lundi 4 février 2013

Tout se retourne en Europe

Journée de déflationnite aïgue, centrée sur l'Italie, suivie de l'Espagne puis de la France :


Et quand on zoome sur l'Italie :


Ça c'est pour les actions... Mais à côté de ça, c'est festival !

En Italie, visiblement, Berlusconi serait en train de remonter en flèche :
Lundi noir pour les Bourses européennes
L'expansion, 04/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
En Italie, Silvio Berlusconi effectue une spectaculaire remontée dans les sondages à l'approche des législatives des 24 et 25 février. "La coalition de centre-droit dont fait partie M. Berlusconi pourrait obtenir un nombre de sièges suffisant au Sénat pour s'assurer un blocage des négociations sur la continuité du programme de réformes" initié par Mario Monti, s'inquiètent les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC.



Et ... promet des baisses d'impôt   
Berlusconi’s $5.4 Billion Giveaway Vow Draws Monti’s Scorn
Bloomberg, Andrew Frye, 04/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Silvio Berlusconi’s campaign promise to give Italian taxpayers a cash rebate of 4 billion euros ($5.4 billion) was criticized by Prime Minister Mario Monti as an attempt to buy votes.



La Banque d'Italie aurait couvert Monte Paschi en 2006, sous la direction de ... Draghi :
Bank Of Italy Caught Lying About Imploding Monte Paschi, Counters With Even More Ridiculous Lies
Reuters via ZeroHedge, 04/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Reuters : The roots of the corruption and derivatives scandal at Monte dei Paschi all stem back to when Draghi, now president of the European Central Bank, was chief of Italy's central bank from 2006 to 2011.

The Bank of Italy (BoI) says it did everything in its powers to oversee Monte Paschi, including forcing it to raise new capital and applying behind the scenes pressure to force out its executives, who left last year.

Last month, the BoI approved 3.9 billion euros ($5.3 billion) of state loans needed by the ailing Siena bank to shore up its capital.

That 2010 inspectors' report was leaked to the press and sparked much of the current criticism of the BoI because the sharp criticisms of Monte Paschi's accounts and operations made by the inspectors were not followed by pressing action.

The BoI did not summon Monte Paschi's executives, now under criminal investigation, until November 2011, after Draghi had left to head the ECB. It did not launch a sanctions procedure - which is still not completed - until the following year, after the officials had left the bank.




Le ministre des finances grec reçoit une menace de mort...
Greek Finance Minister Gets Bullet In The Mail
ZeroHedge, 04/02/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Greece's finance minister was sent a bullet and a death threat from a group protesting home foreclosures, police officials said on Monday, in the latest incident to raise fears of growing political violence.

The package was sent by a little-known group called "Cretan Revolution", which warned the minister against any efforts to seize homes and evict homeowners, police sources said. The group sent similar letters to tax offices in Crete last week.

Si il y en a qui commencent à menacer les pions des banques et de la kleptocratie, ça va commencer à devenir dur pour ces premiers de continuer de faire les larbins... Parce que mort, c'est pas évident de trouver à dépenser l'argent qu'on a reçu pour bons et loyaux services rendus au capital fictif...


On termine avec Bertez :
A Chaud du Lundi 4 Février 2013 : L’Europe plonge ! Surprise, surprise, le négatif s’invite…par Bruno Bertez
Le blog à Lupus, Bruno Bertez, 04/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Est-ce la fin de la manie euphorique bipolaire ? Est ce un accident de parcours qui vient perturber les marchés mondiaux ?

On verra.

Toujours est-il que l’Europe dévisse sous la conduite du crédit, des banques et des pestiférés, Espagne et Italie.

D’abord il est évident que les arbres ont toujours deux branches et que le mal est inséparable du bien. La devise européenne monte puisque l’Europe est engagée dans une politique de déflation alors que USA, Japon, Chine sont dans une phase de politique inflationniste.

C’est bien pour les banquiers, leurs complices socialistes, les porteurs d’obligations des banques, c’est moins bien pour l’économie, la croissance, le chômage.

Ensuite il y a la montée des révélations de corruption, fraudes. Il n’existe pas de crise sans fraude, que ce soit en entreprise, au niveau des banques ou au niveau des pays. Le premier réflexe des chefs est toujours de mentir, de tricher , d’accumuler les cochonneries. Et puis quand on licencie, il faut savoir que l’Omerta disparait, les licenciés balancent !

La pourriture qui est sous les tapis européens est colossale et surtout, généralisée.

Tôt ou tard , elle finit pas transparaitre , sentir mauvais.


Enfin les chiffres conjoncturels, les PMI sont mauvais. Certes il ya un peu de stabilisation en Allemagne, mais ailleurs on reste dans la régression, surtout en France. Cela va se sentir au niveau de l’emploi, de l’activité des entreprises et des profits. Lesquels profits vont subir le double « whammy » du ralentissement des ventes et de la hausse du change. Les marges se pincent alors que les prix de gros cavalent.

3 commentaires:

  1. Berlusconi ?

    A voir... Ce type est une über crapule.

    Davantage sympatique que les crapules du type Monti, Draghi... okay... mais dans le style manip, mensonges, combinazione... pépère est un champion.

    Dès lors.... attention. Il ne faudrait pas tomber dans le panneau "berlu = candidat anti système".

    La coalition "centre droit" ne bloquera absolument pas les manips du soviet suprême de bruxelles. Ca c'est de la science fiction.

    Menaces et prébendes (exactement comme les députés grecs qui ont voté A PLUSIEURS REPRISES en faveur des trucs bruxelles) les maintiendront dans le droit chemin...

    Je me souviens tu parlais d'un mec, un clown genre coluche, qui était fort dans les sondages. il en est où ?

    En tout cas, on va se régaler.

    Trois semaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non mais il a son public, c'est le candidat des papyboomer italien bref tout est bien qui fini mal.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec toi mais à un moment, le système a laché Berlu pour le remplacer par un Goldman Sachs brother.
      Et ca Berlu ne l'a pas digeré, le système craint que son ancien agent veuille tout faire pète. Exactement comme certains cyclistes qui ont joué le jeu pendant des années (dopage) et qui balancent tout une fois qu'ils ont été trahi ou pris la main dans le sac ou ont d'un coup du remord.
      Berlu n'est pas un personnage sympathique mais la facon dont le systeme va l'attaquer pendant les prochaines semaines va être assez savoureux. On va déterrer plein de cadavres :)

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.