jeudi 14 février 2013

L'étape suivante : vers l'euthanasie des vieux pauvres

L'Ordre des médecins esquisse un premier pas vers l'euthanasie
Nouvel Obs, 14/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le Conseil envisage, pour la première fois, qu'un collège médical permette une "sédation terminale" pour des "situations exceptionnelles".



Le titre du post est provocateur... Aujourd'hui...

Naturellement, tout ça se fera par étapes. On en est pour l'instant tout juste à faire accepter l'idée de l'euthanasie.

L'idée du traitement médical différencié selon que l'on aie les moyens ou non viendra plus tard...

Les japonais nous ont pourtant déjà donné un avant-goût de ce qui est recherché...
Japon : les vieux priés de "mourir", et vite
Metro, 25/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le ministre des finances japonais a du s'excuser publiquement après avoir demandé aux personnes âgées de mourir rapidement pour faire des économies.

En soi, le droit à mourir ne me semble pas une aberration, et je ne tiens pas moi même à finir tout liquide à me faire dessus, indigne, sans reconnaître mes proches.

Mais alors que l'occident est ruiné, en plein vieillissement, et dirigé par les carnassiers de l'hyper classe attalienne qui ne cache plus son admiration du Meilleur des Mondes, de la même manière que le mariage homo ouvre la voie à l'humanité en bocal, l'euthanasie ouvre la voie à l'élimination de tout ceux qui coûtent trop cher...

Je rappelle la conférence de Marion Sigaut sur les Lumières, qui explique très bien comment les "Lumières" ne sont pas un humanisme, mais un technicisme. C'est la religion de la bourgeoise d'affaires, qui s'est construit une morale sur mesure pour justifier la recherche de maximisation du profit (dusse t'il être illégitime et fabriqué au forceps) qui seule pilote le système.

Maximisation de l'extraction du profit qui s'obtient en maximisant les aller-retours production de valeur ajoutée salariée/actes de consommation marchands.

On peut penser que la logique de ce système est bonne pour la globalité. "Ce qui est bon pour General Motors est bon pour les américains", vu que le système va chercher à maximiser la richesse produite. Mais dans ce cadre là, par exemple, concevoir de l'obsolescence programmée marché également, sans que pour autant ça maximise le bien-être des gens. Fabriquer de la fausse monnaie dette, ou dévaluer la monnaie, pour se distribuer ensuite cette fausse monnaie en profits bidons, ça marche également. Fabriquer du ponzi démographique, c'est à dire faire de la quantité plutôt que de la qualité, marche également (enfin... plus pour longtemps)... etc etc...

Et la phrase du ministre des finances japonais est à resituer dans cette logique là, et à mettre dans le même sac que ce que Soral explique sur le handisport, où on nous montre des freaks faire du saut en longueur, pour insinuer que tout le monde doit participer du "struggle for life", c'est à dire, pédaler et cracher de la croâssance, si on ne veut pas que le vélo de dettes de l'oligarchie tombe...

Et je finirai par cet extrait de la page wikipedia sur la guerre éternelle d'Hadelman (écrit en 1974), où lors du retour sur terre des vétérans, il y a un passage absolument meilleur-des-mondesques, où on a d'ailleurs dans la même vision mariage gay, humanité en bocal et euthanasie...

Wikipedia : En 2024, la Terre est peuplée d'un tiers d'homosexuels et de 50% de chômeurs. Après les émeutes de 2004, les villes sont d'immenses bâtiments monoblocs articulés autour de nombreux ascenseurs et trottoirs roulants. Grâce aux progrès technologiques, la faim n'existe plus et la criminalité a été éradiquée. La psychométrie détecte les criminels potentiels à l'âge de six ans et les soumet à un traitement correctif efficace. Les grands criminels se voient imprimer une nouvelle personnalité et sont réabsorbés par la société. Beaucoup de sans emploi, entretenus par l'État, se consacrent à des activités artistiques ou littéraires. La mode masculine a changé. Les hommes portent une blouse à col droit ajustée, une courte cape, une large ceinture brillante et une dague-bijou au côté, un pantalon large à grands plis serrés dans les bottes. La surpopulation a obligé les autorités à faire vivre plusieurs familles dans un même logement et à interdire en partie l'accès à la propriété privée. Le Conseil Eugénique commence à parler de l'homosexualité universelle comme solution aux problèmes de surpopulation. À soixante-dix ans, chaque citoyen reçoit sa qualification pour le Système universel de Sécurité médicale en fonction de son importance pour la société.

