il envisage désormais d’aller étudier à l’étranger.

Neil Ibata a créé le buzz la semaine passée. Et pour cause : ce petit génie âgé de 15 ans vient de faire la Une de la prestigieuse revue scientifique britannique Nature, après avoir mis en évidence une donnée qui oblige à revoir la formation des galaxies… Rien que ça !

le jeune élève ne souhaite pas passer par la case classe préparatoire, mais envisage d’entrer dans une université à l’étranger. D’autant que l’adolescent est bilingue anglais-français, et parle très bien l’Allemand, après avoir vécu outre-Rhin quelque temps.

7 commentaires:

  1. Genie... genie...
    OK le gamin a l'air super doue, mais d'apres le reportage sur France 2, il apparait bien loin dans la liste des auteurs. Son pere (Astrophysicien! ca aide...)admet qu'il a realise un (petit) programme informatique de post-traitement de donnees mettant en evidence que des corps tournaient autour d'Andromede (grosso modo) et que c'etait une bonne opportunite pour son gamin de mettre un peu les mains dans le cambouis!
    Je schematise et suis surement tres reducteur mais je trouve que les gens s'emballent tres rapidement.
    Apres qu'il ait envie de partir faire ses etudes a l'etranger, quand on a le recul suffisant de l'etat de la Recherche et du systeme educatif en France (son pere bosse au CNRS), ca n'a rien de surprenant. C'est juste symptomatique a mon avis de l'image d'elite de nos grandes ecoles qui ne sont pas du tout reconnues a l'etranger... combien de patron X-Mines de boites etrangeres?
    inge35ans

    RépondreSupprimer
  2. Mouais mouais, je dis pas qu'il n'est pas doué, mais il faut savoir qu'il a fait juste un stage grâce à son père. Et qu'étant donné qu'il avait cela en évidence, son père à demandé à ce que son fils soit co/signataire de l'article.
    Personnellement je vois plutôt un père qui cherche à faire de buzz de la découverte grâce à son fils.
    Donc à tous ceux qui disent qu'il a égalé et dépassé Einstein, moi je dis doucement.
    Salutations et bonne année.

    RépondreSupprimer
  3. Un petit complement sur un sujet qui me tient a coeur....
    La force de la culture Francaise impose un minimum d'ouverture vers d'autres cultures (langue) -ex: TV en doublage VF - et fait que le niveau mediocre des Francais en Anglais nous enferme dans un monde francophone ou la majorite puise ses sources d'infos de France/Belgique/Suisse (et un peu du Quebec) mais est au final assez hermetique a ce qui se passe ailleurs...
    D'ou le manque de recul/possibilites pour le francais de base, alors qu'un Suedois est tres ouvert/mobile et va souvent etudier dans la meilleure fac a l'etranger et s'ouvre de fait un grand panel d'opportunite d'emploi (pas uniquement dans sa Suede natale!). Le pays s'en sort plus riche des experiences d'autres pays et conforte paradoxalement son modele au regard des erreurs des autres...
    C'est caricatural mais ca reflete mon sentiment apres qqs annees passees hors de France.
    inge35ans

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve cette histoire incroyable. Comment un fait divers insignifiant peut-il declencher autant de reactions ?

    – Rodrigo Ibata est un astronome de talent. Il a recu la médaille de bronze du CNRS récemment. Il est reconnu dans le milieu et fait de la très bonne science.

    – Son fils est probablement un adolescent tres doué et très bien éduqué. Son père l’a pris en stage dans son groupe et lui a fait faire un programme de visualisation des données. C'est le genre de chose que tout expérimentateur / observateur fait tous les jours. C’est essentiel. C'est comme respirer. Si tu veux savoir a quoi ressemblent tes donnees, tu les dessines a l'ecran. Je serais meme surpris que le papa ait attendu patiemment que fiston ait fini. Quand on reduit des donnes, on les regarde en temps reel, histoire de voir ou ca mene.

