jeudi 21 février 2013

Tiiiiimber

Cette fois c'est clair, la France est en chute libre...

Le PMI continue de s'effondrer à un rythme toujours plus important... En terme de vitesse de chute, on est en dessous du plus bas de la crise de 2001. Et seul l'effondrement de 2008 était plus important (et pas de beaucoup).
French Flash PMI Comes In HORRIBLE — Economy Deteriorating
Business Insider, Joe Weisenthal, 21/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


On notera la décorrélation récente du PMI d'avec le PIB d'ailleurs, ce qui laisse présumer de grosses manipulations statistiques, ou un financement de la France à crédit (via les balances Target2 par exemple)...

8 commentaires:

  1. A mettre en perspective avec le papier sur la prod de l'industrie automobile...

    2012 année noire, on le savait, mais la chute au 4ème trimestre est vertigineuse : -30 % pour PSA !

    http://tinyurl.com/b5w36fj

    Donc oui, en effet, c'est "tiiiiiiiiiiiiimber".

    Fin 2012, amorce, accélération, début 2013 catastrophique.

    Voilà les données du problème : c'est 2013 la véritable annus horribilis.

    Réjouissons-nous ! Tout doit se casser la gueule, le plus rapidement possible, c'est le seul moyen de sortir de la démence collective, d'espérer de réels changements.

    RépondreSupprimer
  2. Sur la décorélation PIB / activité, je penche pour le crédit, on nous répète depuis des mois que la france emprunte à taux historiquement bas, ça permet probablement à l'état de faire son business as usual. le seul objectif, autant pour les entreprises, que les établissements financiers, que les particuliers, c'est que tout le monde comptabilise ses actifs à leurs valeurs d'achat ou comptable pour maintenir un semblant de PIB. hors on le voit bien pour l'immo ou l'auto, comment des marchés qui perdent, du 30% de transaction par an, peuvent maintenir des prix stables ? sinon par le crédit, pour soutenir les entreprises, les institutionnels, qui tourne à perte. Je vois le PMI Manufacturing rebondir, de par mon activité, je pense que c'est exact, mais que cela ne correspond pas à une demande réelle, mais du financé à crédit (contracyclique) pour quel finalité ? masquer et encore masquer la réalité pour continuer à déformer les prix, pour continuer à maintenir le niveau des salaires, des rentes et prestations. Il est clair qu'à prix et prestation fixe, le gâteau se réduisant, cela ne peut conduire qu'à une hausse du chômage massive. exclure pour maintenir. ce qui ne peut être durable, la part de ceux continuant à bénéficier du prix/salaire/rente/prestation allant forcément en se réduisant, elle ne peut se maintenir qu'au détriment de la démocratie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Sur la décorrélation PIB / activité, je penche pour le crédit ..."

      je crois bien que les volumes de crédit accordés en 2012 sont très en baisse également ...

      reste donc le maquillage du PIB ...

      Supprimer
    2. chez moi ça continue a construire du petit pavillon a crédit.Je penche pour une monétisation de la BCe qui arose les banques:la bourse monte,les banques en jouent une partie et pretent encore un peu.le marché auto est moins représentatif,ils vendent moins mais c'est parce que les gens louent leur véhicule

      Supprimer
  3. Et hop, le jour de carence de la fonction public, supprimé ! les bisous c'est maintenant ! dans le public, c'est une injustice, dans le privé c'est 3 jours, mais c'est juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas bientôt 4 dans le privé ?

      Supprimer
    2. il me semble que le gouv fillon avait renoncé a la 4ème dans le privé,

      Supprimer
    3. Pas très malin de la part de Fillon. Deux jours de carence pour tous, il aurait gagné.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.