jeudi 21 février 2013

Michel Drac : La Chine dans l'échiquier mondial

Ça date de deux ans, mais ça n'a pas pris une ride, ce qui à notre époque troublée et changeante, n'est pas donné à tout le monde :

La Chine dans l'échiquier mondial
24/04/2011 (en Français texte en français )

6 commentaires:

  1. Il est mal placé pour casser les obèses d'outre Altantique

    RépondreSupprimer
  2. Commentaire minable. (ci dessus)

    Sinon, le fond ça vous intéresse ? On est pas sur un blog de mode ici ...

    RépondreSupprimer
  3. Le problème ça n est pas le fond dans les milieux alternatifs, c est d y mettre la forme aussi . Moi avec ma calvitie je ne prend pas un air méprisant en parlant des chauves ;)

    RépondreSupprimer
  4. pas d'accord avec DRAC.Le marché intérieur chinois avec 1.3 milliards d'habitants est trop gros et se heurtera au manque de ressources naturelles et a la pollution.Au pire ,ils augmenteront d'une centaine de millions leur classe consommatrice avant de se heurter au mur.Je pense que la baisse drastique de consommation des occidentaux tuera leur économie,ils auront toujours la technique mais plus les débouchés. Aujourd'hui,a 250 euros la machine a laver le linge neuve je parie qu'ils travaillent déja a perte

    RépondreSupprimer
  5. Audacieuse sa comparaison entre l'idéologie fasciste et la Chine antique. L'empereur qu'il mentionne est Qin Shi Huang, supposé avoir unifié la Chine au troisième siècle avant JC. C'est l'empereur de Hero, ce film inattaquable sur la forme, indéfendable sur le fond.

    Pour sa politique d'autodafé et d'exécution des lettrés, on comprend pourquoi il a fasciné les fascismes de gauche comme de droite.

    RépondreSupprimer
  6. La politique économique de la Chine est mercantiliste, ils exportent à perte grâce aux avances publiques... Il y a d'énormes surinvestissement et surcapacités , tout ça va se casser la figure quand les débouchés disparaîtront.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.