jeudi 28 février 2013

Pénurie de médicaments en Grèce

Sans surprise, le système continue dans sa lancée, et pour sauvergarder la rente illégitime, s'attaque désormais aux solidarités légitimes :

Greeks Panic As Drug Firms Slash Medicine Supplies By 90% On Bad Debts
ZeroHedge, 28/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Greece is facing a serious shortage of medicines amid claims that pharmaceutical multinationals have halted shipments to the country because of the economic crisis and, as The Guardian reports, concerns that the drugs will be exported by middlemen because prices are higher in other European countries. Rubbing further salt into the Greek (un-medicated) wound, the Red Cross slashed its supply of donor blood to Greece because it had not paid its bills on time. Pharmacies in Greece describe chaotic scenes as clients desperately search from shop to shop for much-needed drugs. Greece's Pharmaceutical Association said "around 300 drugs are in very short supply," adding that "It's a disgrace. The companies are ensuring that they come in dribs and drabs to avoid prosecution. Everyone is really frightened." The fear for the multinationals remains that wholesalers can legally sell to other nations at higher prices and a "combination of Greece's low medicine prices and unpaid debt by the state." Lines form early and 'get very aggressive' one pharmacy exclaimed, "We have reached a tragic point."




A noter tout de même :
Former Mayor Of Second Largest Greek City Sentenced To Life For Embezzling €17 Million
ZeroHedge, 27/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Now here is a headline one will never find in the US: "Former mayor, local officials sentenced to life for embezzlement."

5 commentaires:

  1. "Tragic point" ?

    Aucune mansuétude envers les Grecs. Aucune pitié. Rien. Juste le plus profond mépris.

    Ils sont responsables de ce merdier.

    Ils en ont bien profité (rois de la magouille, de la triche, de la veulerie)... il fallait y penser avant de se "payer" des JO, des tanks, des Audi, etc.

    eh bien la note faut la payer. Ils ont commencé en 2008... Et ça durera tant qu'ils seront incapables de comprendre que 1+1=2 et qu'ils doivent faire le reset de leur système en foutant en taule tous les politiciens, en virant la moitié des fonctionnaires, en se mettant au boulot, en sortant de l'euro.

    Les neuneus continuent de voter pour leur UMPS.

    Qu'ils se démerdent.

    J'ajoute : la Grèce est le parfait laboratoire de ce qui va se passer chez nous, en Espagne, en Italie... Ca prendra juste beaucoup plus de temps.

    Anyway. Il ne faut pas maintenant pleurer "maman on n'a plus de médicaments".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hey, l'Anonyme de 16:29,

      J'espère que tu t'es fait muter en dehors de la zone Euro, sinon la facture grecque tu la payes déjà, en cas ou tu n'aurais pas tout suivi.

      Eh oui, il n'y a plus rien à espérer pour la France. C'est ainsi.

      Bravo à nous tous et bon courage.

      Misère.

      Supprimer
    2. Tu devrais regarder ça: http://videos.arte.tv/fr/videos/quand-l-europe-sauve-ses-banques-qui-paye--7340782.html

      Tu verras qui est vraiment sauvé par tous ces plans de "sauvetage".
      Petit indice: ce ne sont pas les grecs qui n'ont plus de quoi se soigner ou les irlandais qui n'ont plus de quoi se chauffer.

      Et quand ce sera le tour de la France tu accepteras de prendre ta part de responsabilité ou tu auras encore un coupable tout désigné à dénoncer?

      Supprimer
  2. Il a pas tort, les peuples sont trop cons. Grec et autres...

    RépondreSupprimer
  3. Et en Irlande, ils n'ont pas assez de sous pour se chauffer

    http://www.independent.ie/business/personal-finance/latest-news/three-quarters-of-households-unable-to-heat-homes-29095871.html

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.