mercredi 13 février 2013

Elles achètent le père de leurs enfants par catalogue

Elles achètent le père de leurs enfants par catalogue
France 2 via Egalité & réconciliation, 13/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien

2 commentaires:

  1. "Bienvenue à Gattaca" : tout est dedans !

    Sinon est-ce que la banque de sperme assure la garantie et le SAV ?

    Entre ça et la GPA, on voit bien la propagande en route pour le Meilleur des mondes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord avec toi. le plus grave finalement c'est de constater a la fois la marchandisation de l'humain, l'orchestration du déracinement par rupture légitimée de la filiation et au final un eugénisme confondant et oh combien soluble dans les tentatives avortées des nazis qui, déja, oeuvraient dans leurs recherches sur des cobayes humains sur la gemmelité avec comme unique perspective la reproduction a la chaine de l'aryen-typifié: " l'homme nouveau " de cette époque noire. On retrouve un courant similaire dans la philosophie libertarienne ou " l'homme augmentée " constituerait l'etape ultime: l'idée serait alors de consocier les nouvelles technologies(NBIC) et le mercantilisme induit par un usage parfaitement compris et légitime ( car deja constitutif de notre environnement).Au fond ce qui est réellement recherché est tout autant la conjuration de la mort (corps-esprit) comme processus entropique inéluctable a travers une pensée nihiliste( l'au dela n'existant pas) tout en y associant l'idée de toute puissance dans son acception religieuse: l'homme-dieu, supérieur a l'homosapiens de base mais pas "pragmatiquement" si sapiens que cela car trop enraciné dans le terreau fertile et contraignant de la morale (chrétienne, juive, musulmane.....).NB: lire herman rauschning dans "hitler m'a dit" ou encore nietszche dans "l'antechrist" afin de saisir l'impalpable horreur que constitue l'inhumanité de la pensée nihiliste poussée a ces extremes.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.