Certains vont dire que je psychote. Moi je constate juste que toutes les décisions de nos élites vont systématiquement dans le sens de l'instauration d'un tel monde...

16 commentaires:

  1. C'est évident.

    Et ce sera doublé si j'ose dire d'une petite guerre pour se débarrasser des "jeunes" en trop.

    Bon.. au dela de la provocation, est-ce réellement un mal ?

    quel est le sens de maintenir en vie un tube digestif, avec le cerveau liquifié, pendant des années ?

    c'est une vraie question.

    bien sûr c'est une question que se posent les jeunes... et qui changeront d'avis sans doute quand ils seront vieux eux-mêmes.

    mais bon de toute façon, on sait que c'est indépassable : soleil vert.

    RépondreSupprimer
  2. Non on y va tout droit.
    Et si tu te met dans la peau d'un gars d'il y a 100 ou 200 ans, et que tu lui montre les poufs de beverley hills toutes refaites ... on y est déjà !

    Un partie du monde y est déjà. Les autres crevards comme dit Brezinski, on les met sous tittytainment en attendant/espérant/favorisant leur disparition progressive. C'est le plus "humain" à faire.

    En même temps, tu veux faire quoi d'autre ? on est un peu pris dans le "flot" ... les élites autant que le reste. Elles ne sont pas en train de diriger la vague, juste surfer dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben honnêtement, entre un retour à la barbarie avec des hommes restant des hommes un tant soi peu libres, et une sorte d'humanité totalement décérébrée et aliénée que l'on cultive, j'hésiterais...

      Mais à mon avis, il y a des solutions à trouver du côté de Claude Bourguignon, du "jardinier maraîcher", du travail à domicile, de l'interdiction de l'obsolescence programmée... Mais vu que tout ça va à l'encontre de la maximisation du flux salarié/marchand taxable, le système aux mains de l'oligarchie fait tout pour l'empêcher et pousse à faire de l'humanité un élevage de bétail...

      Mais le cœur de tout reste la population totale... La Chine a bien instauré un contrôle des naissances. Dans le pire des cas, on peut très bien imaginer faire de même avec pas plus de 2 enfants par femme.

      Mais note qu'en occident, on en est à faire venir des immigrés pour empêcher la population de diminuer. Ce n'est donc pas tant encore un problème de population totale, qu'un problème de ratio population active/population inactive.

      Supprimer
  3. @ DT
    depuis le temps que tu tapes sans discernement sur les retraités, ça devrais te faire plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu écris contredit totalement ce que j'ai pu écrire sur le conflit de générations.

      Notamment quand j'ai écrit à plusieurs reprises que je préférais de loin que les vieux consomment moins, quitte à continuer de les soigner...

      Supprimer
  4. Il y a une différence entre le droit à mourir et des camps d'euthanasie pour petits vieux qui coute trop chère à la sécurité social.
    Il serait intérréssant de se plonger sur des pays qui pratiquent l'euthanasie pour comprendre de quoi il en retourne.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, enfin, je connais un cas aux USA :

    Les assurances maladie (privées aux USA) couvrent jusqu'à un certain montant qui dépend du contrat souscrit.
    Au delà du niveau de dépense autorisé et si le cas est jugé sans espoir par les médecins(cancer après échec des chimios dans ce cas précis), on renvoi le malade chez lui et on stoppe tout traitement.

    Efficace et économique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est loin d'être le cas des assurances privées dont j'ai connaissance. La prime est définie en fonction de l'âge de la personne et de la franchise applicable (autrement dit, zéro remboursement jusqu'a ce que vous ayez atteind le montant de la franchise.)

      Selon les assurances, tout ou partie de la franchise appliquée est déductible de la prime les années suivantes.

      Je ne les connais évidemment pas toutes, mais c'est très loin d'être l'enfer qu'on nous décrit et c'est beaucoup moins cher dans quasiment tous les cas que ce que vous coute la sécurité sociale en France, si vous n'avez pas d'enfants.

      Sans compter qu'on ne vous retient pas un euro par ci ou par là, que les médicaments prescrits sont effectivement remboursés et qu'on ne vous les casse pas sous prétexte que vous n'avez pas suivi le parcours coordonné ou autres foutaises.

      yp

      Supprimer
  6. A mettre en lien avec l'article suivant sur l'illettrisme.
    Seront donc concernés en priorité les vieux pauvres, en effet, car ceux-ci ou leur famille n'auront pas le niveau de lecture suffisant pour échapper à la prise de décision par un organisme étatique...
    Et il est beaucoup plus facile de mettre cela en pratique qu'on pourrait le croire de prime abord :
    http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/scandale-a-londres-un-hopital-130596
    Avec en particulier : "Les membres de Stafford qui voulaient s’opposer à ces dérives faisaient l’objet de menaces ou étaient quelquefois victimes de harcèlement moral."


