mardi 1 janvier 2013

Un monstre à Paris : un dessin animé qu'il est bien

Je suis tombé sur ce dessin animé, qu'on a regardé ensemble avec notre petite.

Ce dessin animé français est passé totalement inaperçu au milieu des grosses productions internationales mais il vaut vraiment le coup d’œil.

Ne serait-ce que pour la vision du Paris des années 1900 qu'il donne.



Mais aussi pour les valeurs qui y sont mises en avant.

Ce dessin animé pourrait être classé de gauche boboland parisienne au vu du casting, mais je pense qu'il peut parler à à peu près tout le monde.

On y voit très clairement la lutte de petites gens dignes, travailleuses et honnêtes, face à un préfet de police aux ambitions démesurées, manipulateur, qui a un discours très voltairien sur le peuple, méprisant des petites gens, qui distingue ouvertement dans une réplique l'Humanité entre les "cafards" et l' "élite"...

Idem, un personnage de voleur n'y est pas du tout mis en valeur, et est régulièrement humilié. On a également une sorte de semi tantouse mondaine arriviste et sans talent, bobolandesque, sorte de caricature de candidat pour loft story, et qui y passe pour une merdasse finie.

En face, on retrouve une représentation de l'État via l'adjoint du préfet de police, honnête, républicaine, et élitiste dans le sens méritocratique.

L'héroïne y a même également une réplique très claire où elle reproche au préfet de police de baffouer sa propriété privée et de faire un abus de pouvoir...

Idem, le petit patron, via la gérante du cabaret, n'est pas du tout montrée comme l'exploiteuse capitaliste de tout discours gôchiste de base.

Bref que du bon.

J'y retrouve cette saine révolte à la Michéa/Soral d'un peuple de travailleurs honnêtes et dignes, aspirant à la liberté et la dignité, contre un système oligarchique qui cherche à s'imposer.

Reste la question de la puce, dans l'affaire. Là où le dessin animé pêche. Où l'altérité (ie l'immigration) est représentée sous son meilleur jour : inoffensive, qui a énormément à apporter, et ultra minoritaire.

Il n'en reste pas moins que l'histoire est très belle, qu'on y trouve un cinéma français très esthétique, sans être du tout ennuyeux, et en même temps très différent des standards hollywoodiens, et qui rappelle de par sa profondeur et sa poésie, sur bien des points, le roi et l'oiseau ou du Myazaki...

2 commentaires:

  1. oui c'est choupinou tout plein, un grand merci!

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant. Je suis en train de regarder aussi ce que je ferai voir à mon petit bonhomme et aui lui permettra de grandir sans se laisser trop lobotomiser. Merci pour les suggestions!

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.