mardi 5 février 2013

Au sujet de l'expression "Saint Zumaniste Roosevelt de-la-Banque-Larbiné"

L'expression en a fait tiquer quelques uns. C'était prévisible...

Alors je sais que l'enfumage rhétorique est la spécialité des économistes, mais pour ma part, j'aimerais expliciter ça par une comparaison simple...

Avant Roosevelt jusque 1932 :
   les banquiers font faillite,
   les sur endettés pour consommer font défaut,
   les spéculateurs sont ruinés...
   les honnêtes gens prudentes qui ont épargné en or (le monétaire de l'époque) sont protégés.

Après 4 ans de Roosevelt, en 1936 :
   plus aucun banquier ne fait faillite,
   le Dow Jones a été repassé au forceps par la dévaluation des méritants de 40 à 130 : les spéculateurs sont recavés,
   par la confiscation de 1934, les petites gens, les épargnants honnêtes et prudents se font voler 40% de leur épargne.

Le Dow Jones de 1920 à 1940 :


On voit bien que le Dow Jones valait dans les 100 en 1922... Et il est monté à 381 en 1929. Et comme toujours, loi du cliquet oblige, tout gain mal acquis ne peut plus être perdu... Dès 1932, Roosevelt s'assure par la dévaluation du dollar et la confiscation de l'or que le DJ repasse de 41 à 194...

194 en 1937, soit toujours 3 fois plus qu'en 1920. +200% en 17 ans... Pauvres petits choux de spéculateurs...

Heureusement que l'ennemi de Roosevelt, c'était la finance !   

Dans le même temps, les épargnants honnêtes, les petites gens ont été dépouillées...

Le voila votre sacro saint FDR...

Là où la crise de 29 aurait dû constituer une formidable redistribution des cartes entre les honnêtes gens et les crapules, FDR s'est assuré de recaver toute la caste parasitaire en dépouillant les honnêtes gens...

Et donc oui. Je persiste et signe...

Roosevelt, Bernanke, Draghi, Monti, même combat...

Dépouiller les honnêtes gens pour garantir le statut de la caste parasitaire dans la pyramide sociale...

Et regardez la courbe du chômage, entre 1932 et 1939. Passage de 25% à ... 20%... Wipeee... Quand le Dow Jones lui, faisait x4 sur la même période...

Seule la guerre les a réellement sorti de la mouise...

Quant à la baisse de 25% à 15% du chômage, tout me laisse penser que c'était surtout dû à la purge du capital fictif qui se faisait quand même, malgré la tentative de chier un peu (selon les critères atteints aujourd'hui) de mauvaise dette publique pour l'empêcher (déjà à l'époque), et aussi du fait de l'inflation par la dévaluation, qui dévaluait les dettes et l'épargne (la vraie incluse, par la confiscation de l'or), et ainsi, sauvait les banquiers...

On le voit d'ailleurs, ce retournement du chômage correspond très bien au désendettement du pays par l'inflation (et notamment la spoliation de la vraie épargne des gens honnêtes et prudents) :


Ils auraient obtenu le même résultat en terme de chômage en laissant la déflation faire son travail et détruire le capital fictif. La seule différence, entre la méthode Roosevelt et la déflation naturelle, c'est de savoir quelle classe sociale détient le capital in fine... Et devinez qui détient le capital in fine selon la méthode Roosevelt ?

Quant à tout le bazar que Roosevelt a fait autour, même si tout n'est pas à jeter c'est sûr, ça se résume quand même en une expression de Bertez : la pompe à fabriquer des votes socialistes.

Regardez bien la courbe du Dow Jones et celle du chômage d'alors...

Toute ressemblance avec les chiffres US d'aujourd'hui serait purement fortuite...

Avant 2008, on avait partout au pouvoir en occident des privatiseurs des faux profits de la bulle de dette...

2008 le ponzi pète...

Et comme par hasard on n'a plus au pouvoir que des socialiseurs de pertes...

C'est bôôôô la démocratie quand même !

11 commentaires:

  1. Oui mais que veux tu, les "honnêtes gens" ils thésaurisent, ils stockent sous leur matelas ... ça ne fait pas tourner une économie ça !
    Donc même si je n'approuve pas, je comprends que tout en étant humaniste a un moment ou un autre, il n'y a plus de "bon" choix, juste un moins pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans épargne pas d'économie saine : situation actuelle consommation à crédit.

      L'épargne, les fonds propres et une monnaie saine (que l'on ne peut pas manipuler à souhait) sont la base de l'économie, dire le contraire c'est faire le jeux des klepto actuels.

      Supprimer
  2. Ce petit billet sur Roosevelt est trés juste.

    Ajoutons que la création de la FED en 1913 (une idée d'un fonctionnaire socialiste) est elle même la cause de la crise de 1929.