    "de la même manière que le mariage homo ouvre la voie à l'humanité en bocal"
    => Etant donné que les pratiques homosexuelles sont très répandues dans le règne animal, particulièrement chez les espèces organisées en sociétés (prenons au hasard un exemple très "viril", les lions, qui pratiquent de fréquents rapports sexuels entre mâles pour assurer la loyauté), il faut donc considérer que la terre entière vit déjà dans un bocal ?
    Plus sérieusement, l'homosexualité ne serait-elle pas une réponse naturelle au surpeuplement ? Une réponse biologique du même genre que les migrations massives de lemmings lorsque la pression démographique devient excessive ?
    Et bien sûr, il faudrait aussi prendre en considération le fait que l'humain détourne toujours ses caractéristiques biologiques à d'autres fins.

    Lewu

    RépondreSupprimer
  7. Sinon, voici un article sociologique à propos du logement, dont la lecture demande une certaine concentration, mais qyu est vraiment intéressant.
    http://www.journaldumauss.net/spip.php?article947

    Avec des passages assez bien formulés sur l'influence de la société de surconsommation sur les habitudes des habitants :
    "la société bureaucratique de consommation est passée par là et les velléités d’émancipation, que l’on pouvait percevoir dans la persistance, voire la résistance, des modèles culturels ancestraux, n’ont pu résister aux sirènes de la production moderne."
    "il propose une orientation intéressante pour déjouer le piège qu’accélération et consommation ont tendu aux populations des sociétés fordistes, y compris les plus démunies, pour créer chez elles des « faux besoins », les inculquer dans les comportements comme « vraies pratiques » et ainsi assujettir les pauvres à une exploitation immédiate, et même à crédit, dont la crise actuelle montre la profondeur : admiration des riches et envie maladive de prendre leur place, transformation de la solidarité et du partage en compassion caritative, etc."
    "les comportements aliénés que la lente acculturation à cette modernité fordo-machiniste est parvenue à inculquer à ces larges pans de la population mondiale"
    "Le nombre des gestes anti-écologiques est impressionnant, à la hauteur de l’aliénation de populations pauvres auxquels ont été attribués ces logements durables. Ils l’ont été dans la plus belle tradition d’assistance sans réciprocité inculquée par des organismes HLM (...) Aliénation qui n’est pas tant engendrée par le refrain d’un Etat-Providence qui peut tout faire que par une société industrielle bureaucratique de consommation qui a distillée l’idéologie trompeuse de l’achat à crédit pour des produits toujours plus superflus, indifférents à l’épuisement des ressources naturelles. Une telle idéologie est en réalité décisive pour élargir la clientèle de cette surproduction caractéristique de la modernité tardive, indispensable à la survie du capitalisme"
    "On peut regretter à ce sujet que nos sociétés occidentales entretiennent leurs peuples dans l’illusion du maintien d’un niveau de vie matérielle dont on doit aujourd’hui se demander s’il ne résulte pas, à la fois, de la spoliation matérielle et humaine de contrées entières de la planète, des siècles durant, et d’une utilisation aveugle et inconsidérée, au détriment de la nature, de la progression prodigieuse des connaissances, au cours des deux siècles écoulés."
    "Le niveau informatif est essentiel : il faut rendre la connaissance attractive et réduire l’emprise de l’entertainment basée sur le culte des stars. La démocratie cognitive prônée par Edgar Morin est la condition d’une vigilance démocratique qui permettra de réduire des inégalités aujourd’hui fondées sur les ruses de la finance tout autant que sur l’oppression des dictatures. Mais elle est aussi celle d’une posture écologique qui réduira l’éthique de surpuissance qui anime l’humanité et la laisse penser que la nature a été mise à son service par Dieu ou par la Science. Humanité, on le remarquera, rime avec humilité."

