mardi 5 février 2013

Le cas Beppe Grillo, la réussite politique qu'il faut à tout prix cacher aux français

Si vous n'entendez jamais parler de Beppe Grillo et de son mouvement 5 étoiles dans la propagande de la dictature maçonnique démocratie fraônçaise, ne vous inquiétez pas, c'est normal...

En attendant...

Mouvement 5 étoiles
Wikipedia (en Français texte en français )
→ lien
En 2012, on le crédite désormais de 19% d'intentions de vote au niveau national (SWG, juin 2012). Lors des élections anticipées de l'Assemblée régionale sicilienne le 28 octobre 2012, le Mouvement se classe au 3e rang des coalitions et devient le premier parti de Sicile, avec plus de 18 % des voix.
Dans le dernier sondage, il est à 14%...

Dans le mouvement 5 étoiles convergent les thèmes issus de l'écologisme et de l'antipartisme. Promouvant la participation directe des citoyens dans la gestion des affaires publiques à travers des formes de la démocratie digitale, le mouvement utilise les réseaux sociaux comme un moyen d'information s'exerçant sans censure, permettant une grande liberté. ce mouvement vise à changer radicalement la société, mais aussi la façon de faire de la politique. Du point de vue économique, il embrasse les théories soutenant la création d'emplois «verts» et rejetant ce qui est coûteux et polluant, comme les incinérateurs, et aspire à une meilleure qualité de vie et une plus grande justice sociale. Le mouvement des 5 étoiles propose l'adoption de projets de grande envergure en faveur de l'informatisation, de la conservation de l'énergie, de l'élimination des déchets, et de la protection du territoire face à l'ultra-urbanisation. Il se définit comme "hors du clivage gauche-droite" mais d'après une enquête de l'Istituto Cattaneo, une écrasante majorité des électeurs du mouvement serait issue des partis de centre-gauche, d'après un article de Massimo Gramellini pour La Stampa[réf. nécessaire]










Va z'y Beppe... Ton programme, ça fume un peu la moquette. Mais t'as l'essentiel : la démocratie directe. Le reste, c'est accessoire, on s'en fout. Le peuple décidera. Tant que ça envoie aux chiottes cette escroquerie de démocratie représentative, c'est parfait. Fous la merde dans leur petit monde kleptocratique et de démocratie bidon...

8 commentaires:

  1. ok 10000000000...fois avec toi et Beppe!

    vite le même ici et partout

    merci encore pour ton boulot d'IDN!

    RépondreSupprimer
  2. "Promouvant la participation directe des citoyens dans la gestion des affaires publiques à travers des formes de la démocratie digitale [...] Le mouvement des 5 étoiles propose l'adoption de projets de grande envergure en faveur de l'informatisation, de la conservation de l'énergie, de l'élimination des déchets, et de la protection du territoire face à l'ultra-urbanisation.[...]"

    Putain, on signe où ??

    Informatisation de l’État + e-démocratie directe + optimisation du recyclage sont pour moi le b.a.-ba de la stratégie long terme à mettre en place :

    > informatisation de l’État et des administrations : un État moins coûteux et plus efficace en généralisant la démat et les procédures automatiques ou en ligne (même si ça suppose un peu plus de "flicage" puisqu'on force les télédéclarations et les paiements électroniques)
    > e-démocratie : consultations directs sur tels ou tels sujets, plus jamais besoin de sondages ni de débats puisqu'il y a le vote électronique (avec authentification forte, pas d'urnes électroniques passoires, pas de SI sous traité à une obscure SSII...)
    > Normes contraignantes sur les produits fabriqués ou importés qui comportent des métaux rares ou stratégiques pour faciliter leur démantèlement et leur recyclage, même s'il s'agit ici d'avantage d'investir à perte au début pour asseoir une avance technologique lorsque les prix seront suffisamment élevés pour rentabiliser la filière.

    D'ailleurs à ce propos, sur Rhodia:
    "Le recyclage est un des piliers de notre propre approvisionnement, de notre rentabilité car cela nous permet d'accéder à des prix en dessous de ceux du marché, et il nous permet d'effectuer un travail sur des terres rares impures apportées par des clients, ajoute le directeur.

    Dans une usine qui produit 10.000 tonnes de terres rares chaque année pour un marché mondial de 150.000 tonnes, le recyclage représente encore de petites quantités."

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130130.REU6214/recyclage-des-terres-rares-l-idee-lumineuse-de-rhodia.html

    RépondreSupprimer
  3. Oué enfin, centre gauche, ça veut dire "plein de zoli rêves", mais aucune culture économique de base, donc le "on fait de l'écologie mais sans pétrole ni chercheurs", ca va vite se ramasser contre le mur de la réalité.
    Comme l'Egypte, ils étaient tout content d'avoir chassé le méchant dictateur, mais mince, ils sont ou les jobs et la bouffe ??? toujours pas la...

    Comme on l'a déjà dit, pour s'en sortir, c'est par la voie du capitalisme cognitif élitiste.
    La démocratie directe du neuneu / citoyen qui va nous sauver des méchants banquiers ... j'ai des doutes. Mais bon, tant mieux s'ils y parviennent et que je me trompe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais on s'en tape du programme !

      L'idée est de casser le système, en le grippant. Si ce type peut avoir des députés, empêchant la formation d'une coalition, alors nous sommes gagnants.

      Après des années d'arnaques aux programmes justement, aux politiques "responsables" du type UMPS... on a vu le résultat. 30 ans que ça dure bon sang Yoananda !

      Maintenant, la seule solution est de créer le désordre.

      Donc Pepe machin, bidule, les néo nazis grecs, les staliniens, n'importe quoi.

      Au stade de notre asservissement collectif, c'est la seule solution.

      Le chaos. Lui seul nous permettrait d'espérer (aucune garantie de succès) un réel changement.

      Sinon l'alternative c'est quoi ? Monti ? Pendant 4 ans encore ? Rajoy ? Hollande ? Merckel ? Van Rompuy ? Barroso ? Le reich bruxellois de 1000 ans ?

      Foutons les dehors. TOUS.

      Supprimer
    2. Tiens un papier dans le monde.

      http://italie.blog.lemonde.fr/2013/02/05/et-beppe-grillo-montait-montait/

      Comme d'hab', ce sont les commentaires qui sont les plus savoureux.

      Alors les gauchistes de service nous expliquent que :

      -Beppe = populsme = .... fascisme.

      Bien entendu. L'honneur est sauf. Au suivant !

      Supprimer
  4. Ne serait-ce pas Roland Magdane ?

    Ca me rappelle un peu l'UPR de François Asselineau, qui est de droite alors que la gande majorité de ses adhérents et sympatisants est de gauche ; ce qui ne les empêche pas de se retrouver sur quelques sujets pour eux prioritaires (sortie de l'euro, ...)

    --neuneu

    RépondreSupprimer
  5. Bon ben en ce moment même sur le JT de France 2, un reportage sur Beppe Grillo...

    Et pas franchement à charge...

    J'ai été mauvaise langue là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, les connivences sont nombreuses mais on est pas en Russie (le pays des vrais hommes, pas PD) tout de même !

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.