    Et que Fanny May et Freddie Mac ont été institué lors du New Deal.

    Moralité de l'histoire, tout va bien.
    C'est alors qu'un constructiviste se lève un matin et invente un truc pour que ça aille mieux grace à lui. il invente la FED qui nationalise la création de monnaie. Conséquence : crise de 1929.

    Le libéralisme est alors accusé ce qui justifie plus d'interventionnisme : endettement des Etats entrainant la WWII (10 ans plus tard) et garantie des prêts par FM et FM entrainant la crise des subprimes (80 ans plus tard).

    Et alors qui est le responsable ? le libéralisme bien sur. Et pas un des monstres Etatiques dont au choix : FED, Fredie Mac, Emprunt d'Etat, ...


    RépondreSupprimer
  3. "par la confiscation de 1934, les petites gens, les épargnants honnêtes et prudents se font voler 40% de leur épargne" ... le décret présidentiel "executive order" n° 6102 est daté du 5 avril 1933 avec effet au 1er mai 1933

    --neuneu

    RépondreSupprimer
  4. Dommage que le peuple a peur de perdre se qui lui reste a perdre, (car cette peur de perdre le peut qu'ils nous restent bloque la revolution)et au passage sauve le capitalisme, mais très prochainement les gens n'auront plus rien a perdre, et quand ce jour viendra le ponzi pourra alors craindre le grand retour de la guillotine en europe.

    RépondreSupprimer
  5. Biographie de FDR sur Wiki :
    "Franklin Delano Roosevelt est né le 30 janvier 1882 à Hyde Park (...)Ses parents appartenaient à deux vieilles familles patriciennes de New York.
    Son père, James Roosevelt Sr. (est un) riche entrepreneur...
    Sa mère, Sara Ann Delano, avait des ancêtres wallons. Son grand-père maternel, Warren Delano Jr., qui avait fait fortune dans le commerce de l’opium avec la Chine, était un descendant de Philippe de La Noye (1602-1681), issu de l'illustre Maison de Lannoy, l’un des passagers du Fortune qui accosta à Plymouth en novembre 1621, rejoignant les premiers colons du Mayflower...

    Franklin Roosevelt était fils unique (...) Il reçut une éducation aristocratique(cheval, polo, aviron, tennis et tir).

    À l'âge de quatorze ans, il entra dans un établissement privé et élitiste, la Groton School dans le Massachusetts.(...) En 1899, Franklin Roosevelt continua ses études d'abord à Harvard où il résida dans la luxueuse Adams House et obtint un diplôme de Bachelor of Arts.(...) À cette époque, son cousin lointain et oncle par alliance Theodore Roosevelta accéda à la présidence des États-Unis et devint son modèle en politique. (...)Il appartenait aussi à la franc-maçonnerie et fut initié à New York le 11 octobre 1918."

    Comment voulez vous que cet homme agisse autrement que pour le bien de la populace?

    RépondreSupprimer
  6. En effet, un grand 'serviteur de l'État' ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. "Dans le même temps, les épargnants honnêtes, les petites gens ont été dépouillées..."

    C'est soit un mensonge. Soit de la pure propagande. Soit du pur abrutissement.

    Sources & Chiffres pour démontrer ton mensonge gros comme une maison ?

    Ton blog tourne à l'escroquerie intellectuelle, là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou comme il y en a qui on du mal avec la vérité historique...

      Vite, envoyez nous des historiens officiels labellisés, afin qu'ils nous rebricolent tout ça...

      En attendant, y a pas besoin d'aller chercher loin...

      Emergency Banking Act

      Executive Order 6102

      Supprimer
    2. C'est fou comme il y en a qui ont du mal avec les raisonnements logiques et la vérité historique.

      Démontre que les petites gens ont été dépouillés APRES l'élection de Roosevelt.
      Chiffres à l'appui. Vas-y, monsieur propagande. Démontre.

      Parce que les détenteurs d'or, accapareurs du capital, c'est pas les petites gens, hein. A la limite, c'est des comme toi, des petits bourgeois de province.

      Mais vas-y, démontre, ça permettra sans doute de comprendre la bizarrerie qui fait que les petites gens dépouillés ont massivement voté pour lui ensuite.

      Et sinon.
      http://en.wikipedia.org/wiki/1933_Banking_Act

      Supprimer
    3. Ouais enfin, les lois contre la détention d'or et la lutte contre les faillites bancaires (plus leur mise sous contrôle), ça n'a rien à voir avec le fait de s'en prendre aux "épargnants honnêtes et aux petites gens".

      Faut arrêter de lire le monde à travers l'unique prisme de ton épargne. (fausse et malhonnête puisque fabriquée en période de bulle et à crédit).

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.