dimanche 10 février 2013

Le monde politico-médiatique silencieux face aux révélations de Takieddine

Le monde politico-médiatique silencieux face aux révélations de Takieddine
Le journal du siècle, 09/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien


Alors que le monde politico-médiatique s’attardent sur Depardieu et le mariage pour tous, les déclarations de Ziad Takieddine sont, elles, passées sous silence.

C’est volontairement que Le Journal du Siècle a attendu quelques jours afin de voir ce que la presse mainstream et les chaînes d’information allaient dire sur les bombes posées par Ziad Takieddine lors de l’émission de Laurent Ruquier sur France 2, « On n’est pas couché ». Au final. Un monde politique et médiatique qui a décidé volontairement de se murer dans le silence. Mais pourquoi ?

Tout d’abord parce que l’homme d’affaires franco-libanais a réaffirmé, entre autres, que la guerre en Libye, soutenue par les médias ainsi que par la plupart des hommes politiques de gauche comme de droite, a été fabriquée de toutes pièces dans l’objectif, entre autres, d’assassiner Mouammar Kadhafi. Pourquoi ?

Parce que Mouammar Kadhafi détenait des preuves tangibles impliquant Sarkozy et plusieurs hommes politiques français dans des affaires de corruption au plus haut sommet de l’État français.



Fâché de la décision de la France de reconnaître les rebelles du Conseil national de transition libyen (CNT), Khadafi avait menacé Nicolas Sarkozy de révéler un «grave secret» sur le financement de sa campagne présidentielle de 2007. Au printemps 2011, sur les ondes d’Euronews, Seif al-Islam Kadhafi a affirmé détenir des preuves selon lesquelles son père avait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, ce qu’a rappelé Takieddine, à hauteur d’au moins 50 millions d’€.

Enfin, à l’automne dernier, le journal italien Corriere della Sera et le quotidien britannique Daily Telegraph ont affirmé que les services secrets français avaient exécuté Kadhafi.

Le témoignage de Takieddine semble fournir un maillon manquant sur cette affaire puisqu’il a révélé avoir eu une rencontre au mois de décembre dernier, avec le neveu d’un très important ancien responsable du régime Kadhafi qui croupit dans les geôles libyennes. Lors de cette rencontre secrète, Takieddine aurait pris connaissance d’éléments de preuves tangibles. Des enregistrements vidéos, des CD et des documents, qui documentent un véritable système de commissions illicites qui dépassent les 400 millions d’euros sur une période allant de 2007 à 2011. Ces éléments seraient dans un coffre hors de France en attendant que la justice française les demande.

Zia Takieddine affirme avoir vu dans ces vidéos, des hommes politiques français recevoir, lors de différentes rencontres, des paiements. On y découvrirait également des informations concernant les comptes bancaires, les transferts, les sociétés-écrans, etc.

Si les révélations de Ziad Takieddine s’avéraient exactes, elles risqueraient de terrasser une grande partie de l’«establishment» français.

D’ailleurs, la justice française veut entendre Ziad Takieddine dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à ce sujet.

7 commentaires:

  1. Il se ne passera... rien.

    Regarde l'attentat Karachi (2008) et la campagne Balladur (1995)... En 2013, c'est toujours dans les limbes.

    Et avant cela ? Qui se souvient des contrats de Mitterrand, des "affaires" autour de lui... Stupéfiant.

    Les "frégates de Taiwan" ? 1991. Dumas et Mitterrand donnent leur accord pour un contrat de 14,7 milliars de français (somme "gonflée" aux com'). 3,6 milliards de francs (de com').

    etc. etc.

    La Ripoublique aurait déjà dû sauter des dizaines de fois.

    Et ?

    Rien. On en parle un peu dans la presse, avant de passer au mariage gay. La justice met 20 ans à inculper quelques gogos.

    Et basta.

    Du velours...

    Les veaux ont une memory span de 3 mois. Et malgré cette corruption généralisée, ils continuent à aller voter. Un coup UMP, un coup PS. Ils sont contents. Heureux presque. Ils râlent un peu parfois... mais rien de bien méchant.

    C'est magique. Et si facile.

    Totalement magique.

    Vous seriez aux commandes, les vraies, vous... Vous n'en profiteriez pas, vous ?

    RépondreSupprimer
  2. A mon avis il aura un accident de voiture dans pas longtemps celui-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il a déja eu l'accident,lis sa bio,il s'en est sorti de peu.c'est pour cela qu'il cause

      Supprimer
  3. "Le monde politico-médiatique silencieux face aux révélations de Takieddine"

    Quelles révélations ? Qu'on nous donne les preuves elles-mêmes au lieu de répéter qu'elles existent, "si si croyez-nous". Pour l'instant je ne vois rien de concret.

    "assassiner Mouammar Kadhafi. Pourquoi ? Parce que Mouammar Kadhafi détenait des preuves tangibles impliquant Sarkozy et plusieurs hommes politiques français dans des affaires de corruption"

    Cela peut aussi bien être vu comme une raison empêchant toute attaque contre Kadhafi. Kadhafi n'aurait eu qu'à balancer les preuves dès qu'il a été attaqué. Il y a quand même eu plusieurs mois entre l'attaque de la Libye et la mort de Kadhafi. Mais rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, les petites causes ne justifient pas les grands effets. La guerre c'est pour les ressources pétrolières, et regagner l'influence perdue dans la région.
      Que Kadhafi se soit cru protégé à titre perso par les secrets qu'il détenait contre Sarko, c'est probable. Il devait les conserver comme une assurance-vie.
      Et de toute manière, les manipulations d'argent à des fins politiques n'ont jamais provoqué la chute des présidents, chez nous. Nota : ces millions n'ont certainement pas servi à des fins d'enrichissement personnel, mais plutôt pour tourner la loi sur le financement des partis politiques.
      Les vrais scandales, ce sont les conférences rémunérées en centaines de milliers d'Euros. C'est ça, la corruption, la vraie. Elle est d'autant plus pernicieuse qu'elle est décalée. Mais le public a les yeux ailleurs.

      Supprimer
  4. La gauche est étrangement muette sur cette affaire qui aurait du les rendre hystériques. Ca rappelle le deux poids deux mesures il y a quelques années : silence radio sur Karachi, jacasseries hystériques sur les magouilles de Woerth-Bettencourt. On parie combien que les socialos ont eux aussi palpé du pétrodollar de Kadhafi ?

    Bref. Les magistrats étant eux aussi tout autant corrompus, la ripoublique des mallettes a encore de beaux jours.

    RépondreSupprimer
  5. Rien à attendre de cette république bananière qu'est devenue la France, avec des élites mafieuses, pourries jusqu'à la moelle.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.