mercredi 13 février 2013

La France abandonne son objectif de baisse de déficit public

Et beh, des promesses de Hollande, notamment de remise en ordre des finances publiques et de nettoyage des écuries d'Augiasse la dépense publique, il ne va finir par rester que le mariage gay, alors que c'est pour tout le reste qu'il a été elu...

Comme par hasard...

En même temps, attendre de la gôche qu'elle attaque frontalement sa clientèle de petits rentiers qui biberonnent à la dette et à l'argent des autres   

Déficits : la France ne tiendra "probablement" pas son objectif, selon Fabius
Le Point, 13/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Paris prévoit de réduire ses déficits publics en 2013 à 3 %. Le ministre des Affaires étrangères juge cet objectif difficilement atteignable.

Au passage, comment il peut être l'ennemi de la finance sans être celui des déficits publics qui la nourrissent ?

Bref... La chute continue... Si tout n'a pas sauté avant, je vous parie qu'on finit le quinquennat d'Hollande à plus de 100% de PIB de dette publique officielle.

6 commentaires:

  1. Toutes les dotations de l'état sont en baisses. Toutes.
    Si, Hollande s'attaque à la dépense, si, si.

    Par contre, il ne peut pas grand chose sur les collectivités territoriales...Adressez-vous à vos élues locaux de gauche comme de droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est FAUX.

      Les dépenses de l'état augmentent. Vérifiez les données.
      *************
      http://tinyurl.com/cwzbx5d

      Vendredi, Bercy a précisé que les dépenses avaient augmenté l'an dernier à 374,2 milliards d'euros, contre 365,3 milliards d'euros en 2011 et que les recettes avaient progressé à 282,5 milliards d'euros, contre 271,4 milliards d'euros.

      ***************
      Certes moins vite qu'avant, mais tout de même. L'"austérité" est un mythe.

      Et pour une raison très simple : les politiciens ne peuvent pas réellement baisser les dépenses de l'état... car l'effet recessif serait immédiat et brutal (puisque l'économie française est grosso modo "soviétisée", c'est à dire basée pour une grande partie sur la dépense publique au sens large).

      Supprimer
  2. Bof, a quoi bon tenir ces objectifs puisque la BCE veille au grain et monétisera ce qu'il faut pour tenir les marchés en laisse.
    Les taux ne remontent toujours pas.

    A mon avis, contrairement au GEAB 71, on est parti pour un bon moment de gentille glissade pleine de bisous.
    Ca va se dégrader tranquillement. Jusqu'à ce qu'un peuple ou un autre craque.

    Les faillites de banques, ca n'existe plus. Les faillites d'état non plus. Reste l'instabilité politique.
    MLP a lu et parlé de Obertone. Ca c'est la vrai news du moment. La colère monte. Mais les seuls sont encore loin.

    L'argentine a tenu 20 ans avant que les gens ne retirent les sous des banques. De toute manière les gueux ne savent pas quoi faire d'autre, ni ne veulent risquer de perdre un peu. Alors, le statu quo durera autant qu'il le peut.

    Enfin, remarquez que les révoltes de la faim de 2013 pourrait bousculer un peu. Mais pas chez nous. Pas encore.

    RépondreSupprimer
  3. Il peut économiser tout ce qu'il veut, de toute façon c'est cuit. Même si l'objectif des 3% était tenu, il faudrait 3% de croissance pour compenser. On en aura même pas 1%. Regardons les courbes du pétrole, les grandes compagnies sont toutes en réduction. A moins de trouver une source d'énergie abondante dans les 5 ans qui arrivent, on échappera pas à une énorme dépression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vroum, Vroummmmmm, VROUM, vroummmmm, freineeee !! VROUMM, vroummm, vroummmmm; freine !!! Vroum! freine ! VROUMMMMMMM, vroumm, vroummmmmmm, FREINE !

      A un moment donné faut juste arrêter de gaspiller.
      L'énergie EST abondante.

      Supprimer
  4. "La France abandonne son objectif de baisse de déficit public"

    En voilà une surprise ! [\irony off]

    "Et beh, des promesses de Hollande, notamment de remise en ordre des finances publiques"

    ????

    Ultimement, ceux qui proposent la remise en ordre des finances publiques sont ceux qui proposent de réduire le nombre de fonctionnaires. C'est ça, l'assainissement structurel à long terme.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.