samedi 9 février 2013

Migrations de l'oligarchie mondiale

Les détenteurs du capital fictif (capital bidon que tout le système essaie de sauver par tous les moyens) se redéploient au niveau mondial :

Paris perd ses riches
Le Monde, Maud Noyon, 09/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
les agences immobilières spécialisées dans le logis de prestige se font du mauvais sang. Voilà plusieurs mois que les biens à céder grossissent leurs catalogues.

Dans ce tout petit marché, on a désormais l'embarras du choix pour un hôtel particulier, une vue dégagée sur le bois de Boulogne ou une maison ultra-chic avec jardin en plein Paris. Les vendeurs ne sont pas toujours faciles à joindre. Ils sont partis, direction Londres, Bruxelles, la Suisse ou les États-Unis.

Les transactions au-delà de 2 millions d'euros ont chuté en un an de 42 %, à Paris et en région parisienne. Dans cette catégorie, les prix dévissent avec une baisse de 10 à 15 %, selon une étude de l'agence Barnes.



Immigration Reform (For The Wealthy) As Green Card Purchases Surge Over 100%
ZeroHedge, 08/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
as Bloomberg notes, the government's program allowing foreign 'entrepreneurs' to purchase so-called EB-5 visas saw its numbers more than double in 2012 (up from 69 in 2002 to 3,677 in 2012). The program allows the foreigners 'Alien Residence' status providing they 'show' they will spur 10 jobs for every $500,000 spent.




Les pays émergents sont aussi les grandes victimes de cette fuite du capital (souvent mal acquis, et également fictif, car assis sur des bulles de crédit) :


En direct de Mediapart : l'évasion fiscale, sport... international
Mediapart, 15/12/2012 (en Français texte en français )


Après... Comme le disent à raison les libéraux, il y a des paradis fiscaux parce qu'il y a des enfers fiscaux...

Mais je garde aussi en tête la nature fictive de ce capital financier, et son illégitimité, car il est assis partout sur de la mauvaise dette qu'on essaie de sauver par tous les moyens, et en possession de ceux qui étaient bien placés dans l'organisation de cette bulle de mauvaise dette généralisée...

5 commentaires:

  1. ouais enfin la france n'est un enfer fiscal que pour certains:le pire a été franchi a noel avec des commerçants du croisic entre autres, obligés de payer plus de 2000 euros de cotisation foncière des entreprises alors qu'ils faisaient un smic.mais ça c'est une minorité.si on fait une liste avec les ponctionnaires ,les salariés des grosses boites protégées,bon nombre d'agriculteurs subventionnés,le secteur médical fonctionnarisé et tous les autres notaires ,avocats journalistes ,médias,intermitents du spectacle,ben on obtient une majorité!

    RépondreSupprimer
  2. Un article sur le même sujet dans les Echos :

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202551248199-a-paris-les-acheteurs-etrangers-ont-deserte-l-immobilier-de-luxe-535842.php

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que t'emportes là Tonio. Il faut arrêter avec ces histoires de "riches", d'"évasion fiscale", et remettre les choses en perspectives.

    Face à la tyrannie soft des mafias publiques (ce qu'on appelle les "gouvernements") l'honnête homme doit se révolter. C'est un devoir.

    Ceux qui ont de l'argent sentent bien que ces mafias publiques deviennent de plus en plus agressives, arrogantes, coercitives, et que surtout... elles ont de plus en plus faim !

    Les comptes "publiques" s'effondrent... il est bien évident que la rapine va s'accroître.

    Donc il faut se barrer, refuser ces dictats (pris au nom de l'intérêt des "peuples", l'arnaque ultime utilisée comme levier par les mafias "publiques"), et leur dire merde.

    Le cas chinois est paroxystique. Les riches chinois, connaissant parfaitement la turpitude absolue des "gouvernants" chinois, leurs manipulations et surtout leur politique du fait accompli (le PCC est une association de malfaiteurs, déguisée sous les oripeaux du "public", ni plus ni moins). Dès lors l'insécurité est TOTALE.

    Les crapules peuvent tout leur piquer, du jour au lendemain.

    Et ce n'est absolument pas nouveau. Depuis longtemps les élites chinoises envoient leurs mômes à Vancouver, ouvrent des comptes à Singapour, foutent leur blé dans d'autres pays, achètent des biens immobiliers en occident.

    Car ils savent. Ils savent dans leur chair (Mao, révolution culturelle) que la chine n'est qu'un rapport de force. Le lundi tu as quelque chose, le mardi le "pouvoir" te l'a pris. Pourquoi ? Parce que.

    Eh bien les élites occidentales commencent à parvenir aux mêmes conclusions.

    Alors bien sûr, dans le lot, il y a évidemment des... crapules qui ont mal acquis leurs biens. Comme il y aussi des saletés parmi nos propres "riches". Mais il ne faut pas se focaliser sur eux, comme le font les bons gauchistes qui ne sont que des idiots utiles au service des mafias "publiques".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais par exemple dans le cas chinois, les milliardaires qui s'enfuient, ce sont les crapules publiques elles-mêmes...

      Je sais que l'Etat est une gabegie sans nom. Tu prêches un convaincu.

      Mais cette gabegie a été la mère de la bulle de crédit et de la création du faux capital. Du coup, ce capital est faux également. Les détenteurs de ce dernier sont des faux riches. Ils ont accumulé de la fausse monnaie.

      C'est un peu plus complexe que le simple discours soit des gôchistes, soit des faux libéraux...

      Supprimer
    2. Tout n'est qu'illusion...

      Anonyme 9 février 2013 18:32 a raison de rappeler que les rapports de force sont plus importants que les chiffres.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.