lundi 18 février 2013

Michel Sapin : la reprise droit devant

Attention, on s'accroche, et on commence la journée par une bonne connerie de nos guignolos :

Vers une reprise de la croissance en France fin 2013, selon Michel Sapin
Le Monde, 17/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Michel Sapin est confiant. Dans un entretien accordé à des quotidiens régionaux et à paraître lundi, le ministre du travail français assure que la croissance va reprendre à la fin de l'année et qu'en conséquence, l'inversion de la courbe du chômage pourra se produire comme le gouvernement l'a prévu. "Nul ne peut dire exactement à quel moment ni à quel niveau, mais la situation, qui va s'améliorer dans le monde et en Europe, et la mise en œuvre de nos politiques me font penser qu'il y aura une reprise de la croissance, et d'une croissance davantage porteuse en emplois", dit-il.

  

Ces guignols keynésiens soi disant si brillants et qui ont en pratique à peu près autant de vision et de savoir qu'un bac + 2 en histoire de l'art, en sont restés à la théorie du cycle...


Ce qui nous vient dessus, c'est une explosion de la consommation dans les pays émergents asiatiques.
Oubliez l'Europe, l'avenir est dans les pays émergents
Contrepoints, 18/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La consommation des marchés émergents pourrait représenter près des deux tiers de la consommation mondiale en 2050, contre un tiers aujourd'hui. Près de 3 milliards de personnes se joindront aux classes moyennes d’ici 2050. La quasi-totalité de ces personnes vivront dans les pays émergents. En 2050, le travailleur chinois aura vu son revenu annuel multiplié par sept dans un pays de 1,4 milliard d’habitants; par six en Inde ; par neuf aux Philippines avec une population deux fois plus nombreuse que l’Allemagne. Leur budget familial verra les dépenses de première nécessité baisser et les achats discrétionnaires augmenter. Cela ouvrira un marché presque inimaginable aux entreprises du monde entier.



Comment prendre des décisions rationnelles dans un monde qui ne l’est guère par Charles Gave
Institut des libertés, Charles Gave, 11/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Si les pays asiatiques réussissent a créer une zone autonome de liquidités, indépendante du dollar US, centrée autour du Renminbi et qui sera géré un peu comme l’était la zone Européenne avec le DM autrefois, ce qui me semble bien parti, qu’allons-nous trouver en Asie?

   1. Une croissance économique assurée, ce qui n’est pas le cas ailleurs

   2. Des valorisations attrayantes sur un grand nombre d’actions, ce qui est le cas cependant un peu partout dans le monde. Mais par contre, ailleurs, la probabilité d’une hausse structurelle des multiples cours bénéfices apparait assez faible.

   3. Une liquidité contrôlée et adaptée à la région, ce qui sera une grande novation. Et cela passera par l’émergence d’une nouvelle grande monnaie, dont on peut espérer qu’elle sera gérée un peu plus sérieusement que les nôtres.

En termes simples, cela veut dire qu’il faut surpondérer l’Asie dans les portefeuilles soit en y étant directement soit en achetant des valeurs cotées chez nous et qui y sont établies depuis longtemps.

Deux thèmes doivent donc dominer la réflexion des investisseurs pour les mois ou les années à venir.

   L’internationalisation du Renminbi et ses effets sur le système financier mondial. Cette émergence de la Chine dans la sphère financière risque de transformer le monde de la gestion comme le monde de l’industrie l’a été depuis 12 ans, après la signature des accords entre la Chine et le WTO.

   La croissance de la consommation en Chine et les conséquences que cela va avoir sur les balances des paiements, les monnaies, les circuits de financement, le cours des matières premières, les relations internationales

Je pense que j’aurai l’occasion de reparler de tout cela souvent, très souvent dans le futur…

Voila, tout est là. L'Asie est en train de rebalancer son modèle vers une consommation intérieure.

   Ce qui signifie qu'on va se manger le peak erveything pleine face et que le cours des matières premières va exploser. Le pouvoâr dâchâ va s'effondrer dans une inflation des prix non suivie par les salaires. Et on va pouvoir admirer toute l'intelligence de notre modèle keynésien impérial où on décrète la richesse, à base de ponzi éducatif, de prolétariat cognitif, de maximisation des bouches à consommer (via le ponzi démographique au forceps) et de distribution d'emplois fictifs de ponctionnaires...

