dimanche 10 février 2013

Italie : Beppe Grillo devant Monti dans les sondages

Un article italien qui recense tous les sondages d'intentions de vote des différents instituts italiens.

Je vous mets les derniers avec des entrées au 8 et 9 février :
Chi Vince le Elezioni. Gli Ultimi Sondaggi
New Storm, Tommaso Cereda, 08/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien






Si on fait la moyenne des derniers scores de chacun de ces graphiques, j'arrive à :
   Gôche des socialiseurs de pertes : 35%
   Berlusconi : 29%
   Monti : 13,6%
   Beppe Grillo : 15,4%

Et la tendance n'est clairement pas pour la coalition de la fausse gôche d'eurobéats bailouteurs de banquiers...

Grillo est même passé devant Monti...

Faut pas trop se faire d'illusions, mais sait-on jamais... Visiblement, ça se joue à 4 points...

1 commentaire:

  1. Ah ? J'ai peur que tu regardes le "doigt" mon cher Tonio... en loupant la "lune".

    Moi j'ai une autre lecture.

    La super coalition = gôchô bêta + Berluluconcon = 64 %.

    Il est où le problème ?

    Pépé = FN. Sympa, excitant, l'"establishement" peut se faire peur avec lui... Mais rien. Aucun effet concret.

    Monti = le pseudo centriste concon.

    Donc je résume (les gars vous êtes vraiment naifs) :

    -Monti la crapule banquière est impopulaire. Ces "pseudo" reformettes ne cassaient pas des briques pourtant.

    -bilan : les italiens sont très, très en "colère". Et en bons veaux, ils ont donc décidé de sortir... Monti.

    -parfait. Sauf que pour cela, les gocho bobo idiots utiles du Système voteront comme d'habitude pour les partis de "goche". Et les "conservateurs" vexés, voteront pour Berlusconi, histoire d'emmerder Monti.

    Voilà. Et tu appelles ça un changement ?

    Je vous rappelle que la coalition gôche est constituée (un cas d'école) de :
    "Parti démocrate, différentes formations de gauche et d’extrême-gauche, ainsi que le Parti populaire du Tyrol du Sud (régionaliste, conservateur) et deux ou trois petits partis centristes."

    Une synthèse comme dirait Audiard ! Un bon pâté de crétins, contents, satisfaits d'eux-mêmes, petits soldats au service de ce qu'ils "dénoncent" ("tous ensemble, tous ensemble").

    Des larbins.

    Bref... au mieux... l'Italien devient moyennement (gôchement) ingouvernable.

    Au pire... la coalition gogo bobo a la majorité.

    Voilà. Avec une telle configuration ton thermomètre "changement réel" et bien il ne bouge pas d'un iota.

    Angleterre, Grèce, Espagne, Pays-Bas, France, Italie et Allemagne en septembre prochain... c'est le même scénario.

    A chaque fois.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.