samedi 2 février 2013

Du tarissement du tribut du reste du monde vers la plèbe impériale occidentale et du retour annoncé du concept de lutte des classes

Dans le post précédent, je vous avais mis un schéma simplifié des flux de prélèvement de tribut dans le système impérial actuel :



Il est essentiel de comprendre que c'est ce tribut prélevé en travail et en matières premières gratuites qui, un temps, a permis de faire croire en occident que la lutte des classes était un concept dépassé, la dite lutte des classes ayant été segmentée géographiquement, entre l'occident, et un reste du monde exploité.



Or ce prélèvement du tribut se tarit.

Quand les salaires chinois grimpent de 50%, quand le prix du pétrole passe de 30$ le baril en 2000 à 90$ aujourd'hui, ça signifie clairement que le flux de pouvoâr dâchâ gratuit se tarit...



N'ayant plus cette segmentation géographique pour faire tenir le mensonge, le concept de lutte des classes va revenir en force. Il y a bien l'utilisation de l'armée de réserve de l'immigration pour segmenter en local, mais même ça, ça devient intenable...

Surtout quand dans le même temps, le profit financier par travailleur en occident a explosé :


Tout ça va mettre du temps, car il faut pour cela que la plèbe impériale sous tittytainment et lobotomisée par la propagande, prenne conscience de son nouveau statut... Mais la tendance me paraît impossible à éviter...

Naturellement, la fausse gôche essaiera de dévier la colère envers les kleptocrates illégitimes, pour parler des "riches" en général, sans aucun questionnement quant à la légitimité et l'origine de la dite richesse...

1 commentaire:

  1. Ma foi oui, on a beau être pauvre en occident, on en est pas moins supportée dans son mode de vie par une platrée de spoliation et de prédation, d'esclaves là-bas au loin. C'est sur leur dos que c'est éteint la lutte sociale.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.