   Dans le même temps, l'Asie n'aura plus besoin de nous pour recycler son épargne, et aura même bien plus à gagner à l'investir chez eux mêmes. Mais comme si ça ne suffisait pas, dans le même temps, l'occident fera de même. L'épargne mondiale va fuir. Fini le niveau de vie à crédit du monde. Fini le tribut impérial.

   La France, médiocratique et trop chère, n'a rien à vendre à l'Asie. En tous cas, rien que le Japon ou la Corée du Sud sache mieux faire que nous, et à moins cher, à part peut-être des sacs en cuir et du gras pour la peau (pour combien de temps encore ? ). Ou si elle a des choses à leur vendre, elles seront fabriquées chez eux, et pas en France, car trop chères sinon...

Bref... On va reparler de la connerie de Sapin d'ici peu...

M'est avis qu'ils savent pertinemment que ça va aller de mal en pis. Mais qu'ils commencent à flipper... Après tout, Valls doit voir défiler les rapports des RG sur son bureau... Et il n'avait pas l'air rassuré la dernière fois chez Elkhabach...

24 commentaires:

  1. Merkel aussi ne dois pas être très rassurée...
    ...quand je vois les réactions de IGMetal sur certains sites Industriels Historiques que je connais.

    Autant te dire que ça passe pas à la TV et que l'on étouffe la chose sous un voile pudique de bonne conscience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cela ouvrira un marché presque inimaginable aux entreprises du monde entier."

      Terrible erreur. Terrible méconnaissance de l'Asie !

      Ce sont les entreprises... asiatiques qui en profiteront.

      Les Chinois sont ultra nationalistes. Et sont gouvernés par le PCC... qui ne s'embarrasse pas de considération sur les marchés "libres".

      La consommation chinoise... sera partagée par les entreprises chinoises, entre elles. Et absolument pas avec des sociétés occidentales (à part pour quelques produits, et encore).

      Supprimer
  2. C'est en effet stupéfiant.

    Holland, Ayrault et Sapin sont -malgré tout- doté d'un cerveau.

    Le bon sens et l'intelligence commanderaient d'être... très prudents au sujet de 2013, de la croâssance et de l'emploi (pardon chômage).

    Mais là, ils n'arrêtent pas de s'enfoncer... Fin 2013 c'est dans 10 mois ! Demain...

    Ca tourne à l'incantation vaudoue : "la croâssance va revenir, et en plus elle sera porteuse d'emploi" !!!

    Ta conclusion Tonio me semble être la seule logique.

    -ils sont intelligents
    -ils connaissent la situation
    -pourtant ils sont dans cette incantation obscène en terme d'objectif mais également de calendrier (après tout ils auraient pu dire : la croissance va revenir en 2017 !)

    Conclusion pour expliquer un tel comportement : ils sont terrifiés, et désemparés.

    Conclusion bis : ... ils savent quelque chose que nous ne savons pas.

    Un seul événement pourra leur permettre de se défausser d'un tel engagement répété en permanence : un événement "extérieur", important, et grave.

    Un conflit par exemple qui pourra servir de justification. Exactement comme le fameux 3 %. Ils l'ont abandonné publiquement en disant "c'est pas de notre faute la croissance a ralenti".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous savons tout.
      Tout le monde sait tout.

      Tout est dans les cours de Jancovici dont nous avons eu un aperçu en vidéo sur ce blog.

      Ce qu'ils font s'appelle de la politique volontariste, c'est de l'optimisme mélangé avec de l'illusion.
      Mais savoir n'est pas accepter.

      Ils veulent y croire, ils veulent que nous y croyons parce que le moral des ménages, des industriels, de tous les acteurs économiques est un paramètre important dans l'équation de la Sainte Croissance. Si vous n'avez pas confiance en l'avenir, vous n'investissez pas, vous n'empruntez pas.

      Aqua.

