mercredi 6 février 2013

La France qui ouine

Un millier d'usines rayées de la carte depuis 2009
La Dépêche, 06/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Selon l'étude du cabinet Trendeo, la France a perdu plus d'un millier d'usines en seulement quatre ans.



Retraites complémentaires, l'heure de vérité approche
La Tribune, Jean Christophe Chanut, 06/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Patronat et syndicats, gestionnaires des régimes de retraites complémentaires Arrco (salariés) et Agirc (cadres) , se sont réunis aujourd'hui pour tenter de trouver des mesures urgentes pour renflouer ces régimes en grande difficulté. le Medef propose, à titre conservatoire, de revaloriser, le 1er avril, les pensions d'un montant inférieur de un point à celui de l'inflation. Une règle qui pourrait s'appliquer aussi pour les deux, voire les cinq années suivantes. Les syndicats, eux, demandent une hausse des cotisations.
Notez la constante quand même... "Les syndicats, eux, demandent une hausse des cotisations"... Au moins, c'est clair... La croulantocratie syndicale est un rouage indispensable du conflit de générations...


Et on finit avec une bonne blague et Hollande qui se plaint de l'euro trop fort   

La charge de François Hollande contre l'euro fort
Le Monde, 06/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien


L'exhortation est, pour le chef de l'État, l'occasion de s'inscrire dans une autre tradition bien française : celle visant à critiquer le niveau de l'euro, jugé surévalué. "Une zone monétaire doit avoir une politique de change, sinon elle se voit imposer une parité qui ne correspond pas à l'état réel de son économie", a-t-il insisté.

L'euro évolue actuellement autour de 1,35 dollar. Soit une hausse de plus de 12 % depuis l'été 2012. Symbole d'un retour à meilleure fortune de l'union monétaire, cette hausse suscite l'inquiétude du gouvernement français. A en croire le ministre de l'économie, Pierre Moscovici, l'euro est "fort, peut-être d'ailleurs trop fort".

Ce qui m'incinte à vous pousser cet excellent commentaire de yp :
Remarque, en France, le projet de réforme du SMIC est passé au conseil des ministre aujourd'hui : il prévoie notament l'indexation du salaire minimum sur "l'inflation mesurée pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie". Comprenez : indexation sur logement... Mais surtout alimentaire et énergie, les deux composantes qui augmentent le plus vite.

On voudrait donc faire pareil que les japonais... Mais ça ne marchera pas ! Car il faudrait que nos "élites" acceptent de sacrifier l'euro : blasphème !

Ce sera donc la compétitivité économique qui va morfler sous le poids des charges (masse salariale.) Et qui dit perte de compétitivité dit... Entreprises en difficulté, licenciements, augmentations du nombre de bénéficiaires des dispositifs sociaux... On fera donc plus de dettes qu'il faudra payer en augmenant les charges qui vont impacter la compétitvité... Ect.. Ect... Ect...

Jusqu'au coup de sifflet final ou là il faudra payer l'addition. Ne vous inquiétez pas pour vos "élites", elles feront payer au petit peuple leur incurie. Peuple d'ailleurs largement coupable d'avoir installé ces gens-là aux manettes (*).

yp

(*) Droite, gauche, centre, Marine, le postier ou Méluche - le peuple à voté à l'unanimité pour cette politique. Il est donc juste qu'il en paye le prix.

Pour ma part, vous savez ce que j'en pense. Destruction du capital fictif, et on arrête d'essayer d'honorer les fausses créances par l'inflation et la rigueur... Mais bon, même dans leur logique inflationniste, nos socialistes français se trouvent à devoir choisir entre l'euro et leur doctrine keynésienne... Et vous verrez qu'ils choisiront toujours l'euro, c'est à dire l'idéal mondialiste franc maçon de nouvelle Babel...

