samedi 9 février 2013

Les vrais jeunes (peuvent dégager vite fait)

Les vrais jeunes (peuvent dégager vite fait)
Marianne, Claude Askolovitch, 07/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien


Les vrais jeunes seraient donc les vieux, et celui-la notamment, léger comme l'éternité. Sans aucun doute plus réjouissant en couverture que le stagiaire de 20 ans qui apporte le café à tous les d'Ormesson du pays, ou le diplômé au chômage, ou celui qui n'est même pas diplômé ou si mal et dejà perdant avant d'avoir joué, ou l'exilé par force, pas pour les impôts mais pour crouter ou juste respirer loin de ce pays où il est en trop.

Les vrais jeunes de ce pays, pas ceux d'une pirouette éditoriale, pas ceux d'une couverture buzzante, les jeunes de l'âge, sont de trop ici, superflus à la comédie des installés.

Évidemment encore, il devrait, ce vingtenaire en colère, ne pas se tromper de cible. Les vieux que l'on nous donne en exemple dans notre fin du monde sont les usufruitiers de tous les privilèges, de la naissance et des talents. C'est d'Ormesson qui nous éclaire, pas le quinquagénaire d'une usine de pneumatiques au corps brulé par la tâche, et bientôt sur le pavé pour avoir cru résister aux raisons du patron. Celui-la sans doute est un vrai vieux, kleenex, rebut, usagé, obsolète, et ce qui est promis aux gamins qui ne seront pas d'Ormesson.

3 commentaires:

  1. D'habitude je trouve Claude Askolovitch plutôt désagréable mais sur ce coup il tape dans le mille !

    Le terme de croulantocratie que tu emploies souvent est parfaitement justifié.

    RépondreSupprimer
  2. Bon après d'Ormesson n'est pas spécialement coupable de quoi que ce soit...

    RépondreSupprimer
  3. Oui ce n'est pas vraiment cette génération de retraités qui nous a foutu dans la merde (nés avant 1933, ont connu la guerre et son cortège de privations, c'est le monde d'avant), ni même leurs enfants puisqu'ils ont un peu "jeunes" pour être les parents des baby-boomers soixante-huitards.

    J'ai quand même tiqué quand j'ai vu cette une circuler sur le web. J'ai du me pincer pour réaliser que ce n'est pas un fake. Enfin le point tout ça, j'ai encore plus de mépris pour eux que pour l'ex-pravda sarkozyste (le figaro) et la nouvelle pravda hollando-bobo-compatible (libé).

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.