      Supprimer
    2. Assez d'accord avec l'idée selon laquelle un événement extérieur leur permettra de se défausser. Ce qui tenterait à indiquer qu'ils savent que cette années va mal se finir, ce qui du coup leur permet d'y aller gaiement avec leurs promesses intenables.

      Perso j'aurais tendance à parier sur une envolée du prix du pétrole (tension réelle sur les marchés doublée d'une envolée spéculative). Ce à quoi ils répondront lâchement "Ben on savait pas, c'est pas de notre faute". Et je leur répondrais "Hé politicard, je voudrais savoir, ça fait 40 ans que tu réponds quoi à ceux qui mettent en gardent contre les limites à la croissance" ... "Assume maintenant au lieu de retourner lâchement ta veste ".

      Eg.O

      Supprimer
    3. Oui bien sûr le discours de "confiance".

      Mais dans le cas présent, on a franchi les murs du "con" depuis bien longtemps. Le problème est là.
      En outre, ça devient absolument contre productif ! Avec des engagements calendaires aussi précis et rapprochés dans le temps.

      Bref... oui la théorie de l'"événement extérieur grave" devient de plus en probable... car de plus en plus nécessaire si j'ose dire.

      Et oui le prix du pétrole est un parfait candidat. Une hausse brutale serait provoquée par une petite guerre disons... au MO par exemple. ;-)

      Et l'argument serait imparrable : "choc pétrolier, excusez nous mais là ce n'est vraiment pas de notre ressort". etc.

      Supprimer
  3. Connerie, ou pas connerie, à mon avis nos politiques n'ont tellement plus de marge de manœuvre ou de pouvoir qu'ils en sont réduits à en appeler constamment à des prophéties auto-réalisatrices qui ne trompent plus personne.

    En outre, je lisais ça http://www.20minutes.fr/societe/1102705-crise-a-origine-dune-chute-nombre-divorces-france j'avais oublié à quel point le nombre de divorce avait participé à la bulle immobilière et pesé sur les comptes sociaux (financièrement il est plus rentable pour un couple avec enfants de vivre séparément pour que la femme touche l'allocation parent isolé et que le couple touche 2 fois les APL au lieu d'une).

    RépondreSupprimer
  4. A remettre dans le contexte de la confrontation globale. L'UE et les Etats Unis continuent leurs rapprochements militaire (OTAN) et économique (zone de libre échange).

    La Chine n'a aucun contrôle militaire des zones de production de matières premières à travers le monde. Leur épargne ne leur servira à rien, qu'elle soit en papier ou en or. Elle sera obligée de négocier et donc de se soumettre aux volontés US. Et c'est à peu de chose près la même chose pour les russes.

    L'avance militaire américaine est encore trop importante, la France est encore à l'abri pour un bon bout de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. renseignez vous sur les missiles Russes S400, vous allez comprendre que vous vivez toujours dans l'ancien monde!

      Supprimer
    2. Ils en sont aux S500 d'ailleurs maintenant...

      Supprimer
    3. Et quant à,l'absence de contrôle de chinois sur les matières premières...

      En Indonésie, dès qu'une mine d'importance est découverte, il y a un village de chinois qui pousse.
      En Afrique, il y a déjà plein de chinois, qui font plein de trucs. C'est d’ailleurs la raison de l'AFRICOM : virer les chinois.

      Supprimer
    4. Le budget 2011 alloué à la Défense aux États Unis est de 711 milliards $. 143 en Chine et 79 en Russie.

      Sans compter toutes les joyeusetés sur lesquelles ils bossent en secret (cf les apparitions d’Ovni ces dernières années), les occidentaux ne sont pas prêts de céder leur place de leader avant très longtemps.

      L'économie là dedans reste très secondaire. La Chine a été l'usine des États Unis ces 10/20 dernières années mais cela ne risque pas de continuer bien longtemps. Le vieillissement en Chine et la modernisation industrielle côté US peuvent faire péter la bulle chinoise avec largement plus de fracas que la gentille bulle occidentale qui va uniquement renforcer les inégalités.