3 commentaires:

  1. Je suis juste halluciné des exégètes faites dans la presse et sur les blogs sur le discours de Hollande au parlement européens sur la monnaie, voici dans le texte ce qu’il a dit :
    « l’euro ne peut fluctuer selon les humeurs du marché au risque de mettre en danger les efforts de compétitivité des pays de la zone euro, et qu’il fallait réfléchir à la place de notre monnaie dans le monde ». Soit je veux bien défendre des réformes structurelles dans mon pays et dans le sud de l’europe mais si il suffit à un pays de manipuler sa monnaie pour ruiné tout c’est effort « certains pays comme les Etats-Unis ou la Chine utilisent aussi leur taux de change à des fins de soutien de leur propre croissance, donc nous devons agir au niveau international pour faire valoir nos propres intérêts ».
    Il faudra sortir du cadre :
    « Il ne s’agit pas d’assigner de l’extérieur un objectif à la BCE qui est indépendante, mais d’engager l’indispensable réforme du système monétaire international, car sinon nous demandons à des pays de faire des efforts de compétitivité qui sont annihilés par la valorisation de l’euro ».
    Il parle de l’indispensable réforme du système monétaire (dollar monnaie de réserve et du commerce mondial, et devise soi-disant flottante), il ne dit pas je vais faire tourner la planche à billet !! Il faut comprendre la réalité et la portée de ces phrases : Tant que les monnaies seront manipulées, on pourra être en récession comme nous le sommes plus ou moins depuis 2 ans en zone euro, et avoir une monnaie qui s’apprécie, et donc ne jamais sans sortir!! Nous sommes en guerre économique, ne l’oublions pas !! Charles Gave dans les experts la dit la guerre des monnaies c’est la fin de la mondialisation (du moins la mondialisation actuelle) !!
    Il prône que l’Europe milite au retour à un système monétaire plus stable et moins manipulable : Le retour à un étalon métallique pourquoi pas ???
    De plus il a aussi fait valoir le fait que l’Europe à le devoir de définir une nouvelle ambition et ne doit pas attendre les USA en matière de politique extérieur et de défense (ex : le Mali)
    La position de l’Allemagne est simple :
    On ne touche pas notre monnaie, bah oui forcément l’euro et leur politique mercantiliste non coopérative leur permet d’être, c’est faite au détriment des européens du sud : principalement la France et l’Italie !! Bien fait pour nos gueules on avait qu’à pas se laisser entuber, mais il faut que cela change !!! Et puis comme Allemagne est le pays le plus compétitif, si l’industrie s’écroule partout sauf chez elle, elle en sortira comme la seule puissance industrielle d’europe !!!
    Arretons de croire que l’Allemagne veut nous protéger de nos travers (dévaluation), Allemagne utilise nos faiblesses pour nous tuer !!
    On ne vire surtout les USA, il soustraite leur défense au USA de puis 60 ans avec à la clef de grande économie en terme de dépense militaire d’état !! Si on enlevait le coût au budget de l’état de nos armes de dissuasions et de projections (missiles tactiques, sous marin, porte avions) et nos bases militaires extérieures (Djibouti, les tom ne servent qu’à la stratégie militaire) je pense que nous serions moins déficitaire !!
    Je ne suis pas Hollando-béat : les farces occupationnelles type salle de shoot et mariage gay me donnent envie de vomir, mais il faut admettre qu’à l’internationale et en stratégie, il est plus fin qu’il n’y parait !!

    RépondreSupprimer
  2. Pour le SMIC ça peut être une sacré bombe à retardement:
    l'inflation officiel sur les produit alimentaire était (de tête) de 3.5% en 2011. C'elle retenu pour ces calculs (inflation générale) d'à peine 2%, si l'immo chute de + de 2% / an et que j'ai bien suivi le raisonnement on aura mécaniquement une baisse du SMIC.

    baisse du SMIC + hausse de 3 ou 4% de la bouffe: effet ciseau rapide.

    donc 3 questions pour vous amis lecteur:
    - j'ai bien saisi la nouvelle méthode de calcul ?
    - de combien l'immo peut baisser dans les 4 ans à venir ?
    - que fera hollande si ça baisse de ... mettons 5% l'an ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne fera rien, ce n'est pas sur le prix de l'immo, mais sur l'évolution des loyers... Normalement les deux sont liés... Quoique depuis 2002 ce n'est pas le cas... merci les taux trop bas.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.