    - L’essentiel du travail ici, et l’originalité de l’étude vient de la stratégie d’observation mis en place par Ibata (le papa) et son groupe, puis de l’analyse des données. Pas du programme du petit Neil. Neil a cosigné l’article de Nature. C’est normal. C’est la règle. Comme dit la blague : « Si tu as contribué des bugs à l’analyse, tu as le droit le signer ».

    – La machine médiatique s’est emballée là dessus. « l’adolescent qui défie Einstein », « Le petit génie de Nature »… faut pas déconner quand meme… Je pense que les Ibata père et fils se sont fait piéger sur ce coup. Ils n’avaient pas anticipé un tel délire.

    – Le fait que le petit Ibata veuille étudier à l’étranger, pourquoi pas ? Il y a de très bonnes Universités à l’étranger. Je souhaite que mes enfants étudient quelques années à l’étranger. Ca ouvre l’esprit. C’est mal de vouloir ca ?

    – C’est pas pour autant que les écoles francaises sont nulles. Au contraire. En science, les etudiants francais sont generalement tres bien accueillis a l’etranger. Ils sont considérés comme très bien formés. Leur niveau general en maths et en informatique, et leur maitrise de l’écrit sont considérés comme bons voire très bons.

    – Il y a un autre avantage au systeme de formation francais. Non seulement il est plutot bon, mais en plus, il est … quasi gratuit. Terminer ses etudes avec 200,000 dollars de dettes, on dira ce qu’on voudra, c’ést pas le meilleur départ dans la vie qu’on puisse imaginer.

    – je trouve la teneur des commentaires fascinante. C’est extraordinaire comment un fait divers insignifiant peut remuer de telles rancoeurs. Il y a un délitement total de la confiance dans les structures éducatives et politiques notamment, qui fait que les gens sont prets a jeter le bebe avec l’eau du bain. On a un systeme relativement peu couteux, qui fonctionne relativement bien, et hop, plus personne n’y croit. Et le fait qu’un ado de 15 ans, poussé par mégarde sur le devant de la scène, ébloui par les projecteurs dise « je voudrais aller étudier à l’étranger » déclenche un drame national. Ca devrait me faire rire, mais je sais pas pourquoi, je n’y arrive pas.

    RépondreSupprimer
  5. Je plussoie entièrement ce commentaire :

    - le père est loin d’être n'importe qui.

    - les jeunes chercheurs français sont en général appréciés à l'étranger. Ils sont souvent bien formés et sont plus humbles que leurs collègues anglo saxons.
    Pour les maths et l'info certes (notamment la méca) mais pas seulement. Les sciences de la vie ont une bonne cote, les biologistes molécularistes s'exportent bien, et même les sociologues peuvent trouver leur compte.

    Même le niveau de culture générale est apprécié, notamment vis à vis des ingés australiens, souvent nullissimes dans ce domaine.

    Le gros problème en fait, c'est le fait que la fac soit considérée comme une seconde roue de carrosse (alors que le système des grandes écoles n'existe pas à l'étranger, leurs fac étant entre les nôtres et nos écoles d'ingés), et que pas grand chose n'est fait pour envoyer les étudiants se former à l'étranger (je ne considère pas les programmes de picole style Erasmus des littéraires comme des périodes formatrices, sauf pour des futurs interprètes ou profs de langues).
    A tel point qu'en France, selon que l'on parle d'un ingé d'université ou d'un ingé d'écoles dans une discipline donnée (ex : agro), ils ne sont pas formés au même métier !

    RépondreSupprimer
  6. En même temps s'il ne veut pas passer par une prépa pour intégrer une ENS ensuite (une vraie, Ulm ou Lyon, pas Cachan, l'ENS est de toute façon la seule chose qui fonctionne encore en France) et qu'il veut faire des études de physique, il a intérêt à passer par l'étranger. Parce que l'Université de Strasbourg en physique je peux en parler, je suis passé par là, c'est pas un cadeau. S'il n'y a pas de sélection à l'entrée, c'est tout de même au minimum entre 50 et 60% d'échec à chaque année d'étude (de la L1 au M2) depuis plus de 10 ans. Et tout ça pour avoir un niveau risible en sortie comparé aux normaliens.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.