      M'est avis que les élites russes et chinoises ne vont pas bien hésiter longtemps avant de se soumettre. Leur degré de corruption et leur potentiel de contestation internes sont largement capables d'aboutir à un changement de régime politique. Surtout qu'ils ont une marge de manœuvre réduite par l'OTAN qui peut verrouiller tout accès aux matières premières.

      Supprimer
    5. C'est con de comparer ça en $.

      Qu'est ce que t'as pour un $ militaire aux USA, et pour le même $ en Chine ?

      Ne serait-ce que les différences de salaires, ça rend délicat l'exercice de comparaison via les budgets...

      Supprimer
    6. Oui, comparer de la fausse monnaie n'a pas beaucoup de sens.

      Sinon on peut comparer le nombre de portes avions ou le nombre de bases extra territoriales et là il n'y a encore pas photo.

      Même au niveau de la couverture spatiale, la météorite qui s'est écrasée en Oural a été repérée par les satellites américains. D'ailleurs, les russes lancent leurs satellites en Guyane et au Kazhakstan... Et n'ont réussi à construire aucun lanceur fiable depuis le Soyouz.

      Supprimer
    7. suis d'accord avec ce que dit anonyme de 15:57.la chine a bien plus de problèmes que l'on ne pense.sur "le monde" du week end dernier,il y avait un reportage sur toutes ces zones montagneuses qu'on rase pour faire des villes nouvelles.pourquoi?parce que les politiciens du coin font des fortunes sur les travaux publics.bref ils font du n'importe quoi ,comme l'espagne.quand a leur industrie,elle est tirée par la consommation us et européenne,et la je ne vois pas trop d'avenir pour eux,ils commencent a avoir une très sale image de marque et on va achetre de toutes façonsbeaucoup moins

      Supprimer
    8. http://www.africom.mil/Newsroom/Article/10206/us-airlift-of-french-forces-to-mali

      Supprimer
    9. Et les terres rares ?
      Et la force de travail ?
      Et le pouvoir de l'argent ?

      Les Chinois s'essayent au "soft power" anticolonialiste et ça leur réussit plutôt pas mal jusqu'à présent.
      De toute manière : on n'a plus rien à offrir.

      Si : le charme romantique d'un ex-puissance déchue. On visitera Paris comme un musée (si ce n'est déjà le cas). Et on se mettra du parfum...
      Le reste : bing !

      Supprimer
  5. http://www.realpolitik.tv/2013/02/pays-emergents-une-notion-remise-en-question-par-herve-juvin/

    RépondreSupprimer
  6. Je ne comprends pas cette analyse, qui me parait en complète contradiction avec ce qui se disait jusqu'ici sur ce blog.
    Nous sommes dans une société hyper-capitaliste, qui engendre principalement une classe hyper-riche et très peu de classe moyenne.
    La Chine en est l'exemple frappant, non ? Et elle cherche depuis des années à créer ce marché intérieur, sans résultat car très peu de classe moyenne. Seul le marché du luxe a explosé, il me semble. Tout ceci proportionnellement à la taille de la population chinoise, bien sûr : il y a de la classe moyenne qui est apparue, mais si peu en proportion...

    Donc comment pourrait-il y avoir un avenir en Asie plus qu'ailleurs ?
    Surtout que la croissance économique semble là aussi beaucoup se reposer sur des bulles de crédits, en Chine et ailleurs.
    Donc, si tout doit s'effondrer, ce sera pareil là-bas comme ici, je dirais.

    Si on prend en compte le peak everything (donc la fin de la croissance facile, voir une stagnation), et l'avance technologique militaire occidentale qui compense l'écart de population, il me semble que tant qu'on restera dans un schéma hyper-capitaliste, on se dirige vers un appauvrissement, relatif mais généralisé, des populations, seul moyen pour que le capital puisse lui continuer de croitre.
    La seule solution à cela, à mon sens, serait de remettre au goût du jour l'interdiction de l'usure, ce qui ne correspond pas à l'éthique judéo-protestante. On constate d'ailleurs que les religions qui sont censées s'opposer à l'usure, dans les textes sacrés en tout cas, sont en perte de vitesse : islamisme (guerres sur leurs territoires "historiques"), catholicisme (démission du pape). [Est-ce que quelqu'un connait l'éthique orthodoxe à ce sujet ?]

