samedi 23 février 2013

Il n'y a plus que 38% de français à considérer "la construction européenne comme une source d’espoir", contre 61% en 2003 et 50% fin 2011

Sondage : l’Europe, on n’y croit plus
Le parisien, 23/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
C’est un sondage qui fera certainement mal au cœur à tous ceux qui défendent encore ardemment l’idée européenne. Alors que la crise économique s’accroît et que les plans d’austérité se succèdent dans les 27 pays de l’UE, les Français n’ont jamais été aussi désenchantés vis-à-vis de l’institution bruxelloise.

Ils sont seulement 38% à considérer la construction européenne comme une source d’espoir, selon une enquête exclusive BVA réalisée pour l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris*). Alors qu’ils étaient 50% fin 2011 et même 61% en 2003!


Une question me titille quand même... Le jour où les méthodes d'abrutissement du peuple ne suffiront plus, et que la "démocratie" ne sortira plus les résultats que l'oligarchie meilleur-des-mondesques veut, comment ils vont faire pour continuer quand même leur agenda ?

En bonus, sans surprises, il apparaît de plus en plus clair que leur "démocratie" supra nationale (et donc supra populaire, au sens de peuple) ne peut aboutir que très rapidement à une capture totale du pouvoir par la corporatocratie et les groucho-banques, n'en déplaise aux idiots utiles d'extrême gôche, spécialisés dans la haine de soi, des frontières et des peuples enracinés :
'Les députés européens copient-collent des textes d'amendement fournis par des lobbyistes'
express.be, Audrey Duperron, 22/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les députés européens sont en train de plancher sur une nouvelle mouture de la réglementation en matière de protection de données, qui date de 1995, sur l’invite de Viviane Reding, la Commissaire Européenne à la Justice. Jan-Philipp Albrecht, un rapporteur, a émis une nouvelle proposition de réglementation ; mais son rapport a été vivement critiqué par un député européen, Alexander Alvaro, qui a estimé que le rapport était trop vague, et pire, que des pans avaient été copiés-collés à partir d’un document de Bits of Freedom, une association qui se consacre à l’Internet.

Ce n’est pas la première fois que quelqu’un constate que les Eurocrates semblent copier-coller allègrement des textes qui leur sont soumis par des lobbies, affirme le Wall Street Journal, qui rappelle que Europe-v-Facebook, l’association créée par Max Schrems, un étudiant autrichien en droit qui avait voulu mettre ses études en pratique, et avait demandé à Facebook de lui restituer ses données personnelles, avait lui-même constaté que les députés étaient très influencés par le lobbying.

Le site Lobbyplag.eu, a ainsi mis en évidence que des amendements proposés par des députés européens semblaient être en fait des reproductions émanant de documents fournis par Ebay, Amazon, ou encore la Fédération Bancaire Européenne. Des extraits de ces textes qui présentent des similarités (quand ils ne sont pas identiques) avec les amendements soumis au Parlement Européen peuvent être consultés ici (.pdf).

2 commentaires:

  1. J'espère que ca pètera (le plus en douceur possible) avant que nos élites aie le temps de refermer la cage ou on est placé. S'ils arrivent à faire passer le traité transatlantique puis faire monter la fibre régionnaliste dans le coeur des gens, c'est cuit.

    RépondreSupprimer
  2. "Une question me titille quand même... Le jour où les méthodes d'abrutissement du peuple ne suffiront plus, et que la "démocratie" ne sortira plus les résultats que l'oligarchie meilleur-des-mondesques veut, comment ils vont faire pour continuer quand même leur agenda ? "

    Pour garder le pouvoir il faut :

    -une population qui a peur de l'avenir, ça c'est fait,
    -une population malade, déremboursement des frais médicaux, pandemies vraies ou fausses, ça on a commencé,
    -une armée forte, ça c'est pas gagné!

    Pour ceux qui me traiteraient de paranoïaque, je répondrais que quand tout va bien les paranoïaques sont ridicules et quand tout va mal les paranoïaques sont vivants.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.