mercredi 13 février 2013

Nantes: un homme s'immole par le feu devant le Pôle Emploi

Nantes: un homme s'immole par le feu devant le Pôle Emploi
L'Express, 13/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Un chômeur en fin de droits s'est immolé devant le Pôle Emploi de Nantes. Il est mort des suites de ses blessures.

11 commentaires:

  1. Si seulement il avait été se promener à poil dans notre dame de Paris, l'acte aurait fait la une. Mais là une vulgaire immolation de Province...

    RépondreSupprimer
  2. Si seulement ça pouvait faire un déclic dans le cerveau des Français et qu'on descende tous dans la rue pour virer cette bande d'incapable qui est en train de ruiner le pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas gagné... Souvenons-nous (ça paraît déjà tellement loin dans nos mémoires de mollusques)... que les "Français" ont voté Sarkoy et Hollande en mai 2012.

      "Le changement c'est maintenant".

      C'est même difficile à écrire, tellement c'est obscène.

      Les deux additionnés, ça fait un paquet quand même.

      Mais bon, les gens peuvent changer...

      Et espérons que ce pauvre homme soit notre "martyre tunisien" à nous.

      Il faut virer toutes les crapules UMPS... les mêmes qui depuis 30 ans (!) se foutent de nous, de plus en plus ouvertement.

      Supprimer
    2. J'ai pensé la même le soir du 22 avril 2007. Les veaux votant massivement pour Royal et Sarkozy, à plus de 56%... Pour ma première présidentielle (j'avais 16 ans en 2002), le "choix" entre la peste et le choléra au second tour. Putain de peuple d'amnésiques. Inutile de préciser que j'ai voté blanc.

      Moi j'étais pro-Bayrou à fond. Un peu naïvement. Comme s'il aurait pu (ou même voulu) changer quelque chose... M'enfin rien que son parcours et son background culturel me donnait envie d'y croire.

      Supprimer
  3. Avant, c'était les Banksters qui se suicidaient pour faillite.

    Mais ça, c'était avant.

    Maintenant, c'est le contraire et ça se voit!

    S.V.P, soyez courageux tous, la dette €uro explose, plus RIEN ne peut stopper la chute €uropéen. Les dysfonctionnements s'amplifient. La perte de contrôle est de plus en plus visible. Tenez bon.

    Misère.

    RépondreSupprimer
  4. assez cassé par la société pour se tuer et ne s'en prendre qu'a lui même, le plan se déroulent sans accroc véritablement dramatique.

    RépondreSupprimer
  5. Cela montre la détresse de ce pays et ce n'est ni plus ni moins que la conséquence de 20 ans de désindutrialisation et de déshumanisation.

    RépondreSupprimer
  6. Notez cette quasi-lapalissade de Ouest-France sur le sujet :

    "On ignore encore ce qui a pu pousser la victime, chômeur en fin de droits, à cet acte désespéré qui lui a coûté la vie."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui ,les journalistes sont un peu comme des scientifiques qui observent des insectes au microscope.ils sont comme les profs,en dehors de toute réalité et contrainte financière,alors ils essayent froidemement et scientifiquement d'expliquer la pauvreté.sans doute un mélange de voyeurisme,et d'excitation morbide...l'exemple le plus caricatural est marianne,avec ses éditoriaux sur la france des profiteurs:gonflés pour des gars comme szafran qui palpent du 15000 euros par mois

      Supprimer
  7. cela m 'a fait bondir aussi... le journalisme de ouest france

    RépondreSupprimer
  8. On peut encore lire dans les journaux ce genre de nouvelles.
    Je me demande quand le gouvernement interdira de diffuser ce genre de nouvelles ?
    Il le fait déjà avec le nombre de véhicules brulés la nuit du 31/12.
    Avec la crise économique, je trouve que l'on en entend plus parler, ou alors l'écho est plus fort.
    Les actes désespérés sont des actes individuels qui ne s'expliquent pas dans une logique de grand nombres et de statistiques. Il est impossible de les prévenir et de les comprendre d'avance.
    --
    Condoléances.
    --
    Dans l'oreillette: Message du gouvernement: "Merci de retourner regarder TF1 et FR2".

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.