vendredi 1 février 2013

La baisse du yen va forcer l'Allemagne a dévaluer l'euro

L'euro est revenu à 1,37$... Mais plus que le dollar, c'est la récente chute brutale du yen qui va forcer l'Allemagne à réagir, alors que le Japon se bat sur les mêmes produits que l'Allemagne (voitures, machines outils...) :

The Most Hated Chart In All Of Germany
Business Insider, Joe Weisenthal and Matthew Boesler, 01/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien

4 commentaires:

  1. http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130201trib000746361/l-indice-big-mac-confirme-la-realite-de-la-guerre-des-monnaies.html

    RépondreSupprimer
  2. Y a personne qui s'arrête 5 minutes pour se dire qu'on est vraiment tombé sur la tête pour vouloir que notre monnaie baisse. On ne va pas de plaindre que les étrangers nous donnent plus de marchandises pour moins d'argent ???

    Nos économies sont tellement mal foutu qu'on s'empresse de vouloir refiler ce qu'on produit aux étrangers pour le moins cher possible ... c'est risible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne dois pas travailler en usine contre des concurrents japonais....

      Supprimer
  3. La monnaie est une arme.

    En ayant une monnaie trop forte, on peut effectivement temporairement se faire plaisir en allant acheter par cher chez les autres. Notre monnaie devrait alors se dévaluer mécaniquement (nous sommes en demande pour d'autres devises pour nos achats à l'extérieur), et nouvel un équilibre reprendrait son droit.

    Mais dans le cas de manipulations (banque centrale), cet équilibre ne revient pas. La situation est alors notre appareil productif qui s'expatrie ou qui rouille par sa sous-utilisation. A terme, on devient dépendant de l'étranger.

    C'est très pervers. C'est clairement la stratégie des chinois par la sous évaluation du yuan.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.