    Lewu

    RépondreSupprimer
  8. il faut savoir faire la part des choses, une connaissance de 75 ans a fait un avc massif, de plus etant en vacances dans sa maison de bord de mer, il est reste seul pendant 12 heures, ce qui a eu des répercussions physiques et psychiques importantes. totalement paralyse d un cote, partiellement de l autre, ne parle plus, a perdu a priori totalement l ouie et peut etre aussi la vue, pour le glauque n ayant aucun controle de son corps il se chie dessus. il ne peut se nourrir seul bien sur, au debut intraveineuse puis 2 operations pour implanter une sonde gastrique. les medecins savent qu il n y aucune amelioration a attendre. depuis plus de 6 mois il occupe un lit d hopital, et aucun autre etablissement paliatif n en veut. vous avez envie de finir votre vie comme ca? la famille demande a ce que ce cirque s arrete, les scanners montrent en plus qu il souffre enormement donc en plus on le bourre de medicaments, les medecins refusent. est ce cela vivre et mourir dignement?

    RépondreSupprimer
  9. "je constate juste que toutes les décisions de nos élites vont systématiquement dans le sens de l'instauration d'un tel monde..." (Tonio)

    Assez vrai. Mais derrière Moi-Présimou et les représentants du peuple, il y a quand même les électeurs. Ca c'est moins facile à dire que d'accuser "les élites", n'est-ce pas.

    RépondreSupprimer
  10. Non, là pour le coup, tu t'égares, Tonio. L'euthanasie est pratiquée secrètement depuis fort longtemps. Comme officiellement on n'a pas le droit d'aider quelqu'un à mourir sous peine de finir devant une cour d'assises, tout cela se passe derrière les portes closes. Ma mère, décédée en 93 d'un cancer généralisé à été aidée à passer. La pauvre, son cœur était encore bien solide et elle aurait surement pu vivre quelques mois de plus dans d'atroces souffrances. L'affaire s'est réglée avec le médecin de famille et de la morphine.
    C'est ce que font bien des médecins tous les jours. De temps en temps, une affaire de ce type sort dans la presse et c'est parti pour un tour de ragots. La mort est difficile, toujours et pour tout le monde, riche ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais on s'entend bien là dessus. D'ailleurs j'écris bien :

      "En soi, le droit à mourir ne me semble pas une aberration, et je ne tiens pas moi même à finir tout liquide à me faire dessus, indigne, sans reconnaître mes proches. "

      Ce qui m'inquiète plus, c'est un système où on arrête de soigner les vieux qui n'en ont pas les moyens, et que seule la richesse permette d'accéder aux soins pour les vieux.

      Supprimer
    2. Ça n'a pas grand sens. Aujourd'hui, il existe d'importantes populations qui n'ont pas ou peu accès aux soins. Dans ces populations, on compte même des enfants. A partir de quand on est vieux dans ce système? Quand on est à la retraite? Quand on est sorti du marché du travail? etc, etc...
      Tu es jeune probablement, Tonio, du moins dans la force de l'age. Pour toi, la vie ce n'est pas relatif, c'est le plus cher des biens. Et c'est normal, tu as encore bien des choses à faire sur terre. Cette vision qu'on a des choses change avec l'age et plus on approche de la fin, plus on se dit que tout est relatif et que la vie à tout prix n'a sans doute pas l'importance qu'on lui accorde. Tout le monde ne rêve pas d'immortalité.
      Pour finir, les actes médicaux qualifiés d'euthanasie sont prescrits et réalisés par des médecins, qui sont quand même la catégorie professionnelle le plus en contact avec la souffrance et la mort. Ce sont eux qui aujourd'hui tournent et adaptent la législation pour la rendre simplement vivable.

      Ces histoires d'encouragement de l'euthanasie reviennent périodiquement sous divers prétextes et sont enterrées tout aussi périodiquement devant l'impossibilité de légiférer rationnellement sur le sujet. On dépasse là de très loin le simple tabou religieux. A ma connaissance, au moins un pays européen (les Pays-Bas) ont une législation sur l'euthanasie, depuis une bonne dizaine d'années maintenant. On n'y a pas enregistré une augmentation de la mortalité des personnes âgées.

      Supprimer
  11. Disco, autant ton discours anti-boomers fait souvent sens, autant j'ai l'impression que tu te cherches une bonne raison d'être anti-homosexuel. C'est LE truc qui t'obnubile en ce moment, c'en est fou : je serais curieux de connaître la proportion de tes posts de ces 2 ou 3 derniers mois qui n'en parlent pas directement.

    Alors que, ben, non, tu les aimes pas, tu les aimes pas, c'est ton droit le plus absolu (contrairement à ce qu'on voudrait laisser croire) mais c'est pas la peine de leur coller tous les malheurs du monde sur le dos pour tenter de justifier ta position. Tes analyses les moins pertinentes de ces derniers temps impliquent toujours un "complot homo-maçonnique" quelconque (j'exagère le trait mais tu vois l'idée), et c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.