lundi 4 février 2013

Risk Off !!!

Tout se vautre...

Surtout l'Italie avec leur histoire de banco dei paschi (ou un truc du genre) !

On est repassé en mode boucherie. En même temps, après 4 mois de hausse sans quasiment aucun recul, ça commençait à faire un peu malpropre... Du coup, retour à la case déflationnite aiguë...

Notez que le CAC40 est parmi les plus mal placés dans le dérouillage d'aujourd'hui...

Vite de l'argent gratuit !

En plus l'euro est remonté à 1,36, alors Mario devrait pas avoir trop de scrupules à arroser ses copains kleptos habituels...

Quand il y a plus de profit à tirer par l'économie saine, on peut toujours se les imprimer en direct...

6 commentaires:

  1. chercher l'intrus c'est chercher l'espoir de l'économie réelle.

    vite de l'argent facile

    RépondreSupprimer
  2. Modérons notre joie.

    Ce n'est ni le Grand Soir, ni le Grand Jour de la failite générale.

    C'est juste le système qui s'est rendu compte... qu'une hausse continue des "marchés" (ah ah ah ah) sur plusieurs mois... ça commençait à faire un peu désordre.

    Il fallait donc un petit coup de règle sur les doigts (des robots).

    Là aussi il suffit d'appliquer un simple raisonnement logique :
    -ils manipulent totalement la hausse
    -donc ils manipulent de la même manière la baisse !

    Car enfin... qui "possède" le CAC 40... si ce n'est le système lui-même ?

    Bref cette baisse c'est de la merde dans un bas électronique.

    Une respiration algorithmique pour faire perdurer l'illusion des "marchés" (il y a encore des clowns pour croire aux "marchés").

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour rebondir sur l'affaire italienne... nous allons avoir un test grandeur nature de la veautitude (ou non) de nos amis italiens !

      Ils ont en effet une élection générale dans 3 semaines !

      Voilà ça c'est du "lourd". Et comme les Espagnols, ils ont leur scandale polito financier foireux (la banque machin, tout le monde a menti : Monti, Draghi)... Et eux aussi ont un gouvernement de pourris qui les manipulent et leur pourrit la vie.

      Alors on va bien voir ! Vont ils en avoir suffisamment dans le slip pour voter "hors" Système ?

      On prend les paris Tonio ?

      Me basant sur l'histoire, répétée et récente, dans tous les autres pays (Grèce, Espagne, France)... je dirais "non".
      ;-)

      On va bien voir... Trois semaines...

      Supprimer
  3. Ca s'appelle une consolidation (1/3 de la dernière hausse des indices re-perdue), condition sine qua non pour aller plus haut. :-)

    RépondreSupprimer
  4. William Gross parle des limites du monetarisme.

    http://www.pimco.com/EN/Insights/Pages/Credit-Supernova.aspx

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.