samedi 23 février 2013

Ce sac à rouille de F-35 continue d'éblouir la galerie

Le JSF continue sa chute finale
De Defensa, 23/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La flotte entière de JSF (F-35) a été interdite de vol à la suite de la découverte d’une fissure dans une ailette d’un moteur Pratt &Whitney F135 de l’avion. Cette décision suit une première mesure d’interdiction de vol du F-35B (version à décollage vertical pour le Corps des Marines) courant janvier, qui vient d’être levée, – pour à nouveau se trouver reconduite pour une autre cause afférente également au moteur au travers de la décision générale d’interdiction de vol. Il s’agit évidemment de la nième mesure prise dans le cadre du programme qui poursuit, on n’ose dire “paisiblement” mais dans tous les cas sans crainte ni du ridicule ni de la catastrophe, sa spirale d’effondrement. Le programme est totalement déstructuré, paradoxalement entre les nombreuses mesures de restructuration qui n’arrivent qu’à accroître les avatars, et il se trouve bien engagé sur la voie d’une complète dissolution. Il se confirme donc parfaitement comme un programme-Système suivant le cycle surpuissance-autodestruction.

Le quotidien Navy Times (article repris par Air Force Times, journal-frère sur les questions de l’USAF) consacre un long article à la mesure et à divers à-côtés, le 22 février 2013. Les réactions officielles sont, comme d’habitude, faites pour endiguer tout sentiment de panique.

[...]

5 commentaires:

  1. Je ne suis pas spécialiste mais ce problème doit être tout à fait surmontable, non ?

    RépondreSupprimer
  2. j ai travailler 5 ans dans les enquetes de panne moteur. Je peux te dire que c'est la panne la plus commune. Principalement du au phenomene de resonnance en regime transitoire. rien d'insurmontable en effet. on modifie la geometrie de l'ailette ou bien la sequence d'acceleration ou encore on rajoute un tampon anti vibration. c est un probleme tout a fait normal a ce stade.

    Les ingenieurs qui travaillent sur le JSF m'avaient dit il y a quelques mois que le PB du F35 venait principal de l'electronique (systeme de control) trop complique)

    L'a400m a le meme probleme. la mecanique, on sait faire. c'est le reste qui est compliqué

    RépondreSupprimer
  3. Pas sûr : D'après les premières constatations, ce défaut ne viendrait pas du moteur lui même mais de l'avion (peut-être un problème de vibrations structurelles ..??).
    Ce défaut avait déjà été mis en évidence sur un autre moteur monté sur un F35 en Californie, l'an passé (d'où l'arrêt total des vols cette fois...2 fois c'est une fois de trop !)
    Par contre, ce problème n'a jamais été rencontré sur des essais a terre ni sur le moteur F100-PW-229 (monté sur le F15 SE, par exemple) qui a la même base, utilise les mêmes ailettes, les mêmes compresseurs ....
    Si tel est bien le cas, le problème (comme tous les autres problèmes du F35, d'ailleurs....comme le F22) serait donc directement lié à un ou des défaut(s) de conception !!

    RépondreSupprimer
  4. The F35 is useless (d'après un pilote du Viet-Nam) : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UQB4W8C0rZI

    RépondreSupprimer
  5. quelqu'un sait combien a couté ce programme?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.