samedi 9 février 2013

Russie: le système politique soviétique gagne en popularité

Un sondage du centre Levada, qui visiblement, à en lire wikipedia, a l'air plutôt sérieux et indépendant du pouvoir...

Russie: le système politique soviétique gagne en popularité (sondage)
Ria Novosti, 08/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le système politique soviétique gagne en popularité auprès des Russes, alors que le nombre des partisans de la démocratie à l'occidentale est en baisse, selon un sondage réalisé par le Centre Levada.

36% des Russes (contre 29% en 2012) considèrent le modèle politique soviétique, qui a cessé d'exister au début des années 1990, comme le meilleur. Seuls 17% des personnes interrogées (contre 20% en 2012) approuvent le système politique actuel russe.

Les personnes favorables à la démocratie occidentale représentent 22% des sondés contre 29% l'an dernier.

Plus de 51% des personnes interrogées (49% en 2012) estiment qu'un modèle économique reposant sur la planification et la distribution des biens par l'État est plus équitable. Seuls 29% des sondés (36% en 2012) soutiennent le système économique reposant sur la propriété privée et les relations du marché.

Chiffres très intéressants.

Parce qu'alors que la propagande française essaie de nous expliquer que les russes aspirent à la démocratie occidentale, kiffent à mort les pussy riots, et défilent tous dans la rue par millions contre Poutine (alors que concrètement, les manifs de démocrates peinent à rassembler 20 000 personnes), on voit que la réalité sociologique russe est tout autre.

Et on voit aussi que la dynamique n'est clairement pas en faveur de la "démocratie" occidentale...

(Pour rappel, la démocratie occidentale, c'est ce truc qui fait que quand 70% des français veulent moins d'immigration, 90% de leurs députés en veulent plus. Ou quand 55% des français votent contre la constitution européenne, 80% de leurs députés votent pour...)

2 commentaires:

  1. Bullshit.

    Cela relève tout simplement de la plus basique psychologie humaine.

    Que l'on peut synthétiser de cette manière :
    -la mémoire des veaux est ultra limitée

    -avec le temps, les veaux non seulement oublient l'essentiel mais enjolivent l'accessoire.

    -c'est le fameux "c'était mieux avant... quand même"

    Je te rappelle que :
    -les gens en avaient marre de Chirac... Une fois à la retraite... ont l'a vu comme un vieux papy sympa. Sa main sur le cul des vaches manquait.

    -Mitterrand : une crapule, crépusculaire, mortifère, douée mais entourée de scandales stupéfiants (sa fille, irlandais vincennes, rainbow warrior, son cancer, ses amitiés Bousqet, le "suicide" de Bérégovoy, le "suicide" à l'élysée (!!!) de De Grossouvre, Urba etc... la liste est hallucinante)

    -bilan ? On le voit avec nostalgie. Au moins lui était intelligent comparé aux crétins du style Hollande, Sarko, etc.

    Voilà. Ca s'applique à tous les peuples, en tous temps, et sous toutes les latitudes.

    Tu verras (ça se sent déjà)... que Sarkozy REVIENDRA, que les gens le réclameront... Ils auront en effet tout oublié.

    RépondreSupprimer
  2. Cf. Emmanuel Todd : sur la longue durée historique, le système familial russe est communautaire exogame, i.e. sous-tendu par des valeurs autoritaires égalitaires.

    C'est ce qui explique que le libéralisme de type US/UK ne pourra jamais être accepté.
    Modèle qui n'est déjà pas accepté en France où le système familial historique est sous-tendu par des valeurs libertaires égalitaires, i.e. déjà plus proche de la famille libérale anglaise que de la famille russe (et en conséquence, c'est le modèle républicain qui est plébiscité, malgré l'incurie des élites).

    On retrouve les mêmes structures en Chine et dans les pays arabes (famille communautaire endogame), lesquels, malgré leurs dictateurs, fonctionnaient certainement bien mieux avec des économies d'état socialiste (Irak, Lybie).
    La "démocratie de marché" façon mercenaires de blackwater n'y sera jamais acceptée nulle part.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.