    Lewu

    PS: Sinon, à propos de Sapin, il me semble là aussi qu'il tient parfaitement son rôle politique : tous les ministres précédents, sous Chirac et Sarkozy, ont toujours tenu le même discours, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal d'erreurs...

      D'abord, il y a bel et bien une énoooooooorme classe moyenne en Chine. Regardez un peu les chiffres... Et comme c'est à l'échelle du pays, forcément ça fait une grosse masse en valeur absolue...

      Vous n'avez pas remarqué les groupes de touristes à paris ? Observez les bien. Ils n'appartiennent absolument pas à la classe des "super riches".

      Ensuite, le parallèle avec les clowns précédents... Là aussi vous oubliez le contexte... Nous sommes en 2013, la récession est en train de nous ronger, et se transformera en dépression, on a déjà utilisé la dette, la relance... les politiciens n'ont PLUS AUCUNE MARGE DE MANOEUVRE.

      Donc dire que Sapin fait exactement comme les précédents, c'est une erreur grossière.

      Sarkozy a pu s'appuyer sur 500 milliards de dettes supplémentaires pour limiter la casse.

      Chirac était un clown. Sapin aujourd'hui est un criminel, rien de moins.

      On peut l'accuser de non assistance à peuple en danger. A continuer de vouloir être "volontariste", à appliquer la méthode Couée de manière totalement surréaliste, il est en train de nous plomber. De nous faire perdre un temps précieux.

      La colère populaire n'en sera que plus grande. Car ne nous leurrons pas, les veaux adorent ces discours si appaisants : pas d'efforts à faire, ne rien changer, ne pas bouleverser le status quo, un conservatisme absolu.

      Ils vont tomber de haut. Et demain. Noël c'est dans 10 mois ! Fin 2013 c'est demain !

      Et la Sapin et ses complices passeront un très mauvais moment.

      Supprimer
    2. http://lesimbecilesontprislepouvoir.com/2013/02/05/mondialisation-la-montee-de-la-classe-moyenne-en-chine/

      Allez, sortez-moi les chiffres de la classe moyenne en Chine, pour voir ?


      Pour Sapin, pourquoi serait-il plus criminel que ses prédécesseurs ?
      Les autres aussi ont fait perdre un temps précieux, dans votre logique. Donc ils sont à ranger dans le même panier.

      Lewu

      Supprimer
    3. http://french.china.org.cn/china/txt/2010-11/18/content_21374540_2.htm

      Les chinois considèrent qu'ils sont à 23% de classe moyenne actuellement, et on sait qu'ils aiment bien avoir de beaux chiffres, donc ils sont sûrement bien en-dessous.
      En gros, même si on parle tout de suite de centaines de millions de gens, ça fait toujours peu en proportion des besoins pour créer une demande interne, et toujours trop en cas de bulle immobilière : 10% qui ne pourrait pas faire face aux remboursements de leurs échéances ferait une masse d'argent phénoménale...

      Lewu

      Supprimer
  7. "en sont restés à la théorie du cycle... "

    La théorie des cycles est toujours bonne sauf qu'ils se trompent de cycle. On est pas dans un cycle de Kondratieff mais dans une fin de cycle braudelien. Mais bon, le programme d'histoire à l'ENA va des lumières (on se tait dans la salle, car avant c'étaient les ténèbres) à nos jours.

    http://www.ena.fr/index.php?/fr/formation/initiale/Concours-d-entree/Concours-externe#epreuves

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois Neuneu Ayrault est... parfaitement honnête : il n'y a pas d'austérité !

      **************
      Le premier ministre français Jean-Marc Ayrault a affirmé aujourd'hui qu'il n'y avait "pas d'austérité", mais une "gestion rigoureuse des finances publiques", alors que le gouvernement doit envoyer dans les deux semaines qui viennent à chaque ministre sa lettre de cadrage.

      "Il n'y a pas d'austérité, mais une gestion rigoureuse des finances publiques", a-t-il dit devant la presse, en marge d'un déplacement à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) sur le thème de la banlieue.Il a ensuite cité Pierre Mendès France, affirmant: "gouverner c'est choisir".

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.